• LA BOITE A LAIT DE MON ENFANCE

    Pour que les jeunes générations sachent d'ou vient le lait et que ce n'est pas qu'une boisson dans une bouteille en plastoc ou en carton !

    D'abord vendu en vrac, le lait était transporté dans des cruches en fer ou laiton, puis dans des bidons de fer blanc où le marchand puisait avec une mesure pour verser ensuite le liquide dans le récipient du client.

    Cruches ou bidons étaient transportés, dans les pays occidentaux, dans des charrettes tirées par des chevaux, des ânes ou des chiens.

    L'acheteur qui se rendait à la ferme emportait avec lui sa « boîte à lait », récipient (muni d'une poignée) d'un ou deux litres affectant à peu près la forme du gros bidon qui servait à collecter le lait dans les étables, dans laquelle était transvasée la quantité de lait désirée.

    Le lait a ensuite été conditionné en bouteilles de verre, en bouteilles plastiques, en berlingots cartonnés, en sachets plastiques scellés et même en capsules pour les portions individuelles servies dans l'HORECA et dans les collectivités. Le lait déshydraté est conditionné en cartons ou en bâtonnets (portions individuelles).

     

    D'une capacité de 2 litres, ce bidon à lait en aluminium vous permettra d'aller chercher le lait à la ferme!

     

    Cet objet était également en usage dans les villes : on s'en servait pour acheter le lait chez le crémier. Le crémier avait une réserve de lait qu'il remplissait tous les matins en y vidant les bidons qu'on lui livrait. Cette réserve n'était pas réfrigérée, et autant qu'il m'en souvienne, n'avait pas de couvercle. Le crémier y puisait avec sa mesure, et parfois la manche trempait dans le lait... ce qui explique pourquoi ce mode de commercialisation a été interdit. Et, donc, je rapportais mon lait dans une... boîte à lait !

    Photos Internet

    Quand j'étais enfant j'habitais la région parisienne et je me souviens nous allionsacheter le lait, les oeufs à la "Laiterie Parisienne"

     

    http://www.produits-laitiers.com/2011/03/14/cest-quoi-cette-bouteille-de-lait-la-reponse/

    De l'aluminium, au plastique en passant par le carton, lire cet article très interessant !

    "Les briques et les bouteilles de lait du supermarché sont si familières qu’on en oublie que ce sont des petits bijoux de technologie. Retour sur la passionnante histoire de l’emballage du lait.

    Première moitié du XXe siècle :

    Vrac et verre Jusqu’au XIXe siècle, c’est à la ferme qu’on achète le lait cru. Produit fragile et vite périssable, il ne peut pas faire l’objet d’une consommation de masse : il faut être près du pis de la vache pour le boire ! Ce n’est qu’à partir de la fin du XIXe siècle, et surtout au XXe siècle, qu’il commence à être vendu pasteurisé ou stérilisé. Petit à petit, la chaîne du froid progresse et permet d’approvisionner les villes en lait de bonne qualité. Il est alors conditionné dans des boîtes en fer étamé, puis dans des bouteilles de verre.

    Ces dernières cohabitent avec la vente en vrac pendant toute la première moitié du XXe siècle. Les consommateurs détiennent des bouteilles consignées qu’ils portent chez le crémier ou l’épicier pour les faire remplir. Lourdes, fragiles, nécessitant toute une infrastructure pour leur lavage et leur collecte, elles sont toutefois concurrencées, au milieu du siècle, par une invention venue de Suède.

    Les années 1950 : la naissance de Tetra Pak ... A SUIVRE SUR LE LIEN

    De la vache à la laiterie ......

    Bidons de lait revisités et décorés

    UUne ferme à Venoix en Normandie par Christian Skredsvig (1854-1924)

     

    PERRETTE ET LE POT AU LAIT

    La Laitière et le pot au lait est la neuvième fable du livre VII du second recueil des Fables de La Fontaine, édité pour la première fois en 1678.

    Jean Baptiste Huet

     

     

     

     

    « LA BOUILLIE BRETONNE (Recette ancienne)LE PRINTEMPS, LA JOURNEE DU BONHEUR, etc ...etc .... »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    16
    Lundi 23 Mars 2015 à 13:33

    Ah oui chez moi le laitier passait avec sa camionnette et nous remplissait le bidon. Ma mère le faisait bouillir et comme je n'aimais pas la crème qui venait dessus, je ne voulais plus de lait !

    15
    Jeudi 19 Mars 2015 à 21:16

    Même dans les villes on allait chercher le lait avec "sa boîte" quand on l'achetait au détail. (années 50/60)

    14
    Jeudi 19 Mars 2015 à 20:36

    Très beau passage sur l'histoire

    A bientôt

    13
    Jeudi 19 Mars 2015 à 19:53

    Amusant j'én ai vu un dans un arbre cet après midi

    Nostalgie

    Bisous

    12
    Jeudi 19 Mars 2015 à 19:07

      Encore panne de 17h hier jusqu'à 18h aujourd'hui plus internet ras le bol deux chèques au docteur ordinateur en une semaine !!!!!!!!!!!!!!! enfin comme je ne sais pas faire sans hihihihi   bonne soirée  bises  ( j'aimai aller chercher le lait ,c'était la promenade du soir avec les copines !!!!!!!!)

    GIFS PRINTEMPS

    11
    Marie-France
    Jeudi 19 Mars 2015 à 18:26

    Bonjour


    Je me souviens quand j'étais petite j'allais chercher le lait dans un bidon à la laiterie en face de chez mes parents. Que de souvenirs. Bonne fin de journée.

    10
    monica breiz
    Jeudi 19 Mars 2015 à 13:11
    Hello j ai connu bien sur
    le soir nous allions au lait dans le quartier
    nous etions des petits polissons ont prenait le pot par l anse

    et on faisait tourner le pot
    le lait ne se renversais pas loll
    bon jeudi pour toi
    bises annie
    9
    Jeudi 19 Mars 2015 à 12:21

    De bons souvenirs Annie. En région parisienne nous avions une ferme à côté de chez nous. Tant que le père s'en occupait, le lait était délicieux. Au décès du papa, sa fille repris la ferme, et pour plus de rentabilité coupait le lait avec de l'eau. Résultat il tournait ! Bises et bon jeudi. ZAZA

    8
    Jeudi 19 Mars 2015 à 12:13

    Chez moi aussi, il trone dans l'arrière cuisine !

    bon appétit !

    7
    Mitou
    Jeudi 19 Mars 2015 à 11:30

    Le pot à lait de mon enfance est sur le dessus de mes éléments de cuisine !!

    il est tout cabossé normal il a vécu !!

    1 1/2 de lait chez l'épicière tous les jours pendant des années !!

    gros bisous et bonne journée

    MITOU

    6
    Jeudi 19 Mars 2015 à 11:23

    bonjour

    tres jolie blog

    je vous souhaite une trés belle

    journée en ce jeudi

    amicalement _ josiane

    5
    Jeudi 19 Mars 2015 à 10:32

    on l'achetait direct à la ferme, et on faisait des cercles avec le pot et il ne fallait surtout pas renverser le lait .. que de bons souvenirs , parce que tous les gamins se trouvaient pratiquement tous ensemble pour aller le chercher et ensuite le lendemain matin on se battait à la maison pour avoir la crème faite pendant la nuit ..

    4
    Jeudi 19 Mars 2015 à 10:12

    merci Annie pour cet article qui me fait remonter plein de souvenirs  ! mon père était  laitier avec son cheval et sa charrette et ses bidons de 20 l  , il faisait le ramassage   ...  et le petit pot de 2 l , on s'en ai beaucoup servi !    bonne journée  a+

    3
    Jeudi 19 Mars 2015 à 09:57

    Merci de m'avoir recontactée suite à mon message. J'ai finalement trouvé comment mettre une vidéo sur mon blog, mais j'avoue avoir "galéré" un certain temps ....

    Je vous souhaite une journée ensoleillée et vous dis à très bientôt sur eklablog !

    Fab

    2
    Jeudi 19 Mars 2015 à 09:40

    Oh, que de souvenirs !!! Je me souviens quand j'étais gamine (je devais avoir 5 ou 6 ans, donc il y a un peu plus de 60 ans déjà ... nous habitions à Canet-Plage, et le laitier passait le soir dans les rues .... avec son cheval et sa carriole !!! Ma mère et ma grand-mère achetaient le lait, qu'elles faisaient bouillir immédiatement. Quand je raconte ça à mes petites filles, j'ai vraiment l'impression d'être née au Moyen-Age !!! Elles sont un peu horrifiées .. Bises 

    1
    Jeudi 19 Mars 2015 à 09:37

    bien ton article ,j'ai connu le pot au lait ...bonne journée bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :