•  

     

     

    Je connaissais cet artiste d'après la chanson d'Eddy Mitchell, mais pendant les fetes d'anniversaire du débarquement, la radio en a parlé, alors je suis allée voir de plus près à quoi ressemblait son oeuvre !

     

     

     

     

     Norman Rockwell

    Naissance: 3 février 1894; New York City, New York, United States

    Décès: 8 novembre 1978; Stockbridge, Massachusetts, United States

    Années d'activité: 1914 - 1970

    Nationalité: American

    Mouvement artistique: Régionalisme

    Domaine: peinture, illustration Influencé par: Joseph Christian Leyendecker A influencé: Victo Ngai Institution: Art Students League of New York, Parsons The New School for Design Amis et Collègues: Grace Albee Wikipédia: fr.wikipedia.org/wiki/Norman_Rockwell Поделиться:

    Article Wikipedia Norman Rockwell, né à New York le 3 février 1894 et mort le 8 novembre 1978 à Stockbridge (Massachusetts), est un illustrateur américain.

     

    Peintre figuratif de la vie américaine du XXe siècle, il est célèbre pour avoir illustré de 1916 à 1960 les couvertures du magazine Saturday Evening Post.

    Dès son enfance, Norman Rockwell présente des prédispositions pour le dessin et entre en 1908 à la Chase School of Fine and Applied Arts.

    En 1910, il abandonne ses études et entre à l'Art Students League of New York, où il perfectionne sa technique auprès de George Bridgeman et Thomas Fogarty.

    La même année, il illustre son premier livre, Tell me why, Stories, et commence une longue collaboration avec le mouvement des boy-scouts des États-Unis en illustrant la revue Boys' life.

     

    En 1916, il se rend à Philadelphie siège du magazine The Saturday Evening Post et propose trois couvertures au directeur de la revue George Horace Lorimer, qui sont acceptées. Il devient dès lors le peintre de l'Américain moyen et son nom est identifié à cette revue dont il réalise les plus célèbres illustrations et couvertures jusqu'en 1963.

    En 1935, il illustre les romans de Mark Twain, Tom Sawyer et Huckleberry Finn.

    En 1943, il participe à l'effort de guerre en publiant Les Quatre Libertés qui acquièrent une célébrité mondiale.

     

    Dans les années 1950, il est considéré comme le plus populaire des artistes américains et fait les portraits d'Eisenhower, de Kennedy et de Nasser.

     

     

    Les années 1960 voient le déclin de l'illustration au profit de la photographie et le changement de directeur artistique amène Rockwell à quitter le Saturday Evening Post.

    À partir de 1964, il travaille pour la revue Look et illustre des thèmes plus en relation avec les convulsions politiques du temps.

     

    Sa plus célèbre illustration pour Look, Notre problème à tous (1964), représente une petite fille noire américaine se rendant à l'école, escortée par des agents fédéraux, en pleine période ségrégationniste. Vers la fin de sa vie, il fait encore des affiches publicitaires et le calendrier des boy-scouts jusqu'en 1976.

    L'art de Norman Rockwell se situe dans une période charnière de l'histoire de l'illustration. Il est l'héritier de la tradition américaine du XIXe siècle et tout particulièrement de Howard Pyle, qui en fut l'un des plus importants représentants par ses livres d'aventures et qui l'influença très profondément. Dans la continuité de Joseph Christian Leyendecker, sa peinture est représentative d'une nouvelle manière qui s'imposera avec l'essor des magazines illustrés entre les années 1920 et 1950.

    Il fait la synthèse entre ces deux courants et, par son style précis et méticuleux, il annonce l'hyperréalisme.

     

    Outre Pyle et Leyendecker, Norman Rockwell fut influencé par des maîtres de l'art occidental : Vermeer, Frans Hals, Chardin, pour leurs scènes d'intérieurs, ainsi que les peintres Meissonier et Gérôme pour le travail sur les détails minutieux, ou le portraitiste John Singer Sargent.

    On trouve aussi des réminiscences de Winslow Homer dans ses illustrations de Tom Sawyer. Les illustrateurs anglais de l'époque victorienne ont eu aussi une grande influence, tels ceux des ouvrages de Charles Dickens ou de Lewis Carroll, Hablot Knight Browne, Arthur Rackham et John Tenniel. À son tour, Norman Rockwell influencera nombre d'illustrateurs.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Norman_Rockwell More ... Norman Rockwell Œuvres

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    4 commentaires
  •  

     

     

     

    NEWSLETTER

    www.grand-mercredi.com

     

     

    Sous le sapin, un jouet c’est bien, un livre c’est SUPER bien !

    La quête frénétique des cadeaux bat son plein. Les listes au Père Noël sont longues comme le bras ! Mais mon MEILLEUR conseil est le suivant : glissez au moins un livre dans la chaussette de chaque membre de votre tribu ! Un livre pour rêver, s’évader, s’émerveiller, un livre à lire tous ensemble, à prêter ou juste à contempler !

    A partir de 3 ans : Zou le Zoo (Le Seuil). De très beaux pop-ups d’animaux pour émerveiller les plus petits !

    A partir de 5 ans : Toujours dans la veine animalière, Camouflages (Le Seuil), est un vrai documentaire ! Vos Petits-Enfants devront chercher la faune et la flore qui se camouflent dans la forêt.

     



    A partir de 9 ans : Une vraie pièce de théâtre à lire à plusieurs voix, Le marquis de la baleine (Gallimard Jeunesse) va ravir les graines d’acteurs. Une bonne idée pour organiser un spectacle de cousins l’été prochain !

    A partir de 11 ans : Un roman illustré qui relate les vacances de Noël d’une ado dans un hôtel bien mystérieux…. Vos Petits-Enfants ne vont pas décrocher de Winterhouse Hôtel (Albin Michel) ! Secrets de famille, magie et chasse au trésor sont au programme.

    Pour vos gendres : L'autobiographie de Charles Aznavour Retiens la vie (éditions Don Quichotte) pour les mélomanes. Vous pouvez aussi leur offrir sans risque la biographie de Jean d'Ormesson Le Dernier Roi Soleil par Sophie des Déserts (Fayard / Grasset), captivant ! 

    Pour vos belles-filles : Les belles-mères de l'Histoire, des siècles d'Amour et de Haine de Denis Aurousse (éditions Jourdan). Un clin d'oeil mais surtout un bel éclairage historique sur les plus terribles belles-mères de l'Histoire et sur celles qui se sont révélées être des appuis indispensables pour un gendre ou une belle-fille.


    Je vous souhaite un très joyeux Noël littéraire,


     


     
     
     
    Grand-Mercredi

    QUI SOMMES-NOUS?

    MENTIONS LEGALES


     
    Partager via Gmail Yahoo!

    9 commentaires
  •  

     

    https://www.lacachotterie.com/carterie?fbclid=IwAR3i-u5b1VehwKFu3aN8jJBKQ82BSmgDzwpKvkSMtw0bg6s4udQ2rBMjoaM

     

     Autodidacte, Frédéric Clément a commencé sa carrière en 1975 dans la presse. Auteur et illustrateur, ses livres se nourrissent également de son travail de plasticien.

    Il a reçu le prix de la Biennale de Bratislava en 1987 et le prix de la Foire internationale de Bologne en 1995.

    Après Métamorphoses paru en octobre 2015 et Parades en septembre 2016, Camouflages est le troisième album de Frédéric Clément au Seuil Jeunesse.

     

     

    Quelques un de ses livres

    La carterie de la Cachotterie

     

    La carterie de la Cachotterie

     

    La carterie de la Cachotterie

    Partager via Gmail Yahoo!

    6 commentaires
  • Quand une famille noire adopte un enfant blanc ......

    Ca donne ce film émouvant, drole et désopilant

     

    C'est vrai qu'on a l'habitude de voir des familles blanches qui adoptent des enfants de tous les coins du monde, mais quand une famille noire adopte un enfant blanc, c'est une toute autre histoire .... Qui amène toutes sortes de réflexions !

     

    Les acteurs sont beaux et excellents et tellement vrais

    "un film qui lutte contre les préjugés !"

     

    http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=245619.html

    Synopsis et détails :

    Paul est marié à Sali. Tout irait pour le mieux s’ils arrivaient à avoir un enfant. Jusqu'au jour où Sali reçoit l'appel qu'ils attendent depuis si longtemps : leur dossier d'adoption est approuvé. Il est adorable, il a 6 mois, il s'appelle Benjamin. Il est blond aux yeux bleus et il est blanc.

    Eux… sont noirs !

     Aïssa Maïga, Lucien Jean-Baptiste, Zabou Breitman, Vincent Elbaz, Delphine Théodore

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    15 commentaires
  • Un film de divertissement très agréable pour se détendre, et Marilou Berry marche sur les traces de sa mère, Josiane Balasko, c'est une très bonne actrice

      Joséphine s'arrondit Date de sortie 10 février 2016 (1h 34min)

    De Marilou Berry Avec Marilou Berry, Mehdi Nebbou, Medi Sadoun plus

    Genre Comédie

    Nationalité Français

    Synopsis et détails :

    Depuis deux ans, Gilles (homme-parfait-non-fumeur-bon-cuisinier-qui aime-les-chats) et Joséphine (fille-attachiante-bordélique-mais-sympathique) s’aiment.

    Tout est parfait.

    Jusqu'à une nouvelle inattendue : ils seront bientôt trois.

    Ne pas devenir comme sa mère, garder son mec et devenir une adulte responsable, tout un tas d'épreuves que Joséphine va devoir affronter, avec Gilles... à leur manière.

     
    Joséphine s'arrondit
    Joséphine s'arrondit Bande-annonce VF

    Partager via Gmail Yahoo!

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique