• C'EST BIENTOT LE TEMPS DES VENDANGES

                                                         

                          

    Photo AFP.com/Raymond Roig - première vendange à Rivesaltes 9 aout 2012

     

    http://www.la-clau.net/info/9294/la-vendange-2014-en-hausse-de-6-5-en-pays-catalan-9294

    Le ministère de l'Agriculture a publié les chiffres prévisionnels le 23 juillet

    La vendange 2014, en hausse de 6,5 % en Pays Catalan Mercredi 23.7.2014. 17:45h

    La récolte viticole 2014, qui débutera vers le 15 août dans les Pyrénées-Orientales, occasionnera une production de 0,82 hectolitres, contre 0,77 en 2013. Cette évaluation, effectuée par Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt, situe le territoire à contre-courant du Languedoc-Roussillon....A SUIVRE SUR LE LIEN

    Vendanges 2014 :

    Les prévisions région par région Copyright Les vendanges 2014 pourraient permettre de produire 46,40 millions d'hectolitres de vin.

    Les vendanges 2014 devraient être nettement supérieures en quantité à 2012 et 2013 et conformes à la moyenne des cinq dernières années. C'est ce que révèlent les prévisions provisoires du ministère français de l'Agriculture, qui table à ce stade sur 46,4 millions d'hectolitres. Selon Agreste, le service statistique du ministère, les prévisions de récolte au 21 juillet dépasseraient de 10% celles des deux dernières années, particulièrement mauvaises en raison du climat, et de 2% la moyenne quinquennale.

    Vignes dans la région de Rivesaltes

     

    APRÈS 2013, PRUDENCE Mais les dernières semaines avant les vendanges seront encore décisives. Pour cette raison, l'organisme France AgriMer avait renoncé mi-juillet, à la demande des professionnels, à publier ses propres estimations et n'annoncera les premiers chiffres "corrects" que le 22 août. Le précédent de l'an dernier incite en effet à la prudence en matière d'estimations. En juin 2013, le ministère de l'Agriculture tablait sur 46,6 millions d'hectolitres de vin, alors que le millésime 2013 n'avait finalement atteint qu'un très faible 42,37 millions d'hectolitres. À ce stade, note cependant Agreste, l'état sanitaire est bon et après 2013 marquée par un retard important des vignobles, la campagne en cours "retrouve un cycle proche de la normale" et même une légère précocité, conséquence d'un hiver et d'un printemps doux.

      

                             

    PRODUCTION EN BAISSE DANS LE LANGUEDOC-ROUSSILLON

    Mais les épisodes orageux depuis le début de l'été et les conditions plus humides "nécessiteront une vigilance accrue de la situation phytosanitaire dans les semaines à venir", indique Agreste. Au 21 juillet, la grêle avait causé des dégâts sur 28.000 ha au niveau national, dont "près de la moitié de ces surfaces se situent en Languedoc-Roussillon", précise-t-il. Pour cette raison, la production annoncée en hausse dans toutes les régions et même parfois en forte hausse comme dans le Bordelais (+50% par rapport à 2013, désastreuse, et +7% par rapport à la moyenne quinquennale) serait en baisse dans le Languedoc-Roussillon. Ces estimations sur la production potentielle sont fournies par les services de statistiques agricoles à partir d'échantillons départementaux d'observations quantitatives et qualitatives.

     

     

    En Languedoc-Roussillon, la situation est hétérogène quant aux réserves hydriques des sols en sortie de printemps : le Gard et les Pyrénées-Orientales disposent de niveaux normaux alors que les principaux départements viticoles (Aude et Hérault) accusent un déficit important. La floraison s'est déroulée normalement sur l'ensemble des cépages.

    La précocité du vignoble, marquée en début de cycle, s'est atténuée au fil des semaines. La grêle a affecté à des degrés divers une surface importante essentiellement dans l'Aude (12.800ha), diminuant le potentiel de récolte de ce département.

     

    MUSCAT DE RIVESALTES

     

    Le muscat de Rivesaltes est un vin doux naturel d'appellation d'origine contrôlée produit dans 89 communes de Pyrénées-Orientales et 9 communes de l'Aude.

    Il est protégé par une Appellation d'origine contrôlée selon un décret pris par l'INAO et paru au Journal officiel le 29 août 1956. Le nom de l'appellation peut être complété par la mention « muscat de Noël » s'il est commercialisé à partir du 1er novembre de l'année de récolte, le reste de l'appellation étant commercialisable à partir du 1er février de l'année suivante.

                                                    

     

    Le muscat de Rivesaltes est un vin d'apéritif, produit par mutage. Ce procédé est attribué à Arnau de Vilanova, médecin alchimiste du XIIIeme siècle, l'arrêt de la fermentation est dû au rajout d'alcool vinique, alcool de vin produit sur l'aire d'appelation, à 96° minimum.

    Ce vin doit titrer entre 15° et 21°. Afin de conserver leurs arômes de fruits frais, le muscat de Rivesaltes est généralement mis en bouteille assez tôt, souvent dans les trois à quatre mois qui suive sa vendange. IL peut être gardés en cave, sa robe devient alors ambré et son goût monte en puissance avec l'âge. Deux cépages entre dans la composition du muscat de Rivesaltes, le muscat d'Alexandrie, raisin de très gros diamètre, et le muscat petits grains, leurs proportion est variable selon le producteur.

    Actuellement seul le muscat petit grain peut être replanter, et ce jusqu'à atteindre 50% de la superficie de culture. Malgré un climat sec, dû au principal vent, la Tramontane, l'irrigation y est interdite, exception faite pour les plantations.

    La vendange débute à la mi-août et se termine fin septembre, et elle tend à se mécaniser.

     

    AIRES DE PRODUCTION DU MUSCAT DE RIVESALTES

    Le muscat de Rivesaltes est un vin doux naturel d'appellation d'origine contrôlée, AOC, produit dans 90 communes de Pyrénées-Orientales et 9 communes de l'Aude.

    Le village de Baixas, à 6 kilomètres de Rivesaltes, est le premier producteur de ce vin. Sa production s'étend sur plus de 5600 hectares. Il est protégé par une Appellation d'origine contrôlée selon un décret pris par l'INAO et paru au Journal officiel le 29 août 1956.

    Les aires des appellations Banyuls, Maury et Rivesaltes entre dans l'appellation. Si le muscat de Rivesaltes est commercialisé, à partir du 1er novembre, aprés sa vendange, il peut recevoir le nom de muscat de noël, le reste sera commercialisable, à compter du 1er février de l'année suivante. Il peut être vendu soit en bouteille, soit en vrac. C'est avant tout, le vin du terroir catalan.

     

    COMMERCIALISATION

    Vous trouverez, le muscat de Rivesaltes, dans tous les circuits de commercialisation traditionnel, mais rien ne vaut une petite visite dans le terroir du Roussillon. Tous les producteurs ont des points de ventes et la dégustation(avec modération) gratuite est de mise. Par ailleurs, ils disposent de toute une gamme d'autre type de vin, Côte du roussillon, Roussilon Village...


     

    CONSOMMATION DU MUSCAT DE RIVESALTES

     

    Le muscat de Rivesaltes se sert traditionnellement frais entre 6 et 7°.

    Ces vins doux naturels peuvent accompagner les terrines de foie gras ou les entremets. Le muscat peut aussi servir à déglacer à la cuisson légumes, viandes et poissons.

    Il entre aussi dans la confection de cocktails. La sauce au vin muscat est l'une des nombreuses déclinaisons culinaires de ce vin doux naturel.

    Ses arômes muscaté et de raisin frais le font aussi intervenir dans la préparation d'amuse-gueules, potages, entrées, poissons et crustacés, volailles et viandes, légumes et desserts.

                   

    « LES COULEURS DE L'ETE SUR LE MARCHE DE BARCARESLES GRANDES MAREES - LA PECHE A PIED »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    13
    Mercredi 13 Août 2014 à 08:37

    Ici, avec la chaleur qu'il fait ca ne devrait pas tarder !

    bonne journée

    12
    mitou
    Mardi 12 Août 2014 à 21:38

    Nous étions aujourd'hui dans les vignes sur les bords de la Moselle Luxembourgeoise

    il faudra encore un peu de temps pour que le raisin soit prêt !!

    gros bisous

    MITOU

    11
    Mardi 12 Août 2014 à 20:18

    Ca fait un peu loin ! c'est surtout que vous avez une animation de qualité et pour tous les gouts !

    bonne soirée, bisous

    10
    Mardi 12 Août 2014 à 20:06

    Je vais finir par croire que je suis privilégiée, Hier soir mon amie Féfé est venue partager mon repas, après nous sommes allées au concert , elle m'a dit "vous faites plus d'animations qu'à St Cyp  ou elle habite  !!!!!!  ce soir marché de nuit,  demain  après- demain  journée des potiers , ciméma gratuit tous les quinze jours  sur la place des TINS,  fête de la bière  vendredi je crois ou samedi , sardanes  tous les deux jours , théatre de rue toute l'après -midi demain, etc etc  Il faut venir  de temps en temps   hihihihihi   bises

    9
    Mardi 12 Août 2014 à 18:46
    A force de vouloir être les premiers ils vont prendre n'importe quoi , enfin bon !
    8
    Mardi 12 Août 2014 à 17:30
    Dans ma cour, le raisin de ma vigne-vierge est nombreux mais pas de quoi non plus de faire du bon vin !
    7
    Mardi 12 Août 2014 à 14:40
    un bel article
    pour parler raisins vins et vendanges
    je ne connait pas du tout
    je n ai jamais vu une vraie vigne
    seulement du raisin sur treilles
    bonne journée
    grosses pluie chez nous mais il ne fait pas froid
    bises
    kenavo Annie
    6
    Mardi 12 Août 2014 à 12:27

    Coucou ma douce

    Juste un ti coucou pour te remercier pour ton gentil commentaire, un plaisir de te lire et de te connaître ainsi que ton beau blog.

    Superbe ton billet avec ces beaux raisins qui me font saliver de bonheur, j'aime le muscat c'est si bon, tes photos sont très belles et un bel article très intéressant.

    Bel AM et gros bisous ensoleillés mais venteux de Fany sur son île intense.

    5
    Mardi 12 Août 2014 à 12:18

    j'ai aussi du raison dans mon jardin, mais il est loin d'etre mur !

    bonne journée

    4
    Mardi 12 Août 2014 à 10:49

    Coucou Annie,

    Des billets toujours aussi captivants. Dans ton coin, il y a du bon muscat. Je ne sais si mes grappes de raisins murissent en Ille et Vilaine. Je saurai cela dans 3 semaines.

    Bises et bonne journée. ZAZA

    3
    Mardi 12 Août 2014 à 10:01

    Un bel article bonne journée bisous

    2
    Mardi 12 Août 2014 à 09:24

    Félicitations,   moi j'aime mon petit fils, mais je serai heureuse d'avoir une petite -fille, il y a tellement plus de choix de vêtements pour les nanas !!!!!

    Le père de Jason a fait une fois les vendanges ( il y a 25 ans lorsque nous sommes arrivés )pour voir, Il ne l'a jamais refait  ,  sur le domaine St Georges  cela se fait à la main , il a eu mal au dos  crois -moi !!!!! il en parle encore ;  bises

    1
    Mardi 12 Août 2014 à 09:02

    Que de souvenirs pour moi les vendanges ! J'ai commencé à les faire d'abord à Pia (chez des amis vignerons à mes parents), puis à Banyuls-dels-Aspres où mes parents se sont installés à la boulangerie du village. Cela me faisait 4 sous pour m'habiller et me payer quelques fantaisies. Mais les vendanges de l'époque (entre 1964 et 1969) étaient autrement différentes de celles d'aujourd'hui, entièrement mécanisées. Allez, trop tôt pour que je boive un petit Rivesaltes ! Je le garde pour ce soir ! Bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :