• Le petit banc de pierre

     

     

     

     

     

     
     

    Le petit banc de pierre

    Au village, quel bonheur !
    Se trouve un banc de pierre
    Pour tous les voyageurs,
    Une pause salutaire.

    Oh ! Petit banc de pierre !
    Pourrais-tu nous conter ?
    Toutes ces histoires d’hier
    Qui se sont racontées !

    Les misères, les chagrins,
    Qu’on chuchote tout bas,
    Les peurs du lendemain,
    Mais tout ne se dit pas !

    Combien se sont assis
    Sur le banc de pierre ?
    Pour parler de la vie
    Celle qu’on vivait naguère !

    Oh ! Combien de soupirs
    Et combien de regrets ?
    Et tous ces souvenirs
    Accrochés à jamais !

    Oh ! Petit banc de pierre
    Si tu pouvais leur dire
    Que seule la prière
    Fait cesser les soupirs !

    Au petit banc de pierre
    Je voudrais m’arrêter
    Pour leur parler du Père
    Et du fils Bien-aimé.

    Au petit banc de pierre
    J’irai un jour m’asseoir
    Mettre fin à leurs guerres
    Et leur parler d’espoir.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Qui d’entre-nous ne s’est pas arrêté, le temps d’une pause pour s’asseoir quelques instants sur un banc de bois ou de pierre ?

    Et beaucoup d’échanges ont eu lieu lors de ces haltes reposantes où l’on a échangé, des points de vue, suggérer des changements, rappeler tant de souvenirs !


    Parfois c’est un promeneur qui s’arrête, comme pour faire le bilan de sa vie ! Et nous pouvons le remarquer par son regard, cherchant dans ses pensées des réponses à toutes ses interrogations ; alors ce sont parfois des soupirs, qui viennent mettre un terme à ces réflexions.


    Dans un petit port breton subsistent les vestiges d’un banc, où les femmes de marins pêcheurs attendaient le retour de leurs maris. Elles s’assoyaient là, scrutant l’horizon, l’âme chargée et les regards inquiets jusqu’à ce qu’elles aperçoivent enfin le bateau si attendu !


    C’est ainsi que ce poème a trouvé ses racines, avec ce vif désir dans mon cœur de pouvoir m’asseoir un jour auprès de ces personnes pour parler de l’amour de Dieu et de témoigner qu’avec Dieu nous pouvons toujours recommencer et mettre un terme à une vie habitée par l’insatisfaction.

     

     

     

    Le petit banc de pierre

     

    « Des bancs en vrac !D'autres bancs »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    5
    Vendredi 16 Août à 20:21
    Sympas les petits bancs ,j en connaît l'un d eux ou je m arrête souvent
    Bonne soiree
    4
    Vendredi 16 Août à 17:09
    Jaime bien m'asseoir sur ces bancs parfois on fait ainsi des rencontres on échange et cest sympa bonne fin de journée Annie bon weekend bises
    3
    Vendredi 16 Août à 07:11

    L'amitié source d’énergie

    L'amitié dégage en nous une chaleur

    Chaleur humaine besoin de tous les jours

    Source comme l'eau qui coule d'un ruisseau

    Énergie positive d'un besoin mutuel

    L'amitié on ne peux s'en passer

    Rire,pleurer,s’exprimer,se laisser aller

    Tout comme les rayons de soleil qui entourent la terre

    L'amitié c'est une force que nul ne peut ignorer

     En ce moment je fais le plein 

    Avec ces mots je te souhaite une bonne fin de semaine 

    En espérant de tout cœur que tu vas  passer un bon  weekend

     Big bisous

    2
    Vendredi 16 Août à 07:10

    Un joli poème, Annie, pour mettre à l'honneur ces bancs de pierre. Merci.

    Bises et bon vendredi

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    1
    Vendredi 16 Août à 06:01

    j'aime tant ces moments là, quand j'en vois un, je ne peux résister de le prendre en photo !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :