•  Quelle tristesse... « Notre-Dame est aujourd’hui déserte, inanimée, morte. On sent qu’il y a quelque chose de disparu » - mais « cette vieille reine » renaîtra. Victor Hugo

     

    Tous les yeux s’étaient levés vers le haut de l’église. Ce qu’ils voyaient étaient extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée." Ces mots auraient pu être écrits lundi soir, alors que la cathédrale Notre-Dame était en proie aux flammes.

    Un incendie, parti des combles vers 18h50 a ravagé la charpente, une large partie du toit et entraîné la chute de la flèche. Pourtant, ces lignes ont été rédigées il y a presque deux cents ans. La scène avait été imaginée par Victor Hugo en 1831, dans son chef-d’œuvre Notre-Dame de Paris.

    A SUIVRE sur le lien ...

    https://www.lejdd.fr/Societe/hugo-piaf-picasso-aragon-quand-notre-dame-de-paris-inspire-les-artistes-3892847

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    7 commentaires
  •  

    Janvier nous prive de feuillage ; Février fait glisser nos pas ; Mars a des cheveux de nuage, Avril, des cheveux de lilas ; Mai permet les robes champêtres ; Juin ressuscite les rosiers ; Juillet met l'échelle aux fenêtres, Août, l'échelle aux cerisiers. Septembre, qui divague un peu, Pour danser sur du raisin bleu S'amuse à retarder l'aurore ; Octobre a peur ; Novembre a froid ; Décembre éteint les fleurs ; et, moi, L'année entière je t'adore !.

    Calendrier -

    Rosemonde Gérard

     

     

     

    Le sens caché des fleurs de cerisier au Japon

    Si aujourd’hui, la fleur de cerisier (sakura) s’apparente à la joie et à la bonne humeur grâce aux festivités d’Hanami qui se tiennent habituellement de fin mars à début avril dans la partie médiane du pays, elle jouit en réalité d’une symbolique beaucoup plus complexe.

    Tour à tour artistique, philosophique ou meurtrière, la fleur de cerisier se révèle être un symbole identitaire millénaire, emblématique de la culture japonaise.

    Giapponesi fanno le foto ai fiori di ciliegio

    Un symbole issu d’une longue tradition philosophique

    Instituée au sein de l’aristocratie sous la période Heian (794-1185), la contemplation des cerisiers, dite Hanami, est avant tout l’héritière d’un mouvement philosophique historique, le Mono No Aware.

    Signifiant, « le pathos des choses », ce courant prône la beauté de l’éphémère : mélancolie du temps qui passe, apologie de la nature, le Mono No Aware invite à s’émerveiller de l’instant présent.

    Et, qu’y a-t-il de plus éphémère qu’une fleur ? Épanouies le matin, fanées dès la nuit tombée, ces beautés passagères ont su charmer les nobles de l’époque qui firent coutume de venir les admirer à chaque printemps, popularisant ainsi les jeux intellectuels sur les thèmes des fleurs cerisiers et de la fugacité de l’existence.

    En effet, d’une longévité de deux semaines, les fleurs de sakura sont une allégorie parfaite du cycle de la vie. Elles naissent, vivent, et fanent à l’image des hommes qui finissent indubitablement par disparaître à leur tour.

    C’est pourquoi, Hanami reste encore aujourd’hui un appel à l’introspection. Quel est le sens de notre existence ?

    A-t-on fait les bons choix ?

    Les fleurs de cerisiers nous rappellent que la vie est courte et qu’il faut profiter de chaque instant avec ceux qui nous sont chers, comme en témoigne la photographe canadienne Helen, auteur du blog Not Without My Passport :

    «  Pourquoi ne s’émerveille-t-on pas de notre temps passé sur terre avec la même joie et la même passion ? Pourquoi ne savoure-t-on pas la vie quand celle-ci peut prendre fin à tout moment ?

    Pourquoi néglige-t-on la grâce qui nous entoure : au sein de notre famille, dans le sourire d’un inconnu, dans le rire d’un enfant, dans les saveurs nouvelles d’un plat ou dans l’odeur de l’herbe ? Les fleurs de cerisiers nous rappellent que c’est le moment d’être attentif ».

    Bien qu’ Hanami soit une période propice aux bilans, la fleur de cerisier nous invite également à nous tourner vers l’avenir :

    messagère d’un printemps qui s’annonce, de la nouvelle année fiscale, et de la rentrée des classes, la fleur de cerisier symbolise aujourd’hui le renouveau, et avec lui, l’espoir d’un futur meilleur.

    Symbole philosophique important depuis Heian, la fleur de sakura devient alors un véritable emblème à partir de l’époque Meiji (1868-1912), période où le Japon va doter la fleur d’une aura beaucoup plus politique.

    A SUIVRE ........sur le lien

    https://gogonihon.com/fr/blog/fleur-de-cerisier-au-japon/

     

     

     

    Printemps dans la région parisienne

     

    Le cerisier

     

    Un cerisier se mit à rire

    Sans savoir pourquoi.

    Les moineaux, tous à la fois,

    Rirent de l’entendre rire.

     

    Ce rire gagna les maisons

    Et, par-dessus les bois,

    Déferla jusqu’à l’horizon.

     

    « Que se  passe-t-il dans le monde ? »

    Dit Dieu surpris.

    Il vint à la fenêtre ronde

    Du paradis.

     

    Et comme, autour du cerisier,

    Le monde riait aux éclats

    Sans savoir pourquoi,

     

    Dieu lui-même dut se cacher

    Le visage dans les mains

    Pour que les anges et les saints

    Ne le voient pas rire pour rien.

     

    Maurice Carême (La lanterne magique)

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    12 commentaires
  •  

     

     J'en avais déjà entendu parlé, mais je n'avais jamais sauté le pas, alors après ma grippe qui m'a beaucoup fatiguée j'ai décidé d'essayer ..... Je vous tiendrai au courant de la suite de la cure et des résultats !

     

    Cure de sève de bouleau: 5 raisons de s'y mettre

     

    Publié le 24 mars 2017 - Mis à jour le 13 mars 2019

     

     
    La sève de bouleau se récolte au printemps
    La sève de bouleau se récolte au printemps
    © Pixabay

     

    Rien de mieux qu'une petite cure de printemps avec de la sève de bouleau pour réveiller l'organisme un peu laissé à l'abandon par ces longs mois hivernaux. Ce précieux allié peut vous accompagner dans un petit nettoyage.

     

     
     
    VOUS ETES PRETS ?
    L’atelier ÊTRE BIEN, créé par Lise Bourbeau et son équipe, regroupe des notions indispensables et des moyens concrets qui vous permettent d'être bien avec vous-mêmes et les autres afin de créer la vie que vous voulez.

     

     

    Le printemps est bel et bien là et il est temps d'opter pour une cure. La sève de bouleau, surnommée "eau de bouleau", est l'aliment idéal à incorporer à votre diète. Récoltée au printemps juste avant l'apparition des jeunes feuilles, la sève de bouleau fraîche s'apparente à un liquide claire quasi-incolore semblable à de l'eau, au goût neutre dans sa version "brute", même si elle peut avoir des notes sucrées. 

    Il s'agit de la sève brute de l'arbre, qui circule dans la partie vivante du bois et qui alimente les bourgeons en nutriments. En période de remontée de sève, en mars, le bouleau brasse jusqu'à 6000 litres de sève brute. 

     

     

    Comment la consommer ?

    Dans sa version au naturel :

    1 verre le matin à jeun + 2-3 autres dans la journée, à prendre hors des repas. 
    La méthode de récolte est très bien expliquée dans le livre L'Appel gourmand de la forêt, de Linda Louis (éditions La Plage).

     

    Sous forme de jus (WeledaFleurance Nature) :

    2-3 cuillères à soupe par jour, dilué dans de l'eau, à consommer en dehors des repas. Le jus de bouleau se trouve facilement dans le commerce. C'est un liquide extrait des feuilles de bouleau, et se consomme dilué dans de l'eau. Longtemps méconnue du grand public, la sève de bouleau est désormais applaudie pour ses vertus exceptionnelles. Si vous n'êtes pas (encore) convaincue, voici 5 raisons de la tester : 

     

     

    - La cure de jouvence

    Ce liquide précieux regorge, entre autres, de vitamines : A, E, D3, C, B1, B2, B3, d'anti-oxydants, d'oligo-éléments, d'acides aminés, de minéraux, de calcium, mais aussi de magnésium, de potassium, de sélénium... Vous l'aurez compris, c'est une potion 100% naturelle pour votre corps avec en prime, un minimum de calories (environ 20 cal pour 100ml). 

     

     

    - Le plein d'énergie

    Son cocktail de minéraux et sa teneur faible en hydrates de carbone font de la sève de bouleau un liquide reminéralisant. Le calcium aide à maintenir des os solides, le magnésium permet d'éviter les coups de pompe, le sélénium préserve nos artères des méfaits du mauvais cholestérol. Sans compter qu'il combat aussi le stress oxydatif, responsable du vieillissement prématuré des cellules. 

     

     

    - La bonne humeur à la clé !

    La sève de bouleau n'a pas qu'un impact sur notre santé, il protège notre corps, mais aussi influence notre état d'esprit. Le magnésium et le lithium participent à réguler notre humeur. La vitamine C, peut quant à elle jouer un rôle sur le stress. De quoi retrouver un peu plus de sérénité dans notre quotidien. 

     

     

    - Le coup de pouce minceur naturel

    Très peu calorique, la sève de bouleau possède aussi une action drainante. Elle chasse les toxines accumulées durant l'hiver. Son effet diurétique sur les reins, le foie et le pancréas permet d'éliminer les résidus et autres déchets acides de l'organisme. Son pouvoir drainant permet de combattre de manière significative la rétention d'eau, ce qui a une répercussion visible sur la qualité de la peau, voire sur l'aspect de la cellulite

     

     

    - L'astuce beauté pour une chevelure de rêve et une peau éclatante

    Ce breuvage peut servir comme lotion capillaire sans rinçage. La sève de bouleau est donc parfaite pour tous les types de cheveux et en particulier pour traiter les problèmes du cuir chevelu comme les pellicules ou la chute des cheveux. Sur la peau, elle fait des miracles pour uniformiser le teint et cicatriser les petites plaies superficielles. Certaines marques cosmétiques ont compris le potentiel de la sève de bouleau et l'incorpore désormais dans leurs préparations, pour son action anti-âge. 

     

    Attention, en début de cure, l'eau de bouleau peut entraîner l'apparition de boutons sur la peau ainsi qu'un cuir chevelu plus gras : c'est bon signe, la "purge" fonctionne. Il vous faut compter de 15 à 21 jours de cure. 

     

     

     

    https://www.femininbio.com/sante-bien-etre/actualites-nouveautes/cure-seve-bouleau-5-raisons-s-y-mettre-88233

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    11 commentaires
  •  

     

    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/sommeil/heure-d-ete-permanente-quels-effets-sur-la-sante_3257591.html

    Heure d'été permanente : quels effets sur la santé ?

    Le changement d'heure, c'est cette nuit.

    À 2 heures il sera 3 heures et cela pourrait bien ne plus jamais changer d'ici quelques années. Les explications de Christelle Méral sur le plateau de France 2.

     

    Deux millions de Français avaient participé à la consultation de l'Assemblée nationale pour choisir leur préférence entre l'heure d'hiver et l'heure d'été. 59% s'était prononcé en faveur d'une heure d'été toute l'année, même si cette consultation n'a pas de valeur juridique. "Si l'heure d'été devenait permanente, il n'y aurait bien sûr pas de changement l'été, les soirées resteront lumineuses jusqu'à 22 heures. Le gros changement aurait lieu l'hiver. Concrètement, à Nice (Alpes-Maritimes) en décembre il ferait jour à 9 heures et la nuit tomberait à 18 heures. À Lille (Nord) ou Paris, le lever de soleil serait à 9h45 et le coucher à 17h50", explique Christelle Méral.

     

    L'horloge biologique pourrait être perturbée

    Des horaires qui pourraient avoir un effet sur notre organisme. "Avec l'heure d'été permanente, nous serions en avance de 2 heures par rapport au soleil, de quoi perturber note horloge biologique selon certains médecins. Il ferait nuit au moment des départs à l'école ou au travail et le coucher serait décalé, de quoi augmenter notre dette de sommeil", détaillé Christelle Méral.

     

     

    changement d'heure

     

     

    changement d'heure

     

     

    changement d'heure

     

     

    changement d'heure

     

     

    changement d'heure

     

     

    changement d'heure

     

     

    changement d'heure

     

     

    changement d'heure

     

     

    changement d'heure

     

     

    changement d'heure

     

     

    changement d'heure

     

     

    changement d'heure

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    9 commentaires
  • Un ancien article que je fais remonter, car plusieurs personnes l'on lu depuis quelques jours,

    le film d'une époque !

     

     

    Quand j'allais au lycée, j'avais la meme blouse que dans le film "DIABOLO MENTHE", une semaine elle était beige et l'autre semaine elle était bleue avec le nom et la classe brodés dessus ....Lol et on n'avait pas interet à l'oublier, c'était heures de colle et punitions assurées ... A cette époque devais avoir 13 ou 14 ans !

     

                                                                   

     

     


    Diabolo menthe - Bande annonce FR par _Caprice_

    j'adore le prof de gym, c'était tout à fait ca à l'époque !!!!! Lol

    la fille qui met son collant dans les couloirs Lol ! On n'avait pas le droit, il fallait porter des chaussettes !

     

                      

     

     

     

     

     

    DIABOLO MENTHE

     Réalisation Diane Kurys Scénario Diane Kurys

    Acteurs principaux Éléonore Klarwein Odile Michel Anouk Ferjac

     Genre Comédie dramatique Sortie 1977 Durée 100 minutes

      Prix Louis-Delluc, Diabolo menthe est un film français réalisé par Diane Kurys et en grande partie inspiré de son adolescence, sorti en 1977, tourné en partie au lycée Jules-Ferry, à Paris. Le film est aussi connu par la chanson "Diabolo menthe"chantée par Yves Simon, qui réalisa aussi la musique du film.

      À la rentrée 1963, l'année scolaire de deux sœurs, rythmée par les émois amoureux, les professeurs plus ou moins névrosés, les prises de conscience politique, la relation avec les parents, sur fond de Salut les copains et de leurs vacances passées en grande partie à Saint-Aubin-sur-Mer (14).

                                                                      

    Partager via Gmail Yahoo!

    39 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique