• LE MIEL

    LE MIEL

    Ambré, doré ou translucide, le miel nous en fait voir de toutes les couleurs…
     Tartiné sur du pain ou trempé dans le café du matin, le miel apporte une petite note sucrée très appréciée. Et en plus d’être savoureux, il possède un certain nombre de vertus thérapeutiques… Alors si vous voulez tout savoir sur le miel et ses bienfaits, n’hésitez pas à parcourir notre fiche pratique très « mielleuse »…

     -  TOUT SAVOIR SUR LE MIEL :

     Produit 100 % naturel, le miel est un des rares produits vivants où l’homme n’intervient pas dans la fabrication.

     Le miel est la substance sucrée produite par les abeilles à partir du nectar des fleurs ou du miellat de pucerons qu’elles récoltent et entreposent dans les alvéoles de la ruche. Il est issu d’abeilles domestiquées élevées en ruche ou d’abeilles sauvages.

     Brun, jaune ou clair, le miel n’a jamais la même teinte, il change de couleur et d’aspect d’un pot à l’autre. Sa coloration dépend du nectar des fleurs butinées par les abeilles, des terrains sur lesquels ont poussé les végétaux et également de la météo. Sa consistance est elle aussi très variable. Elle peut être fluide ou solide ainsi que tous les intermédiaires possibles. Elle varie aussi selon sa température, la teneur en eau et la richesse du miel en glucose.

      IL EXISTE DEUX SORTES DE MIEL ESSENTIELLEMENT :
     → Le miel de printemps :
     récolte fin mai, début juin : arbres fruitiers, aubépine, pissenlits, saule, colza. →

     Le miel d’été :
     récolte fin juillet, début août : trèfle, mûrier, acacia, trèfle blanc.

     LES PROPRIETES BIENFAISANTES DU MIEL :http://www.decitre.fr/gi/63/9782081212763FS.gif

    Très riche en glucides, le miel procure de l’énergie et se digère bien, beaucoup mieux que le sucre. Pauvre en saccharose, son assimilation ne produit aucune toxine dans l’organisme.

     → Il faut savoir que le pouvoir sucrant du miel est supérieur à celui du sucre. Cela signifie qu’à quantité égale, votre café ou thé aura un goût plus sucré avec le miel qu’avec le sucre ! Par exemple 3 morceaux de sucre blanc apportent la même quantité de glucides que deux cuillères à sucre de miel. Et en plus, le miel est moins calorique !

    → Le miel se caractérise également par des propriétés antiseptiques et antibiotiques :
     il active la cicatrisation en application externe.

     → Enfin, le miel est très recommandé pour atténuer la toux et guérir les rhumes les plus tenaces.
     Il semblerait que le miel diminue l’adhérence des bactéries les empêchant ainsi de se fixer et de proliférer.

     LES DIFFERENTES SORTES DE MIEL :



    http://ekladata.com/1cd-2B6Uf1TS3qZB3DbvVWLFLPM.jpg






     Le miel se caractérise par une multitude de variétés toutes très différentes. Faites votre choix !

     Le miel d’acacia
     Miel de couleur très clair toujours liquide. Plutôt délicat, il possède des arômes de vanille. Peu persistant en bouche, il est fort en sucre et faible en amertume. C’est un régulateur intestinal, également calmant et reconstituant. On le préconise pour les jeunes enfants.

     Le miel d’aubépine
     De couleur ivoire légèrement ambrée, il possède une saveur douce et agréable. Il est recommandé pour les troubles nerveux (insomnie, palpitations…).

     Le miel de bruyère
     De couleur brune foncée tirant sur le roux, il se caractérise par une saveur forte de caramel. Très utilisé pour soigner les anémies.

     Le miel de châtaignier
     Miel de couleur brune, assez foncé. Il se caractérise par un côté très tannique et une saveur boisée teintée d’amertume. Facilement reconnaissable, ce miel favorise la circulation sanguine.

    Le miel de colza
     De couleur claire, il possède une saveur très particulière. Il cristallise rapidement en raison d’une forte teneur en glucose. Le miel d’eucalyptus De couleur assez jaune foncé, sa saveur est assez prononcée. Il joue un rôle d’antiseptique pour les voies respiratoires et urinaires.

     Le miel de fleurs de Provence
     Miel de couleur claire à la saveur assez prononcé et aux arômes floraux. Il est constitué essentiellement de fleurs de la région : lavande, thym, romarin.

     Le miel de garrigue
     Mélange de fleurs typique de la Garrigue comme la sarriette, le thym, le romarin… Très aromatique, il se caractérise par une saveur soutenue. C’est un fortifiant et un tonifiant.

    Le miel de lavande
     Miel de couleur claire et sans amertume. Il se distingue des autres par son parfum d’amande douce et ses arômes floraux. C’est un antiseptique et un anti-inflammatoire pour les voies respiratoires, il calme aussi très bien les maux de gorge.

     Le miel d’oranger
    Ce miel très prisé se caractérise par une couleur jaune dorée. Il est indiqué dans les états de nervosité intense.

     Le miel de thym
    De couleur assez foncée tirant sur le brun, ce miel est très bon pour les maladies infectieuses des sphères respiratoires et digestives.

     Le miel de tilleul
    De couleur jaune claire à jaune foncé, son arôme et sa saveur typique du tilleul rappellent les infusions. Il favorise le sommeil et apaise les douleurs.

     Le miel de trèfle
     Fabriqué à partir de ces derniers, ce miel est de couleur blanche. Il est conseillé pour tous les grands sportifs.

     Le miel de tournesol
     De couleur jaune citronnée, ce miel est conseillé pour les maladies cardio-vasculaires et pour les maladies liées aux artères.

     Le miel de sarrasin
    De couleur brune, ce miel très corsé est surtout utilisé en pâtisserie. On l’utilise pour certaines formes d’anémie et de déminéralisation.

     Les miels les plus réputés :
     Le miel de romarin : Aussi appelé « Miel de Narbonne », il était considéré comme le meilleur miel du monde par le Romains. De couleur blanche et très rare en France, il est principalement produit dans les Corbières.

     Le miel de sapin des Vosges :
     Il est lui aussi très réputé. De couleurs sombre, il est issu du miellat se déposant sur les branches du sapin.
    http://www.chezmaya.com/txt/04/miel-dore.jpg
     Le miel en cuisine…
     Avec tous ces bienfaits, vous auriez tort de ne pas utiliser le miel dans votre cuisine de tous les jours…

     Adieu au sucre et place au miel !
     Voici quelques petits conseils pour intégrer progressivement le miel dans votre alimentation.

     → Remplacez, chaque fois que cela s’y prête, le sucre blanc par du miel.

     Faites-le dans votre bol de café ou de thé le matin, dans vos préparations de céréales, dans vos yaourts ou fromages blancs ou encore dans vos infusions.

     → Sur la table du petit-déj, n’oubliez pas de disposer, à côté de la plaquette de beurre, un petit pot de miel. Rien de mieux que de tartiner un peu de miel sur une tranche de pain frais beurré.

     → Vous pouvez utiliser le miel pour napper des gaufres, pour accompagner certains fruits frais comme les fraises, les pommes ou pour accompagner des fruits secs comme les amandes.

     → Vous pouvez aussi l’utiliser sous forme de produits alimentaires à base de miel vendus en grandes surfaces comme le vinaigre de miel, la moutarde à l’ancienne au vinaigre de miel ou le pain d’épices.

    http://www.estheticfactory.fr/upload/image/recettes-de-beaute-marocaines/recette-beaute-marocaine-masque-anti-age-argan-camomille-miel-2.jpg


      Il est déconseillé de donner du miel à un enfant de mois d'un an, car une bactérie, Clostridium botulinum, qui n'affecte pas ou peu les adultes ou les enfants plus âgés


     COMPOSITION :

    Il est composé de :                  http://img406.imageshack.us/img406/1315/mayaaaqz4.png
     * Des glucides (sucres) en grande quantité : 78 à 80 %,  représentés essentiellement par du fructose (ou lévulose) : 38 %, o glucose (ou dextrose) : 31 %, o ainsi que du maltose, du saccharose (ou sucrose) et divers autres polysaccharides (mélibiose, turanose, mélézitose…)
    . * De l'eau : Variable selon la maturité du miel lors de sa récolte, max. 18 %
     * Des protides : moins de 1 %, mais contenant un très grand nombre d'acides aminés libres : acide aspartique, acide glutamique, alanine, arginine, asparagine, cystine, glycine, histidine, isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, proline, sérine, tryptophane, tyrosine et valine.
     * Des sels minéraux :
    de 0,1 % max. pour les miels de nectar et autre, jusqu'à 0,5% (extrait du codex alimentarius) pour les miels de miellat, avec plus d'une trentaine d'éléments déjà inventoriés : aluminium, argent, arsenic, baryum, béryllium, brome, calcium, césium, chlore, chrome, cobalt, cuivre, fer, lithium, magnésium, manganèse, mercure, molybdène, nickel, or, palladium, phosphore, potassium, rubidium, scandium, silicium, sodium, soufre, strontium, titane, vanadium, zinc, zirconium. Ces éléments minéraux ne sont pas toujours tous présents dans un miel déterminé. Par contre, certains le sont systématiquement dans tous les miels et souvent alors en grande quantité, notamment le potassium, premier cation intracellulaire indispensable à la vie. Les miels foncés sont globalement plus riches quantitativement en matières minérales que les miels clairs.
     * Des acides organiques, libres ou combinés sous forme de lactones : 0,3%, le principal d'entre eux étant l'acide gluconique.
     * Un grand nombre de vitamines, dont les quantités, loin de couvrir les besoins journaliers des humains, n'en constituent pas moins un appoint non négligeable. Le miel contient essentiellement les vitamines B1, B2, B3 (ou vitamine PP), B5, B6, C, et accessoirement les vitamines A, B8 (ou vitamine H), B9, D et K.
     * Des lipides (corps gras), en infime quantité, sous plusieurs formes :  triglycérides, acides gras (acide palmitique, oléique, et linoléique).
     * De nombreux composés organiques complexes :  Des enzymes, dont les principaux sont les amylases alpha et bêta, la gluco-invertase et la gluco-oxydase ; ces enzymes (qui facilitent la digestion des aliments et sont à l'origine de certaines vertus du miel) sont détruites par un chauffage exagéré du miel qu'il y a donc lieu de toujours éviter (la température de la ruche au niveau du couvain étant régulée à 35 °C par les abeilles, il convient de ne pas chauffer le miel au-dessus de 40 °C, si l'on veut lui conserver ses propriétés).
      Plusieurs facteurs antibiotiques naturels, regroupés sous le nom générique d'inhibine, qui sont en fait de puissants bactériostatiques, c'est-à-dire qu'ils empêchent le développement des bactéries mais ne les tuent pas.
    http://img406.imageshack.us/img406/1315/mayaaaqz4.png
      De nombreuses autres substances biologiques diverses :
     + un principe cholinergique proche de l'acétylcholine,
     + un principe œstrogène,
     + des flavonoïdes dotés de multiples et intéressantes propriétés physiologiques,
     + des alcools et des esters, + des substances aromatiques qui non seulement donnent l'arôme (comme l'acide phénylacétique) et le goût spécifique d'un miel donné, mais qui ont aussi des vertus thérapeutiques,
     + des matières pigmentaires, spécifiques à chaque miel, qui lui donnent sa couleur propre.
     * Et enfin des grains de pollen qui en signent l'origine botanique.

    Et ben avec tout ca, si ca ne met pas en forme !
    http://www.tv-da.fr/goodies/img/maya_l_abeille_1024x768.jpg

    « MARS ET LES OISEAUXUNE JOURNEE AU JARDIN »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    5
    Lundi 8 Mars 2010 à 08:15
    annie
    oui, la variété est incroyable, mais il y aurait encore beaucoup de choses à dire car la vie des abeilles est en grand danger à cause des pesticides et des engrais !
    bonne semaine
    4
    Lundi 8 Mars 2010 à 00:22
    philae
    c'est passionnant l'histoire du miel
    je ne savais pas qu'il y en avait tant
    de différents
    c'est si bon sur une tartine beurrée
    3
    Vendredi 5 Mars 2010 à 16:11
    ANILOU
    Encore appris plein de choses. J'avais lu par ailleurs que plus le miel était foncé meilleur il était pour l'organisme mais je ne sais plus pour quelle raison. Moi aussi, j'ai toujours peur d'être à court d'idées alors je yriche je "saute" parfois une jourée. Bon W.E. à toi.
    2
    Vendredi 5 Mars 2010 à 14:18
    marine-over
    un bel article sur le miel et ses bienfaits bonne journée bisousmarine
    1
    Vendredi 5 Mars 2010 à 12:39
    Super bien documenté ton article, MERCI
    Etant donné que je ne sucre plus rien, le miel pour moi est une gourmandise, la nuit, dans 1 tasse de lait chaud, quand j'arrive pas à dormir.
    Bon après midi à vous 2
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :