•  On ne prend plus beaucoup ces belles routes mythiques, pour aller plus vite on prend l'autoroute !

     

     

     

     

     

    La « Nationale 6 » était, jusqu'en 2006, une des plus grandes routes nationales françaises, reliant Paris à l'Italie (à la descente du col du Mont-Cenis) via Lyon et la Savoie. Son appellation originale – héritée des routes impériales – est « de Paris à Milan par Turin ».

     

    Elle est aujourd'hui en grande partie classée en route départementale.

     

      Historique:

    À l'origine, la route nationale 6 commençait à Sens, où elle se détachait de la route nationale 5 Paris - Dijon - Genève. Lors d'une renumérotation des routes françaises à la fin des années 1970, la RN5 fut déclassée entre Sens et Dijon. Par cohérence, il fut décidé de numéroter RN6 la route nationale entre Paris et Sens. La « Nationale 6 » partait désormais de Paris, comme sa sœur la « Nationale 7 ».

    Avant l'ouverture de l'autoroute A6 dans les années 1960, les nationales 6 et 7 se partageaient le trafic routier entre Paris et Lyon. La RN6 était privilégiée, malgré la traversée du Morvan, car la Nationale 7 était d'un profil plus difficile notamment entre Roanne et Lyon.

    Le trafic avait nécessité de nombreux aménagements entre Paris et Lyon.

    Ainsi en 1963, de Paris à Joigny (160 km), l'intégralité de cet axe (hors ville) était au minimum à 3 voies (sauf le pont de Lieusaint et la rocade de Moret), et de très nombreuses rocades avait été aménagées. Une déviation avait été ouverte entre La Rochepot et Chagny afin d'assurer le passage du Morvan à la plaine de la Saône.

     

     

     

    Déclassements :

    En novembre 1972, la traversée de Lyon depuis la place de Valmy jusqu'au carrefour avec le CD 3 à Bron a été déclassée.

    En septembre 2004, la section entre Lieusaint et Melun, doublée par l'A5a depuis 1995, a été déclassée en D306.

    Depuis 2006, la RN6 est déclassée dans le département de la Côte-d'Or en D906. Il en est de même dans le département du Rhône où elle est devenue la D306, et dans le département de Seine-et-Marne où elle a été déclassée en D606 à partir de Melun.

    Le décret de décembre 2005 prévoyant le transfert de la majorité des routes nationales aux départements ne conserve qu'une très courte section en Île-de-France entre l'A86 et la Francilienne, puis une autre près d'Auxerre et dans la traversée de la Saône-et-Loire.

     

     

     

     

     Demain la Nationale 7 ...

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  •  

    Comme à mon habitude, j'aime bien prendre la route en photos quand nous roulons, évidement je ne conduis pas, je précise .........

    Cette fois, nous rentrons de Paris, sur la route entre Paris et Nantes, le ciel est très nuageux, mais pas de pluie

     

    Sur la route entre Paris et Nantes au mois de mai

     

    Sur la route entre Paris et Nantes au mois de mai

     

    Sur la route entre Paris et Nantes au mois de mai

     

    Sur la route entre Paris et Nantes au mois de mai

     

    Sur la route entre Paris et Nantes au mois de mai

     

    Sur la route entre Paris et Nantes au mois de mai

     

    Sur la route entre Paris et Nantes au mois de mai

     

    Sur la route entre Paris et Nantes au mois de mai

     

    Sur la route entre Paris et Nantes au mois de mai

     

    Et en bonus, coucher de soleil sur la ville

     

    Sur la route entre Paris et Nantes au mois de mai

     

    Sur la route entre Paris et Nantes au mois de mai

     

    Sur la route entre Paris et Nantes au mois de mai

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique