• MONTRER PATTE BLANCHE

    http://www.nblabradors.com/Simiane353.jpgMONTRER PATTE BLANCHE

      Montrer patte blanche Prouver son identité. Être recommandable. Démontrer sa bonne foi pour obtenir quelque chose

    L’origine de l’expression “montrer patte blanche” viendrait de la fable de La Fontaine “Le loup, la chèvre et le chevreau” elle même inspirée d’Esope ” D’un chevreau et d’un loup”.

     Dans cette fable le loup se fait piéger et repart affamé mais le conte populaire retranscrit par les frères Grimm a fait du prédateur un animal intelligent et fourbe qui arrive à se nourrir des sept chevreaux. Dans ces deux récits la chèvre partie en quête de nourriture laisse ses chevreaux seuls à la maison en leur recommandant de se méfier du loup. Le loup alléché par les petits frappe à la porte de la maison mais ne peut montrer, par la fenêtre, une patte blanche comme la chèvre.

     Dans la fable, il repart sans se sustenter d’un chevreau mais dans le conte il trempe sa patte dans la farine et dévore ainsi les naïfs petits.
     “D’un Chevreau et d’un Loup”
     Une Chèvre sortit de son étable pour aller paître, recommandant très expressément à son Chevreau de n’ouvrir la porte à personne durant son absence. A peine était-elle sortie, qu’un Loup vint heurter à la porte de l’étable, contrefaisant la voix de la Chèvre, et il commanda au Chevreau de lui ouvrir. Cet animal profitant des leçons de sa mère, regarda par une ouverture, et reconnut le Loup. “ Je n’ouvrirai point, lui répliqua-t-il; car quoique tu contrefasses la voix d’une Chèvre, je vois bien à ta figure que tu es un Loup, et que tu ne cherches qu’à me dévorer.
                                                                            http://environnement.ecoles.free.fr/images3/le%20loup%20la%20chevre%20et%20le%20chevreau.jpg
    Il faut attendre le XIX Siècle, pour que l'excpression se popularise, grace à l'enseignement des fables à l'école.
    Elle signifie donner un signe de reconnaissance afin de pouvoir entrer dans un lieu.



                                                                            
    « PINK MARTINIL'AUBIER DE TILLEUL »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    5
    Jeudi 14 Janvier 2010 à 20:12
    c'est avec plaisir que je replonge dans ces jolies histoires.
    de bien belles images
    4
    Jeudi 14 Janvier 2010 à 18:54
    francoeur
    Moi j'ai plutôt le souvenir d'un bouc qui m'a couru après, il ne m'a pas rattrapé.Merci la barrière........
    Bonne soirée
    francoeur
    3
    Jeudi 14 Janvier 2010 à 18:09
    Bonne soirée à toi Annie et à ton époux.
    2
    Jeudi 14 Janvier 2010 à 16:57
    Yentl
    Je connaissais bien l'expression et je suis ravie de savoir d'où elle vient... Merci !!!
    A bientôt
    Yentl
    1
    Jeudi 14 Janvier 2010 à 09:03
    marine-over
    quand j'étais gamine j'avais deux chèvres que je gardais ,j'ai même 2 cicatrices de l'une d'eles àla jambe droite ,sa chaîne était enroulé de fil de fer barbelé et quand je l'ai détachée elle partie trop vite et poff .un souvenir .bonne journée bisous marine
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :