• SOPHIE LA GIRAFE SERAIT CANCEROGENE ....

    Voici un article que je viens de lire et qui ne va pas faire rire tous les parents et les bebes qui ont machouillé depuis des années cette petite bete en caoutchouc :

    donc, il y a urgence à faire attention à ses achats de jouets pour Noel

     

     

    Société RSS Société Sophie la girafe serait cancérogène Le Point.fr - Publié le 01/12/2011 à 13:06 - Modifié le 01/12/2011 à 13:07

     

     

      .

     

    Ces composés, déjà interdits sur le marché français des tétines, sont toujours autorisés sur le marché des jouets.

     

    Le jouet pour nouveau-né contient et libère dans la salive des précurseurs de nitrosamines, selon l'UFC-Que Choisir. Ces composés, déjà interdits sur le marché français des tétines, sont toujours autorisés sur le marché des jouets.

     

    . Ces composés, déjà interdits sur le marché français des tétines, sont toujours autorisés sur le marché des jouets. Pourtant, Sophie la girafe est bien mâchonnée par les enfants à longueur de journée, au même titre qu'une tétine.

     

    De quoi faire bondir des générations de parents qui comptent depuis cinquante ans sur l'animal en caoutchouc - vendu déjà à près de cinquante millions d'exemplaires ! - pour occuper leurs tout-petits.

     

    Si l'association de défense des consommateurs tire la sonnette d'alarme sur le secteur des jouets pour enfants, c'est parce que les moins de trois ans sont particulièrement vulnérables à la toxicité des produits : leur peau est plus perméable que celle de leurs aînés, leurs poumons et leur système pulmonaire sont encore en développement. Nombre de parents préfèrent déjà les accessoires en bois pour leurs chers petits, histoire de déjouer au maximum les mauvais tours des composés chimiques.

     

    Législation

    D'autant que le scandale Mattel en 2007 est passé par là : plus de deux millions de jouets avaient été rappelés par le fabricant pour des teneurs trop élevées en plomb. Depuis, "la directive Jouets a été révisée et sera pleinement applicable en 2013. Mais s'agissant de la toxicité, les valeurs limites pour certains composés, comme les dérivés pétroliers (HAP) ou les nitrosamines sont trop élevées.

    Pour preuve, les jouets testés resteront conformes", déplore l'association de consommateurs.

    Et de noter que l'Allemagne n'a pas attendu l'évolution des réglementations européennes pour modifier sa législation, étendant l'interdiction de nitrosamines et de leurs précurseurs dans les tétines et sucettes aux jouets destinés aux moins de trois ans.

    Sur les trente jouets testés, l'UFC-Que Choisir se félicite toutefois de l'absence de phtalates et autres substances cancérogènes ou reprotoxiques interdites par la réglementation. Mais regrette en revanche que des substituts aux phtalates n'ayant fait l'objet d'aucune évaluation toxicologique officielle soient tout de même présents dans plus de 20 % des plastiques des jouets testés.

     

    Quant aux HAP, présents dans près de la moitié du panel évalué, ils sont d'ores et déjà classés cancérogènes probables ou possibles par l'Agence américaine de l'environnement et l'Union européenne.

    L'association a saisi l'Agence nationale de la sécurité sanitaire (Anses) sur le sujet. En attendant que la France prenne des mesures ad hoc, mieux vaudra donc bannir le doudou Oui-Oui de Lansay de la hotte du Père Noël.

     

     

    http://www.lexpress.fr/actualites/1/styles/sophie-la-girafe-conforme-aux-normes-et-sans-danger-selon-son-fabricant_1057084.html

    Conforme aux normes" et sans danger, selon son fabricant Par AFP, publié le 01/12/2011 à 17:44, mis à jour à 17:44 PARIS -

    Le jouet en caoutchouc pour tout-petits Sophie la Girafe est fabriquée "dans le respect absolu des normes européennes et mondiales" et ne présente "aucun danger pour ses utilisateurs", a affirmé jeudi dans un communiqué Vulli, son fabricant, certificats de conformité à l'appui.

    Sophie la Girafe "conforme aux normes" et sans danger, selon son fabricant Des "Sophie la Giraffe" dans un magasin afp.com/Valerie Macon La société réagit à la publication d'un article paru dans le magazine consumériste Que Choisir, qui réclame un renforcement de la réglementation sur la sécurité des jouets des tout-petits, regrettant que soit admise dans ces produits la présence de substances cancérogènes probables ou possibles.

    L'association UFC-Que Choisir, qui édite le magazine, a testé 30 jouets sans y déceler aucune substance contraire à la réglementation. Mais elle affirme que par exemple Sophie la Girafe, destinée à être portée à la bouche des enfants, "contient et même libère dans la salive des précurseurs de nitrosamines", considérées comme probablement cancérogènes et "interdites dans les tétines et les sucettes".

    Sophie la Girafe est "fabriquée dans le respect absolu des normes européennes et mondiales, ainsi tous les rapports d'analyse, tous sans exception, attestent de cette conformité et prouvent qu'il n'y a aucun danger pour les utilisateurs", rétorque son fabricant.

    "Depuis 50 ans", ce jouet est fabriqué avec du caoutchouc naturel issu de l'hévea, ajoute Vulli.

    « LE MOIS DE DECEMBRELES 80 ANS DE BABAR »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Vendredi 2 Décembre 2011 à 08:10
    annieL

    Bonjour

     

    mes enfants l'avai eu, je l'ai l'offerte à mes deux petites filles, ma fille vient de la jeter !

    comme tu dis font CH....

    Bonne journée

    1
    Vendredi 2 Décembre 2011 à 07:40
    juju **
    Boudi ! j'ai offert à mon 1er; 2eme et 3eme petit fils cette "Sophie' !!! mais tout est cancérigèle maintenant ! font "chier" ! bisous !
    http://oi39.tinypic.com/2zf6b7m.jpg
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :