•  

     

     

     

     

     

     


     

     

     

     

     

     

     

     

                                              

     

    Prince de Lu contre Choco BN.

     

    Les deux leaders des goûters chocolatés ont chacun leurs partisans, alors comment les départager ? meltyfood vous propose de comparer les atouts des deux mastodontes.

     

    D'un côté on a donc les biscuits Prince de la marque Lu sablé, dont les premières versions ont été lancées en 1948 en France !

     

    De l'autre côté, on trouve les Choco BN, de forme carré fourré au chocolat et lancé dans les années 1960. Il faudra attendre 1992 pour que le choco BN s'agrémente d'un sourire afin de relancer les ventes après l'arrivée sur le marché du choco Prince de Lu.

     

                                                       

     

                                                         

     

                                                            

     

     

     

        

    Le gouter de la plage

     

                                                       

     

    LES BEIGNETS, LES GAUFRES

     

    Les puristes les prennent à la pomme. Les gourmands au Nutella. Les plus exotiques vont jusqu’à opter pour abricot ou framboise. Gras, sucré et moelleux à souhait, on le savoure entre deux baignades, sans complexes, se pourléchant les babines et se suçant les doigts ostensiblement histoire de ne pas en rater une miette. La confiture coule quand on mord dedans, on s’en met partout et le bain post-dégustation est obligatoire pour se rincer les mains.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                         

     

     

     

                                                        

     

    Bien gras, bien sucré ..... Beiiiiiiiiiiiigneeeeeeeeeeeeeet

     

     

     

    Chichis et churros !

     

     

     

     

     

     

    Chouchous:

     

    Cacahuètes enrobées de sucre caramélisé, les chouchous ce sont ce petit plaisir ultime à grignoter sur le sable chaud, juste avant l’heure de l’apéro, pour combler le petit creux de 17 heures.

     

    Sucrés, croustillants, on les déguste comme des petits bonbons à partager – ou pas – en répondant laborieusement aux quizz de l’été et en lisant les derniers potins people. Le bonheur, en somme.

     

                                                        

     

     

     

     

    Glaces, Mister Freeze , Magnum , Ce sont les options fraîcheur de l’été. Difficile de résister à « la glace à la glace, c’est Miko qui passe » et aux muscles saillants du jeune éphèbe qui vend ses délicieuses tentations glacées…

     

    Les pieds dans l’eau, un cône à la main, un flacon de crème solaire dans l’autre, ça ce sont les vraies vacances !  

     

        

     

                                                            

     

     C'est MIKO qui passe ................

     

     

     

                                                             

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    8 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

    Temps trop beau en Août, annonce hiver en courroux.

     S'il tonne en Août, grande prospérité partout, mais des malades beaucoup.

    Au mois d'Août, le vent est fou.

     Soleil rouge en Août, c'est de la pluie partout.

    Quand même la couche serait à ton goût, ne dors pas sous le soleil d'Août.

     En Août et en vendanges, il n'y a ni fêtes, ni dimanches.

     Un mois d'Août sans rosée donne une mauvaise année.

     Autant de brouillards en Août, autant de déluges dans l'année.

     

     

     

     

     Tonnerre d'Août, belle vendange et bon moût.

     Chaleur d'Août, c'est du bien partout.

     Quand Août est bon, abondance à la maison.

     Jamais d'Août la sécheresse n'amènera la richesse.

     Il faut cueillir les choux l'un des trois premiers jours d'Août.

     C'est le mois d'Août qui réchauffe tout.

     

    1er aout 2020

     

     

    1er aout

     

     

    1er aout

     

     

    1er aout


     

     

    1er aout

    Les thons de la criée

     

     

    les tomates du marché

     

    Le marché de Piriac

     

     

     

    Le marché de Piriac

     

     

     

    Le marché de Piriac

     

    Les huitres de Mesquer

     

    Dernier marché d'été à  Piriac

     

     

     

    Le marché de Piriac

     

    Les vanneries de Brière

     

    Le marché de Piriac

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    11 commentaires
  •  

     

     

    La gavotte est une danse ancienne populaire, catégorie danse traditionnelle, devenue aussi une danse de salon. Diverses étymologies ont été proposées : pour certains cette danse serait originaire de la région des Gaves.

    Pour d'autres, le terme viendrait d'un mot français signifiant "petit galop".

    Toutefois, l'étymologie généralement retenue par les spécialistes fait dériver le mot gavotte du terme gavot qui désignait les habitants de la partie montagneuse de la Provence.

      La gavotte est une danse française d'origine populaire, en chaîne ouverte, à rythme binaire, gaie et à mouvement modéré ou assez vif.

    Attestée dès le XVIe siècle dans différentes régions de France, elle est introduite à la cour sous la forme d'une danse de couple et devient une danse de bal et de théâtre à la fin du XVIIe siècle. Cédant progressivement le pas à la contredanse naissante, la gavotte décline au cours du XVIIIe siècle, pour connaître un tournant à partir de 1785 :

    une chorégraphie de Maximilien Gardel, pour la comédie lyrique de Grétry Panurge dans l'île des lanternes, obtient un si vif succès qu'on nommera dorénavant gavotte de Vestris le passage brillamment exécuté par le danseur Auguste Vestris. Elle fera le bonheur des bals du XIXe siècle et entrera même dans le répertoire de l'armée, devenant une épreuve obligatoire pour obtenir le brevet de « prévôt de danse ».

     

     

     

    La musique:

    Dans la musique baroque, c'est une des danses secondaires de la suite : comme les autres "galanteries", elle s'insère généralement entre la sarabande et la gigue. Elle est parfois (chez Bach notamment) suivie d'une seconde gavotte, au ton homonyme (ex. la majeur ou la mineur) ou relatif (ex. do majeur ou la mineur).

    Elle est de coupe binaire (deux sections avec reprise chacune), en général à 2 temps (2/2, parfois 2/4), précédée d'une levée d'une demi-mesure. Accentuée sur le premier temps, elle se caractérise fréquemment par le rythme noire - 2 croches, et se termine sur un temps posé (thesis).

    A l'audition, elle peut se confondre avec la bourrée, dont elle se différencie par la durée de la levée, et le tempo, en principe plus modéré. Rameau a écrit pour le clavecin une « gavotte variée » (Troisième Livre de pièces de clavecin, 1728), qui est un des sommets du répertoire de cet instrument.

     

     

     

     

     

    Danses traditionnelles:

    Le terme de gavotte est devenue l'appellation vernaculaire de différentes danses : danse en chaîne, danse de couple, ronde au bouquet, danse militaire, voire quadrille, allant même jusqu'à devenir un terme générique pour la danse. Un usage du terme de gavotte, attesté dès la fin du XVIIIe siècle dans la région de Quimper, est de désigner ainsi la danse bretonne initialement appelée dañs tro en breton. Les gavottes bretonnes forment en fait une grande famille de danses avec de nombreuses variantes correspondant aux anciens terroirs (bro en breton) :

    gavotte de l'Aven, gavotte des montagnes, dañs fisel, gavotte glazik, gavotte kernevodez, etc. Gérard Nédellec évoque, dans D'Armor et d'Argoat, l'année 1945 : "Après un bon repas pris en commun, quelques gavottes terminent la soirée".

     

     

    Variantes:

    Une variante de la gavotte de l'aven a été initiée en 2003 par le groupe Djal avec le morceau Ivoirine. Elle est devenue très populaire dans les bals folks, la principale différence résidant dans un tempo abaissé et un style musical différent du canon esthétique en fin de tradition populaire. Afin de ne pas la confondre avec la gavotte de l'Aven traditionnelle, certain la nomment 'gavotte caresse' ou 'gavotte de Grenoble' en lien avec l'origine de leur créateur.

     

     

    A Gauche, c'est moi, dans une grande fete son et lumière il  y a une trentaine d'année dans le village

    ou j'habitais il  ya une trentaine d'année (le temps passe !)

    Et maintenant dansons la Gavotte (danse bretonne)

     

     

     

     

     

     

    Et moi, je m'appelle "Gavotte" !

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    7 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

    Pour l'anniversaire, j'avais trouvé une "Pinata" une tradition venue du Mexique, remplie de bonbons que les enfants tapent avec un baton pour obtenir les bonbons qui sont à l'intérieur

     

    La cigale déconfinée !

    La Piñata et les Posadas sont une véritable tradition du Noël mexicain :

     

    La Piñata : Elle est  composée d'une étoile multicolore à sept ou neuf branches d'un mètre de diamètre qui libère bonbons et fruits tropicaux quand on la brise. Elle tient son origine d'un rite de purification introduit au Mexique au XVIe siècle par les évangélistes espagnols, qui s'est imposé chez les indiens mexicains. Certains avancent l'hypothèse que les premières Piñatas ont coïncidé avec les célébrations de Huizilopochtli, dieu aztèque de la guerre, et le Noël chrétien.

     

    Ses différentes origines : Importée par les colonisateurs espagnols, .............  Suivre

     

    http://mexique-voyage.com/pinata.html

     

     

    La cigale déconfinée !

     

     

    La cigale déconfinée !

     

     

    La cigale déconfinée !

     

     

    La cigale déconfinée !

     

     

    La cigale déconfinée !

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    11 commentaires
  •  

    Gateau anniversaire

     

     

    Gateau anniversaire

    https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/pourquoi-souffle-t-on-des-bougies-a-son-anniversaire-7800675029?fbclid=IwAR2lJtD_Kx9sjC0H4gGA3IFUpBKoL_TStXExydYYJ7n8CApKOLFw-z7YEbA

     

    Pourquoi souffle-t-on des bougies à son anniversaire ?

    La bougie, qui permet de porter les vœux, s'est imposée sur les gâteaux d'anniversaire du monde en entier car elle est un symbole utilisé dans de nombreuses religions.

    C'est une tradition sans laquelle la célébration d'un anniversaire perdrait de sa superbe. Souffler sur les bougies qui ornent le gâteau acheté pour l'occasion est en effet un incontournable. Mais peu de gens savent pourquoi. C'est tout d'abord un moyen simple de se souvenir de son âge, surtout pour les enfants. Mais plutôt que d'orner le gâteau de bougies, il aurait été possible d'y inscrire la date la date de naissance...

    La chandelle s'est toutefois imposée, car elle fait écho aux nombreuses religions qui l'utilisent. Ce symbole religieux a donc été intégré au gâteau pour porter les vœux. Il n'est pas nécessaire cependant d'en mettre une par année. 

    Un futur sexagénaire pourra ainsi préférer utiliser six grosses bougies plutôt que 60 grosses.

    Un Allemand fêtant ses 60 ans mettra quant à lui 61 bougies sur son gâteau, car il comptabilise l'année qui vient. D'ailleurs, seule cette dernière devra restée allumée.

     

    Gateau anniversaire

     
     

    Gateau anniversaire

     

    Juillet, le mois d'anniversaire de Chloé 10 ans et de Pauline 7 ans que nous avons fété le meme jour

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires