•  Il parait que la vente de galettes est en perte de vitesse cette année, on s'en serait douté avec le télétravail, les associations qui ne fonctionnent plus, le manque d'envie des gens de se réunir et puis le prix en magasins !

     

     

    Le collectionneur de fève s'appelle un fabophile

     

     

     

     

     

     

    Petite histoire de la fève :

    La fève dans la galette remonte au temps des romains. Elle était blanche ou noire et était déposée pour les scrutins. Au début janvier, les saturnales de Rome élisaient le roi du festin par une fève. Si la tradition est d'origine religieuse, elle est devenue maintenant une tradition familiale ; l’occasion de se rassembler avec les amis pour découper la galette.

    Celui qui trouve la fève est couronné roi et choisi sa reine et vice versa.

    Une légende raconte aussi que la fève serait née avec la fameuse bague de Peau d'âne qu'elle portait au doigt et qui glissa dans la pâte juste avant qu'elle enfourne le gâteau.

     

     

     

     

     

    AUTRE VERSION

    galette des rois ?

    L'épiphanie était déjà une fête au temps des romains. C'était la fête du Dieu Soleil. On tirait alors au sort un ''roi'', parmi les esclaves ou même les condamnés à mort, comme pour montrer que chacun était au même rang d'égalité.

    Puis, au Moyen Age, la tradition s'est perpétuée, avec la fête des ''fous''. On tirait alors au sort parmi les domestiques un roi, et on échangeait les rôles ! Ce roi était tiré au sort grâce à une galette, dans laquelle on avait placé une vraie fève (cousin du haricot) qui est devenue une fève en porcelaine, plus jolie et moins périssable.

     

     

    Création Martial Ducongé, Collection P. Colmar

     

     

    L'histoire  de la fève commence avec la fève (légume) : dans les temps préhistoriques, celle-ci était consommée et utilisée comme engrais. Elle a un rôle important dans les rites antiques à cause de sa forme embryonnaire. Symbolisant le fœtus chez les anciens égyptiens, ces derniers enterraient leurs morts dans des champs de fèves en vue d'une réincarnation.

    C'est le symbole de vie qui reste au Moyen Âge et la fève est utilisée dans les mariages. Elle sert aussi de jeton de vote, fonction qui commença chez les Grecs qui se servaient de fèves noires et blanches pour décider de l'acquittement ou de la condamnation. C'est lorsque l'Église décide de s'imposer, pour cesser les célébrations païennes (un exemple : dans les garnisons, on choisit un roi parmi les condamnés à mort : il était déguisé et prenait part aux débauches collectives avant d'être décapité) que l'épiphanie apparaît. Mais La coutume du gâteau traditionnel ne se répand réellement que durant le XVe siècle.

    Le gâteau et la fève figurent parmi les redevances dues au voyer de Paris (office de la voirie) au XIIIe siècle, mais elle existait déjà.

    Plus tard on mange un gâteau contenant une fève noire (le roi) et une fève blanche (la reine). En Bourgogne notamment, le gâteau remplace une urne ou un chapeau rempli de fèves avec lesquelles on tirait les rois, en disant febe domine.

    La fête des rois faillit être interdite sous la Convention car à l'époque, elle portait le nom de la fête des sans-culotte ; le gâteau fut donc rebaptisé le gâteau de l'égalité. En 1793, le maire de Paris eut beau interdire aux pâtissiers la fabrication de ce gâteau, celle-ci continua tout de même.

     

     

     

     

    La première fève en porcelaine fut fabriquée en 1874 en Allemagne sous forme de baigneur. C'est seulement à partir de 1892 jusqu'au XXe siècle que les thèmes se diversifient : on découvre des fèves avec des thèmes représentatifs de l'époque. Les thèmes religieux apparaissent, tels les crèches, Jésus, les anges, les colombes, puis laissent peu à peu leur place à la royauté et aux porte-bonheur.

    Dans les années 1960 sont apparues des fèves en matière plastique puis dans les années 1980-1990, les fèves métalliques, principalement dorées (dont certaines à l'or fin). Cependant, le chauffage des galettes dans les fours à micro-ondes a entraîné certains déboires et les fèves métalliques ont presque entièrement disparu.

    À la fin des années 1980, les fèves en porcelaine sont revenues en force. C'est dans cette même période que l'ère du dessin animé et de la bande dessinée a commencé pour aujourd'hui envahir une grande partie du marché actuel de la fève.

    Certains boulangers ou pâtissiers renommés ou non, ont alors eu l'idée de fabriquer leurs propres fèves personnalisées.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • ES ROIS PROVENCAL OU "ROYAUME" EN LANGUEDOC/ROUSSILLON

                                                                                                      

     Article de l'année dernière que j'ai fait remonter !

     

     

    Gâteau des Rois

     

    Lieu d'origine Provence, Languedoc, Catalogne, Espagne  Ingrédients brioche parfumée à l'eau de fleur d'oranger recouverte de sucre et de fruits confits

    Le gâteau des Rois ou couronne des Rois (en catalan, Tortell de Reis) est une sorte de brioche de forme torique (en forme de bouée) parfumée à l'essence de fleur d'oranger recouverte de sucre et de fruits confits.

     

      Origine Gâteau des rois et sa couronne

     

     

    C'est l'équivalant de la galette des Rois, du nord de la France, pour célébrer l'Épiphanie. Elle se trouve surtout en Provence et Languedoc où elle se nomme còca en occitan, en Catalogne (tortell de reis), au Portugal, (Bolo Rei) et en Espagne (roscón de reyes). Dans la Drôme, elle se nomme « la pogne ».

    Une tradition similaire existe à La Nouvelle-Orléans qui aurait été exportée de la France. C'est le King cake.

     

     

     

    Histoire/

    L'origine des gâteaux des rois semble être liée aux Saturnales romaines. Ces célébrations étaient dédié au dieu Saturne, afin de fêter l'augmentation des jours après le solstice d'hiver. Lors de ces cérémonies était fait un gâteau rond fourré de figues, de dattes et de miel, qui est divisé en parts égales entre les maîtres et les esclaves. À l'intérieur du gâteau était introduit une fève, et celui qui avait la chance de la trouver dans son morceau était nommé 

    Cette tradition est parvenue en France par l'intermédiaire de la papauté d'Avignon où le premier tirage des Rois eut lieu à la fin du XIVe siècle au couvent des dominicains.

    De nos jours c'est le plus jeune de l'assemblée qui ferme les yeux ou se place sous la table et on lui désigne chaque part de gâteau afin qu'il l'attribue à un convive.

    Il y a deux fèves dans le gâteau : le sujet, en porcelaine, qui représente traditionnellement un personnage de la crèche ; la fève proprement dite.

    Celui qui tire la fève est le roi; le petit sujet (plus mignon) est pour la reine, dans certains cas celui qui tire la fève doit payer le prochain gâteau.

     Une tradition artisanale

     

     

    RECETTE DU GATEAU DES ROIS PROVENCAL

    Pour 8 personnes :

    400 g de farine T 45

    10 g de levure boulangère

    50 g de sucre

    1 pincée de sel

    4 oeufs

    150 g de beurre

    1 cuillère à soupe de fleur d'oranger

    1 zeste de citron

    50 g de fruits confits sucre en grains

    1 cuillère à soupe de confiture d'abricot

                                                                                                                         

     

    Préparation : 30 mn Cuisson : 20 mn Repos : 360 mn Temps total : 410 mn

    Préparation :

    Le gâteau des rois provençal

     

    Dans un saladier, mettre la farine. Faire un puits : mettre la levure préalablement mélangée avec la cuillère à soupe de fleur d'oranger.

    Ajouter le sucre, le sel, les oeufs et le zeste de citron.

    Mélanger le tout avec la main, pour obtenir une pâte un peu collante.

    Mettre la pâte sur un plan de travail fariné et commencer à pétrir jusqu'à ce que la pâte soit ferme.

    Ajouter petit à petit le beurre ramolli tout en travaillant la pâte jusqu'à l'incorporation totale du beurre.

    Pétrir énergiquement pendant 5 à 10 minutes selon la méthode de certains professionnel qui consiste à soulever la pâte à hauteur d'épaule, la taper sur le plan de travail puis la replier en la roulant du bas vers le haut, la reprendre à son extrémité droite et recommencer l'opération (cette méthode est selon moi très pratique).

    Former une boule, la remettre dans le saladier.

    Couvrir avec du film alimentaire et laisser lever pendant 6h à une température ambiante.

    Mettre ensuite la pâte au réfrigérateur pour la nuit.

    Le lendemain, sortir la pâte.

    La travailler un peu pour la détendre puis laisser reposer 5 minutes.

    Faire un trou au milieu de la pâte et l'étirer de façon à former une couronne.

    Couvrir et laisser lever 2h.

    Préchauffer le four à 180°C.

    Badigeonner la couronne avec un oeuf battu.

    Décorer avec le sucre en grains.

    Mettre au four pour 20 minutes.

    Laisser refroidir puis badigeonner les parties de la couronne non couvertes de sucre en grains avec de la confiture que j'ai fait chauffer avec 1 cuillère à café de sucre et 1 cuillère à café de fleur d'oranger.

    Coller les fruits confits selon son inspiration.

                                                                                       

    Brioche des rois Contrairement aux galettes des rois, produit industriel de grande consommation puisque à Paris plus de 80 % des ventes sont des produits industriels que les commerçants (boulanger/pâtissier) se contentent de cuire, le gâteau des rois est plus souvent fait et cuit sur place tant par les pâtissiers que par les boulangers.

     

     En Espagne

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  •  

     

                   

     

              

     

     Cette année, ca va etre compliqué de s'embrasser sous le gui, par contre il va falloir faire beaucoup de bruit pour chasser les mauvais esprits

     

     

     

     

    Saint Sylvestre : la fête romaine pour chasser les mauvais esprits

    Juste le temps de se remettre des joies, parfois des excès aussi, des fêtes de Noël, et il est déjà l’heure de penser à la Saint Sylvestre.

    Quelles sont les origines de cette fête ?

    Rédigé par Véronique Desarzens, le 29 Dec 2020, à 17 h 49 min

     

     

    Dernière festivité de l’année, la Saint Sylvestre ne revêt pas de caractère religieux. Certains la rattachent à l’histoire du prêtre Sylvestre, un Romain qui fut élu 33ème pape et qui occupa le saint siège pendant 22 ans, sous le règne de Constantin le Grand. Il est resté connu pour ses constructions de grandes basiliques romaines. On raconte aussi qu’il aurait dompté un dragon…

    Sylvestre 1er, devenu Saint Sylvestre, mourut le 31 décembre 335.

     

    A la Saint Sylvestre, on fait du bruit pour chasser les mauvais esprits

     

    Ce sont cependant plus vraisemblablement les Sigillaires, célébrées dans la Rome antique pour clôturer les Saturnales, et avec elles les festivités de l’année, qui sont à l’origine de la Saint Sylvestre. Cette fête donnait lieu à de grands festins qui permettait de faire en bonne compagnie le pont jusqu’au premier jour de l’an neuf, puisque Jules César avait fixé la fin d’année au 31 décembre. La tradition voulait que plus le repas soit long et les plats nombreux, plus l’année nouvelle serait heureuse et prospère.

     

     

     

    D’où la tradition d’aligner les petits et grands plats et de festoyer, souvent entre amis mais parfois aussi avec de parfaits inconnus, afin de passer le cap symbolique de la nouvelle année en échangeant des voeux pendant les douze coups de minuit, puis de s’amuser longtemps dans la nuit.

     

     

     

     

    "AU GUI L'AN NEUF"

    il est étonnant de penser que cette plante emblématique des bons voeux est un parasite qui envahit nos arbres, notamment les pommiers et les peulpiers, les afaiblit et abaise leur production parfois jusqu'à provoquer leur mort.

    Ce sont principalement des oiseaux de la famille des grives qui disséminent les graines de gui.

    Ces oiseaux raffolent de ses fruits, et évacuent les graines dans leurs fientes, ils peuvent les rejetter à plusieurs kilomètres.

    Quand une graine tombe sur une branche, se développe un "sucoir" très adhérent, qui au bout de quelques années donnera une nouvelle touffe de gui.

    Et la seule lutte efficace pour s'en débarasser est de couper intégralement la touffe, ce qui nest pas toujours facile.

    Et pourtant, les Grecs de l'Antiquité associaient le gui à Hermès, dieu de la santé.

    Et pourtant, les druides gaulois considéraient cette plante comme sacrée et lui attribuaient des vertus médicinales et miraculeuses.

    Et nous-meme, pour tout cela et bien d'autres légendes encore, au moment de passer à la Nouvelle Année à minuit pile, nous nous embrassons sous le gui en nous souhaitant santé et prospérité.

    l'explication est peut etre toute simple ...

    Avec son feuillage persistant toujours vert, le gui devient l'hiver, après la chute des feuilles des arbres, la plante la plus repérable dans nos arbres.

     

                                                               

     

    Lorsque deux amoureux s'embrassent sous une feuille de gui dans le temps des Fêtes, on dit que cela ne pourra que leur être bénéfique, et doivent en théorie se marier ou partager une vie de couple longue et heureuse ! Cela vient probablement du fait qu'anciennement les druides considéraient le gui comme une plante sacrée, qu'ils appelaient d'ailleurs " rameau d'or ", qu'ils étaient les seuls à pouvoir cueillir.

    On lui attribuait, entre autres pouvoirs, celui de guérir la maladie et la stérilité.

    Le gui symbolise la paix, la santé et le bonheur.

                         

    On disait que des ennemis qui se rencontraient sous une branche de gui jetaient les armes, se saluaient et faisaient la trêve jusqu'au lendemain.

    Mais, dans certaines régions d'Europe, la tradition du baiser sous la branche de gui doit s'accompagner de certaines précautions. En effet, quand des amoureux se sont embrassés sous une branche de gui, ils doivent la faire brûler la douzième nuit suivante, sinon ils se querelleront avant la fin de l'année.

                                                                        

     

                                                                            

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    4 commentaires
  •  

     une météo agitée

     

     

    Toujours un temps très agité, le ciel et la mer ont pris des couleurs presque inquiétantes

     

     

    Tempete

    Tous les ans, une tempete souffle sur la France au moment de Noel et cette Année, c'est la tempete BELLA qui est passée

     

    Tempete

    La tempête Bella souffle sur la Loire-Atlantique et la Vendée en ce dimanche 27 décembre. Les deux départements sont placés en vigilance jaune notamment pour vent violent et vagues-submersion. Les pompiers sont intervenus à plusieurs reprises en Loire-Atlantique et en Vendée.

     

    Tempete

    La tempête Bella souffle sur tout l’Hexagone ce dimanche 27 décembre. Du côté de Saint-Nazaire, d’impressionnantes rafales ont été enregistrées. Les pompiers sont intervenus une trentaine de fois ce dimanche matin.

     

    Tempete

     

     

    Tempete

     

     

    La Tempete Bella

    Un camping car est tombé dans le port au Croisic, sans doute le frein à main mal serré et le vent a fait la suite ...

    Les propriétaires étaient partis faire des courses ! le chien à l'intérieur a pu etre sauvé ...

    Quelle surprise à leur retour !

     

    La Tempete Bella

     

     

    La Tempete Bella

     

    La Tempete Bella

     

     

    La Tempete Bella

    Après la tempete les voiles dans le ciel s'en donnent à coeur joie !

    La Tempete Bella

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    6 commentaires
  •  

     

    La treve des confiseurs

     

     

    http://georges.guy.tallet.over-blog.com/article-veillee-et-treve-de-noel-94367230.html

     

     

     

    Veillée et trêve de Noël
     
     
     
     
     

    Trêve des confiseurs

    L'expression est apparue en France vers 1875, à l'occasion des vifs débats, à la Chambre, entre monarchistes, bonapartistes et républicains, sur la future constitution de la Troisième République. En décembre 1874, « d'un commun accord, tous les groupes de la Chambre jugèrent que l'époque du renouvellement de l'année était peu propice à des débats passionnés. À cette occasion la presse satirique imagine le mot de « trêve des confiseurs » » (Jules Lermina, Fondation de la République française, 1882).

    « Aux approches de Noël, par une sorte d'accord entre les parlementaires, on ne soulève pas de questions irritantes, qui, troublant l'esprit public, nuiraient aux affaires. Et même, afin de mieux vivre en paix, on se sépare, on se donne des vacances. Donc, point d'aigres propos et pendant cette accalmie, les marchands de sucreries, de gâteaux, de friandises, font, tout doucement, leur petit commerce. Les confiseurs jubilent, profitant de la suspension des hostilités à la Chambre, et cette tranquillité dont ils bénéficient s'est appelée la trêve des confiseurs. »

    — T. Pavot, L'Intermédiaire des chercheurs et curieux, questions et réponses, communications diverses à l'usage de tous, littérateurs et gens du monde, artistes, bibliophiles, archéologues, généalogistes, etc. Volume 38, 20 septembre 1898

     

     

     

    Usage

    L'expression est utilisée pour décrire la trêve hivernale, en politique, traditionnellement suivie en France, depuis 1875, par la Chambre des députés (devenue Assemblée nationale après 1946) et le Sénat. L'expression « trêve des confiseurs » est également utilisée pour désigner l'accalmie traditionnelle de fin d'année sur les marchés boursiers, ainsi que la pause sur les terrains de football.

    L'expression est également d'usage courant en milieu hospitalier, où elle désigne généralement la période pendant laquelle les étudiants en médecine se consacrent uniquement aux soins des malades et sont dispensés d'activités universitaires.

     

     

     
     
     
     
    120 QUIZ
    Partager via Gmail Yahoo!

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique