• AU GUI L'AN NEUF !

                                       

                                                           

     

              

     

     

     

     

     

     

    "AU GUI L'AN NEUF"

    il est étonnant de penser que cette plante emblématique des bons voeux est un parasite qui envahit nos arbres, notamment les pommiers et les peulpiers, les afaiblit et abaise leur production parfois jusqu'à provoquer leur mort.

    Ce sont principalement des oiseaux de la famille des grives qui disséminent les graines de gui.

    Ces oiseaux raffolent de ses fruits, et évacuent les graines dans leurs fientes, ils peuvent les rejetter à plusieurs kilomètres.

    Quand une graine tombe sur une branche, se développe un "sucoir" très adhérent, qui au bout de quelques années donnera une nouvelle touffe de gui.

    Et la seule lutte efficace pour s'en débarasser est de couper intégralement la touffe, ce qui nest pas toujours facile.

    Et pourtant, les Grecs de l'Antiquité associaient le gui à Hermès, dieu de la santé.

    Et pourtant, les druides gaulois considéraient cette plante comme sacrée et lui attribuaient des vertus médicinales et miraculeuses.

    Et nous-meme, pour tout cela et bien d'autres légendes encore, au moment de passer à la Nouvelle Année à minuit pile, nous nous embrassons sous le gui en nous souhaitant santé et prospérité.

    l'explication est peut etre toute simple ...

    Avec son feuillage persistant toujours vert, le gui devient l'hiver, après la chute des feuilles des arbres, la plante la plus repérable dans nos arbres.

     

                                                               

     

    Lorsque deux amoureux s'embrassent sous une feuille de gui dans le temps des Fêtes, on dit que cela ne pourra que leur être bénéfique, et doivent en théorie se marier ou partager une vie de couple longue et heureuse ! Cela vient probablement du fait qu'anciennement les druides considéraient le gui comme une plante sacrée, qu'ils appelaient d'ailleurs " rameau d'or ", qu'ils étaient les seuls à pouvoir cueillir.

    On lui attribuait, entre autres pouvoirs, celui de guérir la maladie et la stérilité.

    Le gui symbolise la paix, la santé et le bonheur.

                         

    On disait que des ennemis qui se rencontraient sous une branche de gui jetaient les armes, se saluaient et faisaient la trêve jusqu'au lendemain.

    Mais, dans certaines régions d'Europe, la tradition du baiser sous la branche de gui doit s'accompagner de certaines précautions. En effet, quand des amoureux se sont embrassés sous une branche de gui, ils doivent la faire brûler la douzième nuit suivante, sinon ils se querelleront avant la fin de l'année.

                                                                        

     

                                                                            

     

     

     

    « Vers la fin de l'année 2018 à la TurballeBonne Année 2019 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    4
    Jeudi 3 Janvier à 07:48

    je t'adresse mes meilleurs voeux pour la nouvel année

    3
    Lundi 31 Décembre 2018 à 09:33

    Un bel article bonne journée bisous et

    ♥bon Réveillon♥

    2
    Lundi 31 Décembre 2018 à 06:53

    Coucou Annie, me revoilou !

    Passe un bon réveillon de la Saint Sylvestre pour enterrer cette année 2018 en passant à 2019 sous les meilleurs auspices. Une bonne et heureuse année. Bisous

    1
    Lundi 31 Décembre 2018 à 06:08

    Le gui est une tradition qu'honoraient mes parents.

    Passe une belle dernière journée de l'an 2018

    Bisou

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :