• LES BONBONS A L'ANCIENNE au gout de fleur

    CES BONBONS AU GOUT DE FLEURS

    http://www.cmontechfc.com/file_image/Coquelicots1.jpg

     

    GENTIL COQUELICOT

    http://www.chez-tante-edith.com/956-566-home/bonbons-au-coquelicots-.jpg

     

    Jolis chmaps de fleurs rouges et légères, froissées et légères comme la soie.

    Avec eux, sont revenus ces petits bobbons rectangulaires que me donnait ma grand mère et que l'on sucait autrefois pour calmer la toux.

     

    Le cueilleur de coquelicot http://www.chez-tante-edith.com/956-567-thickbox/bonbons-au-coquelicots-.jpg

     

     Il y a dix ans, un chocolatier de nemours, Gérard Bosc, de la confiserie "des Lis Chocolat", s'est mis en tete de faire revivre ce joli bonbon

    Et tous les ans, de la mi-mai à ma mi-aout, il court les champs pour récolter les pétales de coquelocots dont il extrait l'arome.

    Pour un kilo de pétales, il lui faut ététer 4000 Fleurs

    Pour un kilo de pétales, il lui faut ensuite du sirop, de la liqueur, du confit et, bien sur, ces pastilles rouges aux angles coupés.

    www.deslischocolat.com

    http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTy900zAUCNcP9haotbTBEn6GsEHLyH2LNc8bM6vC9mFOFO5Syr

     

     

    http://mycenes.m.y.pic.centerblog.net/bdvyx0ob.gif

     

    http://ekladata.com/mqK-lxqx-tcZpXqEN8cRrl0vuoo.jpg

     

    LES BONBONS A LA VIOLETTE

     

     

     

    Le bonbon de la ville rose, la violette http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a2/BonbonsViolette.jpg/280px-BonbonsViolette.jpg

    On dit rose, et pourtant Toulouse est la ville de la violette !

    Qu'importe puisque c'est à Toulouse que les troubadours depuis le XIV Siècle se lancent des défis à coups de poésie.

    L'académie des jeux floraux récompensait le vainqueur de ses joutes verbales et poétiques d'une pestigieuse violette d'or.

    Cette fleur, pourtant discrète avait néanmoins de nombreuses vertus tant en parfumerie qu'en pharmacie ! Elle est devenue l'emblème de la ville et se cultivait jusqu'à ce famaux hiver 1956 qui faillit la faire mourir de frois. Cousien de celle de Parme, elle est cependant plus grosse, plus foncée, et sa fleur est double.

     

    http://www.vendredi-matin.com/wp-content/uploads/2010/03/Sabineviolettes1-566x390.jpg

     

    Les violettes de Toulouse sont des friandises élaborées à partir de fleurs fraîches de violettes, de la variété violette odorante, cristallisées dans le sucre, spécialité de Toulouse.

      Leur fabrication est très délicate ce qui justifie leur rareté et leur prix. Certaines sont à croquer et d'autres, généralement moins raffinées, servent à décorer les desserts.

    Il existe aussi à Toulouse (et ailleurs) des bonbons parfumés à la violette dits « bonbons à la violette »[

     

     

     

     

     

     

    http://img576.imageshack.us/img576/8693/violettes20cristallisc3.jpg

    http://imalbum.aufeminin.com/album/D20061022/231876_EWPWCAFPFSJEMQAUII2CRWFWDDSPCK_bonbon_violet_H210552_L.jpg

     

    http://guyotval.free.fr/wp-content/uploads/2010/03/violettes1-1024x576.jpg

     

     

     

    LES BILLES D'ANIS DE FLAVIGNY

     

     

    http://marketingtricolore.blog-idrac.com/files/2011/02/anis_flavigny.jpg

     

     

    ’Anis de Flavigny est une tout petite bille blanche réalisée à partir d’une graine d’anis.

    Chaque graine d’anis est enrobée de nombreuses et fines couches de sucre et ne pèse pas plus d’un gramme. Après avoir sélectionné les meilleures graines d’anis récoltées en Espagne, en Turquie ou en Syrie, on les met dans des bassines en cuivre, elles roulent et se recouvrent peu à peu de sucre.

    Au XVIIe siècle, la recette consistait à enrober de sucre une graine d’anis puis à la parfumer à l’eau de fleur d’oranger.

    A l’époque, seule la noblesse pouvait se permettre d’acheter ce genre de bonbons car il fallait compter six mois de travail, pendant lesquels les graines d’anis étaient enrobées individuellement à la main puis séchées.

    Depuis, la recette n’a pas changé mais aujourd’hui il suffit de 15 jours pour fabriquer ces délicieux petits bonbons. Ces douces petites billes blanches rafraîchissantes sont présentées dans une jolie boîte métallique ronde. (250g)

     

    http://www.lepicerie-fine.fr/catalog/images/ambiance%20flavigny.jpg

    « LUNDI DES SEVENTIES - Francois BérangerMARDI - tomber sur un bec »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    4
    Mardi 19 Avril 2011 à 19:10
    annieL

    On en mangerait, miam

    bonne soirée

    3
    Mardi 19 Avril 2011 à 19:09
    annieL

    On en mangerait, miam

    2
    Mardi 19 Avril 2011 à 18:13
    Mamé
    Sympa cet article !
    Bises Mamé
    1
    Mardi 19 Avril 2011 à 15:59
    Sylvie
    Un très bel article gourmand !
    Bon goût et belles boites pour ces bonbons à l'ancienne.
    Bonne journée.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :