•  

     

    Canicule: 5 conseils pour réussir à dormir!

    Par Stéphanie Letellier
     
    Difficiles à supporter la journée, les fortes chaleurs peuvent également perturber le sommeil. Voici quelques astuces simples dès que le mercure grimpe.

    1) Maintenez votre chambre au frais

    La journée, gardez vos volets ou vos stores fermés afin que la chaleur ne rentre pas. Aérez tôt le matin ou pendant la nuit, si vous vous réveillez, afin de faire baisser la température. À choisir, préférez un ventilateur à la climatisation, trop froide. Orientez-le vers un linge humide suspendu: en s’évaporant, l’eau offrira une sensation de fraîcheur.

    Profitez du même effet avec votre linge mouillé: essorerez-le moins que d'habitude et faites le sécher à l'intérieur. 

    Enfin, il est également possible de rafraîchir votre lit en mettant des glaçons dans une bouillotte. 


    2) Manger léger le soir

    En période de canicule, il est conseillé de ne pas manger de plats copieux le soir afin de ne pas trop solliciter la digestion qui entraîne une dépense d'énergie supplémentaire. Mais pas question pour autant de sauter le dîner, votre corps en a besoin et vous risqueriez d'être réveillé par la faim.

    La solution: deux heures avant le coucher, optez pour un menu léger à base de légumes, très riches en eau et en sels minéraux, essentiels pour l’hydratation. Melon, concombre, pastèques ou tomates… faites-vous plaisir. En revanche, évitez la viande rouge qui stimule la vigilance. Préférez une viande blanche ou des œufs.

    Lire: Hydratation et alimentation: tous nos conseils pour affronter la canicule

    3) Pas d’alcool

    En période de canicule, mieux vaut éviter de boire de l’alcool: il altère le sommeil, même si l’endormissement peut paraître plus facile, et favorise les apnées du sommeil. Autre bémol: il est diurétique, vous risquez de vous déshydrater plus rapidement. 

     

    3) Une douche avant d’aller se coucher

    En temps normal, la température du corps baisse naturellement vers 17h et favorise l’endormissement quelques heures plus tard. Lorsqu’il fait chaud, elle ne baisse pas et le coucher peut être plus difficile. La solution: une douche tiède, et non pas froide pour éviter que le corps fabrique de l'énergie pour se réchauffer.
    Enfilez ensuite une tenue légère en coton qui laisse passer l'air en absorbant la transpiration.

    5) Chambre à part: pourquoi pas?

    Si vous en avez la possibilité et l’envie, il peut être opportun, le temps des grosses chaleurs, de faire chambre séparée avec votre conjoint. Vous vous sentirez plus à l’aise et si l’un de vous se réveille car il a trop chaud, il ne réveillera pas l’autre. À méditer!

    Merci au Dr Joëlle Adrien, directrice de recherche à l'Inserm et présidente du conseil scientifique de l'Institut du sommeil et de la vigilance pour ses conseils

    http://www.notretemps.com/sante/canicule-5-conseils-pour-reussir-a-dormir,i89292

     

    Source: Externe

     

    Source: Externe

     

     

     


    Partager via Gmail Yahoo!

    4 commentaires
  •  

    Bonjour juin

     

     

    Un ptit 'air de mois d'aout pour ce 1er juin, les plages sont bondées, les terrasses remplies de touristes et surtout les vélos sont de retour, ceux qui roulent n'importe ou, n'importe comment, les piétons qui marchent sur la route, qui  traversent sans regarder et qui se croient tout permis!

     

    Bonjour juin

     

     

     

     

    Bonjour juin

     

     

    Bonjour juin

     

     

    Bonjour juin

     

     

    Bonjour juin

     

     

    Bonjour juin

     

     

    Bonjour juin

     

     

    Bonjour juin

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    10 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

    /previsions/quelle-tendance-meteo-pour-le-mois-de-juin.html?fbclid=IwAR2cCuJKw0v_dndFMDpkl4LdFjkS7vIEWxLFvfJ_B737z96p175633bNhPA

     

    Quelle tendance météo pour le mois de juin ?

    Après un mois de mai qui fut rarement estival, que nous réserve le mois de juin ? L’été parviendra-t-il enfin à s’installer durablement ? Éléments de réponse…

      Clément Meirone29 Mai 2019 - 03:00 UTC

    Les traditionnels clichés nord/sud pourraient bien s'inverser pour le mois de juin...

    Le mois de mai ne restera pas gravé dans les annales pour sa grande douceur et son grand beau temps. En effet, les températures devraient afficher en moyenne un déficit de 1,2 degrés par rapport à la normale mensuelle (chiffre encore provisoire de Météo-Fran

    Alors que le mois de juin s’approche, et que le week-end s’annonce estival, la question de savoir si cette tendance va se poursuivre pour le premier mois de l’été météorologique. Or les premiers éléments de réponse sont plutôt mi-figue, mi-raisin…

     

     

     

    Une première semaine instable

    Pour ce qui concerne le domaine de la prévision météorologique à moyen terme, on peut d’ores-et-déjà affirmer que le beau temps et la chaleur du premier week-end ne dureront pas. Après des températures à plus de 30 degrés dimanche sur le sud-ouest et le centre, le temps tournera à l’orage en début de semaine.

    Une dégradation orageuse devrait gagner la plupart des régions à partir du lundi ou du mardi 4 juin, faisant baisser sensiblement le mercure, notamment sur les régions de l’ouest. La suite de la semaine devrait rester instable, principalement sur la frange est de l’hexagone qui sera à la frontière de contrastes thermiques importants entre l’ouest et le centre de l’Europe.

    Les choses devraient assez peu évoluer pour le week-end de la Pentecôte, avec un temps doux et plutôt ensoleillé en général, mais avec un risque d’averses orageuses assez prononcé, notamment les fins de journées.

     

     

     

     

     

    Une deuxième quinzaine contrastée ?

    Pour la suite de la tendance, nous sortons du domaine de la prévision de moyen et long terme pour s’orienter vers la prévision saisonnière, avec les fortes incertitudes que cela comporte.

    Néanmoins, puisqu’il s’agit ici de trancher, les premiers signaux envisagent une deuxième quinzaine assez contrastée selon les régions. Le nord-est de la France devrait profiter d’un temps plutôt chaud et sec, quand la tendance semble plus orageuse au sud.

    En effet, on observe sur les modèles saisonniers un bilan thermique excédentaire sur toutes les régions au nord de la Loire, alors qu’il est neutre au sud-ouest et même légèrement négatif au sud-est. Concernant les précipitations, on semble observer un déficit de précipitations de la Belgique au Massif central, et plutôt un excédent sur le sud-ouest et les abords de la Méditerranée.

    Bien évidemment ces projections sont à prendre avec beaucoup de prudence et ne sauraient représenter à elles seules le temps qu’il fera réellement en seconde partie de juin.

     

    La tendance météo pour le mois de juin

     

     

    La tendance météo pour le mois de juin

     

    La tendance météo pour le mois de juin

     

    La tendance météo pour le mois de juin

     

     

    La tendance météo pour le mois de juin

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    6 commentaires
  •  

     

    L'été approche à grands pas, que nous réserve-t-il ? Soleil, chaleur voire canicule ou pluie et fraîcheur ? La réponse que les vacanciers attendent !

     Guillaume Woznica18 Mai 2019 - 07:49 UTC
    Soleil et chaleur devraient s'imposer dès le début du mois de juin...

    Pour certains, le printemps se fait attendre, pour d’autres, il est temps que l’été arrive… Le ciel chaotique et instable de ces dernières semaines explique sans nul doute la lassitude et l’impatience qui reviennent régulièrement dans les conversations météorologiques au marché ou chez le coiffeur ! L’anticyclone explique en partie cette situation car il est trop éloigné de l’ouest de l’Europe ou pas suffisamment costaud pour nous offrir une véritable période de beau temps durable. Mais bonne nouvelle, la situation va progressivement changer pour l’arrivée de l’été météorologique dans moins de deux semaines…

    Retour durable de l’anticyclone dès la fin mai

    À partir de la fin du mois de mai, la situation météo devrait changer à l’échelle de l’Europe avec le retour à une configuration typiquement de saison. Ainsi, l’anticyclone des Açores va s’étirer jusqu’à la France, une position habituelle à cette période de l’année. Notre pays sera donc protégé des perturbations venues de l’Atlantique avec un temps globalement plus sec que la normale pour ce mois de juin. Les précipitations s’annoncent donc discrètes, en particulier du sud-ouest au centre-est où plusieurs départements sont déjà en alerte sécheresse. Le déficit de pluie devrait être moins marqué près de la Manche et surtout entre la Côte d’Azur et la Corse où des gouttes froides italiennes pourraient apporter de fréquentes averses. Côté températures, l’excédent devrait afficher entre +1 et +1,25°C.

    Dans la continuité du 1er mois de l’été, les hautes pressions devraient continuer à s’étendre en juillet, formant ainsi une véritable barrière anticyclonique depuis la Péninsule Ibérique jusqu’à l’Europe centrale. Ainsi, le temps s’annonce chaud, probablement plus que la normale avec un excédent qui pourrait ponctuellement dépasser +1,5°C, notamment de l’Occitanie à la Bourgogne. Avec des perturbations absentes et des orages très discrets, le déficit de pluie s’accentuera dans l’ouest et de l’Auvergne au Jura alors qu’il sera un peu moins marqué sur l’île de beauté.

     

     

     


     

    https://www.tameteo.com/actualites/previsions/tendance-de-l-ete-entre-secheresse-et-canicule.html?fbclid=IwAR2GgPzoCeobwtGM0KFsNUmPF1kA8iGMcgQuyyQ6-VhtYDpz-FI-HRau4lw

     

     

    Quelle météo pour l'été ?

    Une sécheresse s’accentuant au fil de l’été

    Pas de véritable changement de temps en perspective pour le mois d’août, de quoi ravir les vacanciers mais de quoi aussi inquiéter les agriculteurs. A l’image de l’été dernier, l’anticyclone restera solidement positionné sur une grande partie de l’Europe, depuis le Proche Atlantique jusqu’au sud de la Russie. Le temps s’annonce donc toujours aussi sec avec un déficit uniforme sur tout le territoire alors que les températures continueront d’afficher un niveau (trop) élevé pour la saison avec un excédent de +0,5°C en bord de Manche et +1°C en moyenne ailleurs, voire +1,5°C dans les régions les plus méridionales.

    Avec une météo souvent ensoleillée et des pluies peu présentes, le spectre de la sécheresse pourrait s’inviter dans de nombreux départements, 11 d’entre eux sont d’ailleurs déjà concernés par des mesures de restrictions d’usage de l’eau. Autre question, plus délicate à cette échéance, allons-nous connaître une ou plusieurs vagues de chaleur ou canicules ? Si pour l’instant, il est impossible de répondre avec certitude à cette question, le risque est bel et bien d’actualité en raison d’une configuration météorologique propice au flux de sud à sud-ouest, apportant ces masses d’air chaud voire très chaud. A suivre dans les prochaines semaines…

     

     

    Quelle météo pour l'été ?

    Marée basse sur les falaises de Piriac au Castelli

     

    Quelle météo pour l'été ?

     

     

    Quelle météo pour l'été ?

     

     

    Quelle météo pour l'été ?

     

     

    Quelle météo pour l'été ?

     

     

    Quelle météo pour l'été ?

     

     

    Quelle météo pour l'été ?

     

     

    Quelle météo pour l'été ?

     

     

    Quelle météo pour l'été ?

     

     

    Quelle météo pour l'été ?

     

     

    Quelle météo pour l'été ?

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    5 commentaires
  •  

      http://www.atome77.com/images/articles/affiche-fete-du-pain.jpg

     

     

    - - - Pourquoi la Fête du Pain se déroule-t-elle toujours à la mi-mai ?

    Parce que la Fête du Pain débute le lundi qui précède le 16 mai, jour de la Saint-Honoré, patron des boulangers, pour se terminer le dimanche suivant.

     

     

    Entre le 13 et 19 mai, la France fête le pain ! Cette 24ème édition sera basée sur le savoir-faire unique des artisans boulangers. Le pain c'est tout un symbole pour les Français, alors on profite de ces quelques jours pour honorer et mettre en avant un produit du quotidien que l'on aime tous.

     

    Le pain, on lui fait sa fête du 13 au 19 mai 2019 © Gustavo Andrade - 123RF

     

    Chaque année, c'est plus de 6 milliards de baguettes qui sortent du four de nos artisans boulangers. Pour soutenir ce savoir-faire et la culture du pain, on célèbre depuis maintenant 24 ans "La fête du pain". Cette année, les festivités se dérouleront dans le 4ème arrondissement de Paris, Place Louis Lépine. A cette occasion les 13, 14 et 15 mai seront dédiés au concours national de la meilleure baguette de tradition française. Des boulangers s'affronteront sous vos yeux. La fête du pain, c'est aussi échanger et découvrir avec des professionnels passionnés dont le but est la transmission et la mise en avant d'un métier et de valeurs uniques pour les nouvelles générations. Les boulangers ont à cœur de partager leur savoir pour qu'il perdure le plus longtemps possible. Dominique Anract, Président de la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie française l'affirme : " La France a de la chance et les Français sont très attachés à leur baguette".

    Boulanger, plus qu'un métier un savoir-faire

    Le prochain objectif pour les boulangers c'est de voir inscrit "les savoir-faire artisanaux et la culture de la baguette de pain" à l'Unesco. Tous les événements en l'honneur du pain permettent de ne pas oublier la complexité qui se cache derrière le métier de boulanger et la confection d'une baguette. 

    Pour un bon pain, un bon boulanger. Le pain demande beaucoup de temps et de technicité. Il faut connaitre les quantités des ingrédients et leurs variations en fonction de la météo. Un froid sec, l'humidité, de fortes chaleurs et le boulanger se doit d'adapter ses dosages. La texture de la pâte est très importante, rien qu'au toucher l'artisan boulanger connaît "l'humeur" de son pain.

    Il faut aussi savoir laisser du temps au pain, plus il se repose, meilleur il est, un peu comme nous, nan ? Les ingrédients utilisés sont très simples et on les retrouve partout mais la réalisation est complexe, il se cache beaucoup de choses derrière une baguette à 1 euro et chaque artisan boulanger à ses petits secrets.

    Plein phare sur une boulangerie artisanale bretonne

    © TYVORN

    A Rennes, Nicolas Vauchier est aux commandes de "Ty Vorn", la 1ère boulangerie traditionnelle indépendante dans une gare. Il met en avant une boulangerie bretonne utilisant des produits locaux de A à Z. "Dans ce métier ce qui est passionnant, c'est de travailler avant tout la "matière vivante" explique l'artisan. C'est en cherchant les meilleurs produits, en favorisant les confections traditionnelles que les boulangers nous montrent que ce métier à encore de belles années à venir. Ses spécialités pour le moins originales : la baguette au sarrasin, le pain Rugbrod à la farine de seigle, ou encore le pain à la farine d'épeautre. Dans cette boulangerie, vous êtes sûr de trouver votre bonheur chaque mois avec un "pain spécial". L'occasion de découvrir de nouvelles saveurs...

    En attendant de se rendre en gare de Rennes, faire son propre pain chez soi est tout à fait possible, alors si vous souhaitez tenter l'expérience et mettre la main à la pâte jetez un œil à nos recettes ci-dessous.

    Comment bien conserver du pain ?

    Pour redonner de la fraîcheur à votre baguette et/ou pain de campagne, plusieurs techniques existent. Enrobé d'un tissu, placé au frais ou même congelé... On vous donne toutes les astuces pour le conserver au mieux. Tour d'horizon.

    Psss… on  vous donne encore quelques astuces pour un pain maison réussi 

    • La quantité de levure fraîche utilisée peut varier entre l'hiver et l'été, si vous êtes en plein hiver alors vous devrez augmenter de quelques grammes la quantité de levure et inversement si vous êtes en été (en effet la chaleur est propice à la poussée de la pâte).   
    • L'ordre des ingrédients est lui aussi très important. Commencez par la farine, puis l'eau et mélanger. Disposez d'un côté le sel et de l'autre la levure (ils ne doivent pas se toucher au risque que le sel ne tue la levure). Puis, mélangez le tout ensemble.
    • Pour la poussée il est important que le pain soit bien installé, il doit être "sur le dos" (coté lisse en dessous et s'il y a une partie du pain qui est ouverte elle doit se trouver sur le dessus).
    • Après la poussée lorsque vous retravaillez le pain pour lui donner sa forme définitive il est possible d'ajouter un mélange de farine et de grains de semoule sur le dessous de la pâte. Ce mélange permet d'apporter une belle coloration sous le pain à la sortie du four.

    Informations pratiques :

    Le TYVORN
    Gare de Rennes, 35000 Rennes
    Ouvert 7 jours sur 7 de 5h30 à 21h

    https://cuisine.journaldesfemmes.fr/gastronomie/2526302-le-pain-on-lui-fait-sa-fete-du-13-au-19-mai-2019/

     

     

     

     

     

     
     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    -

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique