•  

     

    la valériane est partout en ce moment et embellit les vieux murs, ici dans la petite citée de Piriac

     

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

    Le centranthe rouge (Centranthus ruber), appelé aussi lilas d'Espagne ou valériane rouge, est une plante herbacée vivace de la famille des Valérianacées (famille aujourd'hui parfois agrégée aux Caprifoliacées).

     

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

     Étymologie

    Le nom de genre Centranthus a été forgé en 1805 par le botaniste suisse De Candolle à partir du grec kentron κέντρον « piqure, éperon » et anthos ἄνθος « fleur », car la fleur est munie d'un éperon. L'épithète spécifique dérive du latin ruber « rouge ».

     Caractéristiques botaniques


     
     

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac


     
     

    C'est une plante assez grande vivant souvent en colonies (elle forme des touffes). Sa hauteur est variable, allant de 30 cm à 1,30 m, avec des tiges beaucoup plus longues qui peuvent courir sur le sol pour chercher le soleil (espèce héliophile). La souche est épaisse, subligneuse. Cette partie souterraine à odeur prononcée rappelant celle de la valériane, sa cousine, attire irrésistiblement les chats, d'où son nom vernaculaire d'Herbe aux chats. Les tiges, cylindriques (de 5-12 mm de diamètre), lisses, glauques et glabres, sont creuses et fragiles. D'abord simples et étalées, elles deviennent rameuses lorsqu'elles se redressent. Elles se cassent facilement, tout net.

    Les feuilles sont opposées, glabres, glauques et entières ou finement dentées, charnues. Elles présentent une hétérophyllie marquée : les supérieures sont sessiles, engainantes (souvent connées) et deltoïdes (7 × 6 cm), les inférieures décurrentes et elliptiques (15 × 5 cm).

    Les fleurs hermaphrodites sont rouges, roses ou parfois blanches (10 % des individus : Centranthus ruber 'Albus'), odorantes. Elles sont groupées en cymes multipares qui forment à l'extrémité des rameaux des panicules ou corymbes denses puis les inflorescences s'allongent. Ces grappes de fleurs ressemblent un peu à celles du lilas, d'où son nom vernaculaire de « lilas d'Espagne ». Chaque fleur possède une longue corolle en tube (8 à 14 mm de long) prolongée d'un bout par un éperon étroit (5 à 10 mm) et de l'autre s'étalant en 5 lobes (4+1). Il n'y a qu'une seule étamine et un style dépassant la corolle. La floraison s'étale de mai à septembre. La pollinisation est de type entomogame (bourdons, et surtout papillons à longue trompe).

    Les fruits sont des akènes glabres à dissémination anémochore.

       
       

     Écologie

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

    Centanthrus ruber est originaire des régions méditerranéennes : Afrique du nord (Maghreb), Turquie, Grèce, ex-Yougoslavie, Italie, France, Espagne et Portugal. Le réchauffement climatique lui permet de remonter progressivement vers le nord du pays.

    C'est une espèce thermophile et hyperxérophile qui s’accommode des sols très secs. Ses longues tiges presque lignifiée à la base peuvent courir au sol pour trouver la chaleur et le soleil. Chasmophyte, elle croît sur les rocailles, éboulis, sur les vieux murs eutrophiles ou les rochers ensoleillés (flore des murs, elle est associée en ville avec la Pariétaire de Judée). Elle est assez indifférente à la composition chimique des sols.

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

    Usages

    Les feuilles ont des propriétés antiscorbutiques.

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

     

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

     

     

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

     

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

     

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

     

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

     

     

    «
    Partager via Gmail Yahoo!

    5 commentaires
  •  

     Cette entreprise fete les 90 ans de sa création, bonne dégustation et bon appétit !

     

     

     

    1. La Belle-Îloise

       
      La Belle-Îloise
      logo de La Belle-Îloise

      Création 1932
      Fondateurs Georges Hilliet
      Personnages clés Bernard Hilliet
      Siège social Quiberon (Morbihan)
      Drapeau de la France France
      Direction Caroline Hilliet-Lebranchu
      Activité Conserverie
      Produits Poissons (sardine, thon, maquereau...)
      Effectif 200 à 300
      Site web www.labelleiloise.fr [archive]

      Chiffre d'affaires 45 000 000  (2016)

      La Belle-Îloise est une entreprise française fondée en 1932, spécialisée dans la conserverie de produits de la mer.

      Son siège social est situé à Quiberon, dans le département du Morbihan en Bretagne.

      Histoire

      La conserverie de Quiberon.

      L'entreprise est créée en 1932 à Quiberon par Georges Hilliet.

    2. Issu d'une famille de pêcheurs à la chaloupe, il avait pour père Adrien qui avait ouvert un magasin de marée, afin d'écouler le poisson recueilli par un bateau, la Speranza.

    3. Au magasin, Georges ajoute une conserverie en 1932.

      En 1967, la première boutique destinée à la vente directe ouvre ses portes à Quiberon.

      En 1982, l'entreprise lance une activité de vente à distance.

      Bernard Hilliet prend la direction de l'entreprise en 1996.

      Le site Internet de la marque est mis en ligne en 2007.

      En 2011, Caroline Le Branchu-Hilliet prend la direction de l'entreprise en succédant à son père.

      En 2013 puis en 2014, la marque ouvre deux boutiques hors littoral à Paris puis à Lyon. En 2015, les ouvertures de boutiques se poursuivent à Rennes et à Marseille.

      Organisation

      Le siège social de l'entreprise est situé à Quiberon, dans le département du Morbihan en Bretagne. L'enseigne comprend 66 boutiques réparties sur le littoral français ainsi qu'à Lyon, Nantes, Paris et Lille. .

      Un centre de logistique de 5 000 m2 est installé à Saint-Avé (Morbihan) dans des locaux ayant appartenu à l'entreprise de conserverie Saupiquet.

       Découvrez la belle-iloise

       
      https://www.labelleiloise.fr/fr/actualites/90-ans/nouveautes-90-ans-la-belle-iloise?type=1

     

     

     
    Nouveautés 2022 : la série-collector 90 ans !
     

    Peut-être êtes-vous déjà au courant ?

    Cette année, la belle-iloise fête ses 90 ans ! 

     

    90 ans consacrés à bien faire les choses, à faire de bonnes choses : fabriquer de bonnes conserves comme on crée de bons souvenirs, avec la conviction qu’en mangeant bien, on peut vivre mieux.  

    Et parce que l’aventure n’aurait existé sans votre précieuse fidélité, cet anniversaire, c’est avec vous que nous voulons le célébrer. Alors, parmi les réjouissances programmées, la belle-iloise lance sa série 90 ans en édition limitée : trois splendides collectors abondant de nouveautés !  

     

    Collector #1 : l’Assortiment Sardines 90 ans 

    Voici notre plus bel hymne à la sardine, celle qui nous inspire et nous anime depuis les origines. Avec cet assortiment-anniversaire, la belle-iloise mise fort sur l’inédit, associant des ingrédients surprenants à son poisson-égérie. Dans ce joli étui, découvrez trois nouvelles recettes imaginées comme autant de paysages à explorer, accompagnées d’une boîte de nos iconiques Saint-Georges, celles par qui tout a commencé.

    .

    Collector #2 : le Coffret 90 ans 

    Avec ce prestigieux coffret-anniversaire, retracez 90 ans d’une entreprise familiale et française à travers les dix recettes phares qui ont écrit notre histoire : une histoire de femmes et d’hommes façonnée sur presque un siècle, un savoir-faire artisanal perpétué de génération en génération à Quiberon, et autant d’années à avancer avec esprit d’innovation. 

    Cette superbe boîte en métal aux couleurs bleu et or est fabriquée en France par Massilly, partenaire historique de la belle-iloise depuis près de 4 décennies.

    .

    Collector #3 : le Tote bag 90 ans 

    Must-have de la saison, ce sac-anniversaire 100% coton, labelisé bio et Fairtrade, est un accessoire léger, pratique et canon. Conçu pour déclarer votre flamme à la belle-iloise, il est à emmener partout avec soi, du marché à la plage, de la zumba au yoga, et pourquoi pas à l’opéra ? 

    Imaginer des conserves au design intemporel et aux saveurs d’exception. Vous surprendre par leur qualité, alliée du plaisir de bien manger. Jour après jour, innover pour une alimentation inspirante, saine et équilibrée.  

    C’est tout cela la belle-iloise. Depuis 90 ans, et encore pour longtemps ! 

     

     

     
       
    Partager via Gmail Yahoo!

    6 commentaires
  •  

    Pavillon bleu pour les plages de La Turballe

     

    Pavillon bleu pour les plages de La Turballe

     

     

     
    Ville de La Turballe

     

     

              La Turballe - Hôtel Face Mer Les Chants d'Ailes - Vue de la plage       

      
     
    Toute l’équipe de la Ville de La Turballe est fière d’obtenir le label Pavillon Bleu 2022 pour la 34e fois pour ses plages des Bretons, VVF et Ker Elisabeth. Nous faisons ainsi partie des 197 communes engagées en France dans une démarche de tourisme durable !
     
    Ce label reconnaît nos engagements en faveur du développement durable.
     
     
     

    la plage Ker Elisabeth

     

     

     Le soleil est revenu et c'est le paradis

    la plage Ker Elisabeth le matin

     

     

     

     

    Retour du soleil et à la plage

     

    Retour du soleil et à la plage

     

    Retour du soleil et à la plage

     

    Retour du soleil et à la plage

     

    Retour du soleil et à la plage

     

    Retour du soleil et à la plage

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    7 commentaires
  •  

     Le soleil n'arrete pas de briller, qui invite aux promenades en bord de mer !

    Bonne journée à tous

     

     

    Pen Bron

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    4 commentaires
  •  

    Soleil

    Beaucoup de bleu en ce moment mais profitons en car ca ne va ps durer à ce qu'il parait !

    quelques photos de mes promenades matinales

     

     

     

     

    Soleil

     

     

    Soleil

     

     

    Soleil

     

    Soleil

     

    Un petit tour à la plage, il n'y a personne !

    Soleil et que du bleu !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    http://petitemimine.p.e.pic.centerblog.net/965at10n.gif

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Vendredi 13

     

     

     

     

     

    C'est vendredi 13, quelle chance !

     

    Le chiffre 13 est au centre de nombreuses superstitions :

     

    on dit qu'il ne faut jamais être 13 à table, les hôtels n'ont généralement pas de chambre 13, et rares sont les personnes à revendiquer le 13 comme leur chiffre porte-bonheur ! Pourtant, rien ne prouve, scientifiquement parlant, que le chiffre 13 soit maléfique...

     

     

     

    La raison nous inclinerait plutôt à penser que le vendredi 13 est un jour tout à fait ordinaire.

     

    Mais les croyances irrationnelles sont légions, et il existe également des personnes qui pensent au contraire que la date du vendredi 13 serait particulièrement propice à des prises de risque.

     

     

     

    Les plus optimistes d'entre vous profiteront donc de ce vendredi 13 pour jouer au loto, prendre un engagement important ou, pourquoi pas, sauter en parachute !

     

    Et les cartésiens vivront cette journée comme toutes les autres, ni plus, ni moins. Pourquoi le vendredi 13 a-t-il si mauvaise réputation ? Il existe de nombreuses hypothèses qui peuvent justifier la mauvaise réputation du vendredi 13.

     

    http://jp59.j.p.pic.centerblog.net/a6gf1a5q.gif 

     

    Parmi les raisons les plus souvent évoquées, nombreuses sont celles en rapport avec la bible et les évangiles.

     

    On dit ainsi que le Christ serait mort crucifié un vendredi 13.

     

    Une autre opinion assez répandue voudrait qu'Adam et Eve aient croqué la pomme un vendredi 13 !

     

    Quant au chiffre 13 lui-même, sa mauvaise réputation viendrait en partie de ce qu'au dernier repas du Christ, appelé aussi la Cène, les apôtres étaient 13 à table jusqu'à ce que Judas soit parti pour accomplir sa trahison. Autre fait marquant pour expliquer la mauvaise réputation du vendredi 13, il existe dans l'histoire un vendredi 13

     

    particulièrement funeste.

     

    C'est en effet le vendredi 13 octobre 1307 que le roi de France Philippe IV dit le Bel fit arrêter les chevaliers du Temple ainsi que le Grand Maître Jacques de Molay et tous les dignitaires de l’ordre des Templiers. Injustement accusés de crimes avoués sous la torture, ils furent condamnés au bûcher.

     

     

     

    Les objets qui portent bonheur De nombreux objets sont réputés pour leur capacité à porter chance. Alors, si vous êtes superstitieux, transformez grâce à un porte-bonheur le vendredi 13 en un jour de chance !

     

     

     

    Munissez-vous d'un trèfle à 4 feuilles ou d'un fer à cheval ;

     

    cassez du verre blanc et marchez du pied gauche dans un excrément.

     

    A l'inverse, vous éviterez de casser un miroir, d'ouvrir un parapluie dans une maison, ou encore de passer sous une échelle...

     

    Et si vous n'osez pas avouer que vous êtes superstitieux, sachez que la majorité des gens le sont sans le dire, parmi lesquels de nombreuses personnalités ; ainsi, le couturier Christian Dior ne se séparait jamais d'une multitude de porte-bonheur qui encombraient ses poches.

     

    Le muguet, tout particulièrement, était pour lui une fleur fétiche qu'il aimait à décliner dans ses collections.

     

     

     

    Quant aux plus cartésiens d'entre nous, ils ont bien, un jour ou l'autre dans leur vie, touché du bois pour se porter chance !

    Partager via Gmail Yahoo!

    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires