• LE JOUR DE LESSIVE - la lessiveuse

                                                               

     

     

     

     

    http://www.prodimarques.com/sagas_marques/mir/mir.php

     

    Avant la machine à laver on faisait la lessive dans une lessiveuse et celaprenait presque la journée !

    LA LESSIVEUSE

     La lessiveuse à champignon La lessiveuse fut longtemps cons idérée comme l’ultime progrès réalisable en fait de lessive domestique. On l’offrait souvent comme cadeau de mariage. La plupart des livres d’enseignement ménager recommandaient encore dans les années 1940 l’usage de la lessiveuse. Si elle mit du temps à s’implanter, (commercialisée vers 1870 et surtout vers 1880, atteignant les campagnes vers 1900) on en trouvera encore en action dans les années 1960 !

    Elle a pour origine un cuvier à projection permettant une ébullition dite simple, mis au point au début du XIXè siècle par Widmer à la manufacture de Jouy pour les toiles. Le principe de cette méthode consiste à faire refouler la lessive bouillante par la pression de la vapeur que l’ébullition dégage. Cette pression, s’exerçant sur la surface du liquide, la force à s’élever dans un tube et à se déverser en nappe au dessus du linge. En 1837, René Duvoir et Ducoudun perfectionnent le système en séparant le cuvier de la chaudière où se produit l’ébullition, mais toujours pour les laveries industrielles.

    Dans les années 1860, des fabricants miniaturisent et simplifient les procédés industriels de Duvoir et Ducoudun et proposent la savonneuse à circulation, c’est à dire la lessiveuse à champignon, buanderie domestique ou appareil pour le lessivage par affusion de vapeur, avec foyers au bois ou au charbon.

    La lessiveuse en tôle galvanisée est un récipient légèrement conique muni d’un double fond percé de trous et sur lequel est soudé, au centre, un tube injecteur en tôle galvanisée, terminée par un champignon. Un disque grillagé ou un anneau muni de quelques crochets disposés au-dessus du linge, l’empêche de se soulever lors de l’ébullition. L’introduction de la lessiveuse s’accompagne de l’accroissement de l’utilisation du coton, remplaçant la toile de chanvre.

    Le rythme des lessives devient hebdomadaire. Elle évite aussi de mélanger son linge à celui des autres :

    dorénavant, on lave son linge sale en famille. La lessiveuse arrive au bon moment. En effet, après la défaite de 1870, la santé publique apparaît comme un des éléments du relèvement de la France. Faire bouillir, c’est désinfecter au moment où Pasteur consacre son œuvre aux maladies infectieuses, et où Koch est à la veille de découvrir le bacille de la tuberculose (1882). On doit d’ailleurs aux lessiveuses l’expression « faire bouillir le linge » parce qu’elles nécessitent l’ébullition de l’eau lessivielle pour la faire monter par le tube injecteur, mais le linge, isolé du fond du récipient, ne « bout » pas.

    Avec la lessiveuse, il n’est pas nécessaire d’essanger le linge, il suffit de le laisser tremper dans l’eau froide ou tiède. Puis on dispose sur le fond de la lessiveuse le savon en copeaux et les cristaux dans la proportion de 250 g de savon et 50 g de cristaux pour 10kg de linge sec, ou bien de la lessive préparée et vendue dans le commerce, ou de la cendre de bois enveloppée dans un sac en tissus serré et solide.

    On place le double-fond sur lequel on étend d’abord le gros linge, puis le linge plus fin, enfin le linge fin. On verse sur le tout quelque litre d’eau, on ferme hermétiquement et l’on place la lessiveuse sur le feu.

    Dès que l’eau commence à bouillir et augmente de volume, la lessive s’élève par le tube central et se répand par le champignon sur le linge. Au bout d’une heure et demi à trois heures, celui-ci est blanchi et stérilisé.

    Sorti de la lessiveuse, le linge est lavé dans un baquet ou à la rivière, avec une planche à laver et un battoir, puis rincé à l’eau tiède et azuré pièce par pièce, dans un baquet où on a fait dissoudre dans l’eau de l’indigo en boule.

    On le tord et l’étend avec des pinces à linge.

     

                                                        

     

                                                             

     

     

         je me souviens aussi des petites boules bleues que ma grand mère mettait pour rendre le lingeblanc plus blanc je crois !                                                                  

    « QUAND MEME FAISAIT SA MISE EN PLISQUAND MAM GOUDIG PRENAIT SON SOLEX OU SA MOBYLETTE »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    20
    Lundi 23 Septembre 2013 à 16:31

    Vive la machine à laver !

    bonne journée, bisous

    19
    Lundi 23 Septembre 2013 à 16:26

    Oh le temps des lessiveuses ....Quelle galère !

    Bisous Mamé

    18
    Lundi 23 Septembre 2013 à 09:41

    comme toujours de superbes illustrations......faible pour miss bigoud up

    17
    Dimanche 22 Septembre 2013 à 22:41

    Dand notre immeuble chez mes parents nous avions une chambre à lessives, tous les mois ma

    mère et son amie faisaient la grande lessive et nous les gosses eh bien nous passions aussi dans

    la lessiveuse .

    Moi aussi j' ai connu la machine à manivelle, et aussi le linge que je mettais à tremper et sous

    la baignoire et que j' oubliais et qui était tout gluant .

    A +

     

    16
    Dimanche 22 Septembre 2013 à 07:36

    Merci pour votre passage et vos commentaires

    heureusement, on a la vie plus facile avec la machine à laver !!!

    bon dimanche, bisous

    15
    Dimanche 22 Septembre 2013 à 07:35

    Merci ppour votre passage et vos commentaires

    bon dimanche, bisous

    14
    Samedi 21 Septembre 2013 à 20:39

    Tu me fait penser à Tautavel avec les vieux lavoirs , et l'histoire de l'eau

    A bientôt

    13
    Samedi 21 Septembre 2013 à 19:36

    oh  la  la  , heureusement  nous  sommes  arrivées  après  l'époque  des  lessiveuses  , nos  mamans  avaient  bien du travail ,

    avec trois  enfants  maman restait  à la  maison !Je  ne  connais pas le  produit  "crio"!

    Très  jolie  le  premier  dessin , avec cette  petite  bretonne  si sexy !!! Bonne  soirée !

    Je  file  faire  une  mise  en  plis .... enfin admirer  ton article  , c'est  super  ce  retour  en  arrière  que  tu nous  fais  vivre !  

    12
    Samedi 21 Septembre 2013 à 17:29

    Bonsoir ,vive la machine à laver..quel boulot ,elles avaient nos mémés et mamans...j'aime revoir toutes ces pubs...bonne soirée.

    11
    Samedi 21 Septembre 2013 à 15:43

    ça a été un grand progrès que la machine à laver !

    10
    Samedi 21 Septembre 2013 à 15:17

    Ma mère a longtemps fait sa lessive dans la lessiveuse !! Heureusement depuis il y a la machine à laver, c'est quand même plus pratique !

    Bises

    9
    Samedi 21 Septembre 2013 à 12:48

    Excellents tes trois derniers articles ! Quelle évolution dans la vie de tous les jours ... Bizz de Béa

    8
    Samedi 21 Septembre 2013 à 11:31

    waou ! les souvenirs que reviennent .. entre la grand-mère et ma mère avant la "délivrance" la machine à laver .. le progrès pour les femmes, sinon qu'est-ce qu'on pouvait laver à la main même nous .. et toutes ces marques de lessive tout un "programme" ..

    Imagine, quand je suis arrivée à Bordeaux toute jeune avec mon bébé sous le bras et peu d'argent !! je l'avais encore avec une machine qu'on tournait à la main et une essoreuse, oh j'ai oublié le nom !! en ce temps là on avait pas le temps de ...... hi hi comme maintenant "diraient les vieux" de glander .. le progrès c'est bien aussi ! je crois que nous avons eu la chance de voir cet énorme pas en avant .. c'est du "Bonux" comme la lessive

    Bises Annie, beau temps c'est super

    7
    Samedi 21 Septembre 2013 à 10:44

    J'ai connu ça aussi ,j'en ai bouilli des couches en tissu de mes enfants

    c'était une corvée ,c'est sur la machine à laver c'est mieux ,y a pas photo

    bonne journée bisous

    6
    Samedi 21 Septembre 2013 à 09:43

    Moi aussi je me souviens de tout cela et même de la premiere machine a laver le linge dans un cuve en bois comme une demi-barrique ,avec un moteur au dessus de la cuve qui faisait tourner des pales avec un inverseur de rotation mais il fallait verser de l'eau chaude . C'était assez compliqué mais ça lavait bien mais je crois que ça usait le linge aussi .

    Les boulesde bleu .....

    Bisou

    Pépé Jean

    5
    Mitou
    Samedi 21 Septembre 2013 à 09:20

    coucou Annie

    Je suis allée au lavoir avec ma grand mère !! le matin décrassage du linge puis on mettait dans la lessiveuse sur le trépier avec le feu de bois pendant qu'on allait déjeuner !!! ensuite c'était le rinçage et le séchage sur les fils si le temps le permettait il fallait retourner au lavoir le soir pour tout ramasser !!! 

    Ma mère à la même époque lavait dans la baignoire mais faisait bouillir dans la lessiveuse sur la cuisinière !!!

    elle utilisait aussi la boule de bleu !!! le lundi c'était la corvée  .............

    gros bisous et bon week end

    MITOU

    4
    Samedi 21 Septembre 2013 à 08:58

    Bonjour Annie,

    La lessiveuse... de bons souvenirs encore.... le linge lavé avec ces lessives comme cela sentait bon.

    Tu sais que jusqu'en 1995, date où nous avons capé pour la dernière foir, j'utilisais le persil pour le trempage de la nuit dans un seau, la nuit et au petit matin lavage avec le savon de marseille.

    Bises et bon samedi. ZAZA

    3
    Samedi 21 Septembre 2013 à 08:14

    bonjour,

    oui, c'est quand meme pas mal la machine à laver, ca

      simplifie la vie !

    je me souviens des petites boules bleues que ma grand mère mettait pour rendre le linge blanc plusblanc je crois !

    Bon week end, bisous

    2
    Samedi 21 Septembre 2013 à 08:12

    ah la la  me rappelle ma grand mére  et d autres personnes  qui allaient au lavoir

     vive la machine à laver  ouffff

     bises 

     kenao annie

    1
    Samedi 21 Septembre 2013 à 08:11

    la lessiveuse , cela sentait si bon dans la maison ... j'ai encore l'odeur dans les narines .. tout comme la guerre des cadeaux bonux LOL

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :