• LES 80 ANS DE BABAR

    http://www.gralon.net/articles/vignettes/thumb-babar---l-histoire-du-roi-des-elephants-4842.gifLa naissance de Babar

     

    C’est en 1931 qu’est paru L'Histoire de Babar le petit éléphant, premier album jeunesse racontant les aventures du célèbre pachyderme.

     

    Ce personnage de fiction, héros de la littérature jeunesse, a été créé par Jean de Brunhoff, à l’origine pour ses propres enfants.

    C'est l'épouse de Jean de Brunhoff, Cécile, qui a d’abord imaginé le personnage de Babar pour ses deux fils, Laurent et Mathieu.

    Elle leur raconte les aventures d'un petit éléphant qui s'enfuit pour échapper aux chasseurs et arrive dans une ville où il s'habille comme un homme. Revenu chez lui en voiture, il est couronné roi des éléphants. Ce récit leur plaît tellement que leur père, artiste peintre, décide d'en faire un livre illustré pour un usage familial.

    Finalement publié aux Editions du Jardin des Modes, L'Histoire de Babar le petit éléphant rencontre un succès immédiat : quatre millions d'exemplaires sont vendus avant 1939. Annonces Google

     

    http://www.radiojunior.com/images/dossiers-BD-Babar2.jpg

    Le personnage connaît un succès inouï avec quatre millions d'exemplaires vendus avant 1939, année qui marque le rachat des droits par les éditions Hachette.

    Fait rare, Babar rencontre aussi le succès aux États-Unis.

    De 1940à 1946, Francis Poulenc en réalise une mise en musique pour récitant et piano, plus tard orchestrée par Jean Françaix. À la disparition de son père en 1937, c'est Laurent de Brunhoff qui poursuit les aventures de Babar et les adapte pour la télévision française en 1969.

    Laurent de Brunhoff s'installe en 1985 aux États-Unis et confie en 1987 à la "Clifford Ross (en) Company" la charge de choisir les sociétés à qui accorder les licences de produits dérivés. La société Nelvana, détenant la franchise au Canada et voulant multiplier ces produits dérivés, entre en conflit avec la Clifford Ross Company, la bataille judiciaire ne s'achevant qu'en 2000[1]. La famille Brunhoff ayant fait don de dessins préparatoires de trois des premiers albums à la Bibliothèque nationale de France, 2006 voit la consécration de Babar en France, avec son entrée dans les collections de cette bibliothèque

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/0f/Babar1.jpg/220px-Babar1.jpg

     

    L'histoire Babar dessiné par Jean de Brunhoff, mort le 16 octobre 1937.

    Après que sa mère a été tuée par un chasseur, Babar l'éléphanteau quitte sa jungle et arrive épuisé dans une grande ville[3], où il se lie d'amitié avec la Vieille Dame qui pourvoit à son éducation. Après plusieurs années, il retourne finalement au royaume des éléphants suite à la mort du roi, qui a mangé des champignons vénéneux. Babar est couronné roi (royaume de Babar (en)), se marie avec sa cousine Céleste, restaure la paix et fonde la ville de Célesteville dans laquelle chaque peuple animal construit sa maison avec son architecture particulière et vit selon ses propres coutumes. La mort de sa maman, qui débute la première aventure de Babar en langue française, est absente de la version américaine.

     

    Autres personnages http://www.tvacres.com/images/babar_group.gif

    * Céleste : la cousine et femme de Babar, elle est reine

    * Pom, Flore, Alexandre et Isabelle[4] : les quatre enfants de Babar et Céleste

    * Zéphir : un des plus anciens amis de Babar (c'est un singe)

    * Arthur : le jeune cousin malicieux de Babar (petit frère de Céleste)

    * la vieille dame : une amie (humaine) de Babar. C'est elle qui lui a enseigné la vie en ville.

    * Cornélius : le plus vieil éléphant et le conseiller de Babar

    * Pompadour : l'autre conseiller de Babar

    * Poutifour : le jardinier de Babar

    * Rataxès : le roi des rhinocéros

    * Basile : le conseiller de Rataxès

    * Victor : le fils de Rataxès

    * Podular : le sculpteur Symbolique Babar introduit chez les éléphants une forme très française de civilisation occidentale (entre autres il les fait s'habiller en costume occidental), certains y ayant pu voir une apologie de la colonisation par Jean de Brunhoff[

     

     http://ts3.mm.bing.net/images/thumbnail.aspx?q=1362551512686&id=61df50d612a11588505c44cd6343cbf2

    La Vieille Dame comme les peuples animaux peuvent symboliser des Républiques alors que Babar représente une monarchie pacifiée. En passant du statut de l'enfant à celui d'adulte et du statut d'animal à celui d'homme (anthropomorphisation qui permet à l'enfant de s'identifier), le héros marque des rites de passage classiques du ressort[

     

     

    Lieux

    Babar a été créé à Chessy, petite bourgade de Seine-et-Marne, qui baptise actuellement de nombreux noms de rues et de bâtiments selon des noms de lieux de la bande dessinée. La maison qui a été le berceau de Babar existe toujours. Chessy, fier de cette histoire a même édifié une statue de Cornélius dans l'une de ses écoles maternelles .

     

      http://www.camizone.com/gif/Bande-dessinee/Babar/Babar-1.gif

    La chanson des éléphants

    Il s'agit de la vieille chanson des mammouths. Le vieux Cornélius lui-même ne se rappelle plus la signification des paroles.

    * Patali Dirapata, Cromda Cromda Ripalo, Pata Pata, Ko Ko Ko

    * Bokoro Dipoulito, Rondi Rondi Pepino, Pata Pata, Ko Ko Ko

    * Emana Karassoli, Loucra Loucra Ponponto, Pata Pata, Ko Ko Ko. Le roi Babar

     

     

    « SOPHIE LA GIRAFE SERAIT CANCEROGENE ....LE TOP DES JOUETS DES ANNEES 80 AUX ANNEES 2000 »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    2
    Samedi 3 Décembre 2011 à 17:57
    annieL

    c'est la génération de mes enfants aussi, j'ai une faible pour les bisounours

    bonnesoirée

    1
    Samedi 3 Décembre 2011 à 17:36
    Mireio
    C'est la génération de mes filles... des Kikis, des Babar,des grands, des petits des en plastique ou en peluche,des Playmobils... Il y en avait de partout dans la maison...sans oublier les Schtroumfs et les Barbies...
    Que du bonheur!
    Bizzzzzzous
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :