• LE CITRONNIER

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/16/Citrus_x_Limon_JPG1.jpg/300px-Citrus_x_Limon_JPG1.jpgJe vous ai parlé dans un article précédent du citron, je vais vous parler aujourd'hui du citronnier, de ses caractéristiques et de son entretien

      Le citronnier (Citrus limon) est un petit arbre de la famille des Rutacées, cultivé dans les régions méditerranéennes et subtropicales pour son fruit le citron, dont le jus est utilisé principalement comme condiment.

     Noms communs : citronnier, limonnier. de : Zitrone, en : lemon, es : limonero, it : limone.

     DESCRIPTION :

     C'est un arbre à feuilles persistantes, oblongues lancéolées, à limbe nettement articulé avec le pétiole. Pétiole non ailé. Il peut vivre environ 80 ans. Fleurs à pétales blanc violacé, axillaires réunies en petits groupes. Fruits oblongs, pointus de 8 à 12 cm de long, de couleur d'abord verte virant au jaune citron à maturité, à pulpe acide et à écorce épaisse contenant une essence à odeur forte. Contient quelques graines à cotylédons blancs.

     CULTURE :

     Sol et exposition :

     Originaire de régions tropicales où la pluviométrie atteint 1000 à 2000 mm/an, les citronniers aiment un sol toujours frais mais bien drainé. Leurs racines sont pour la plupart superficielles, et ils n'apprécient pas la présence d'herbes ou d'autres plantes qui leur font concurrence. Ils affectionnent les sols légèrement acides, ou neutre. Certains porte-greffes tolèrent les sols calcaires. Leur gourmandise en eau peut accélérer le lessivage des sols : il faut alors fertiliser.

     Les citronniers affectionnent particulièrement le plein soleil.
     Il ne craignent pas d'être exposés plein sud même par forte canicule. En revanche ils redoutent alors le vent qui pourrait les dessécher.

      RUSTICITE :                                   http://agrumespassion.unblog.fr/files/2008/11/citronnier.jpg

     On présente généralement le citronnier comme résistant à des températures d'environ -5 °C.
     Plus précisément, les effets du froid sur les citronniers sont les suivants (les températures sont données à titre indicatif, et peuvent varier de quelques degrés suivant la nature du sol, le vent, l'humidité, le porte greffe...). * jusqu'à -3 °C, la plante arrête simplement sa croissance et entre en repos végétatif ; ce repos est généralement favorable et permet une meilleure coloration des fruits, une plus grande concentration en sucres, ainsi qu'une meilleure reprise de la végétation au printemps.
     En revanche, le froid est néfaste s'il dure trop, c'est la raison pour laquelle il est difficile d'acclimater les citronniers sur les côtes bretonnes où les températures hivernales restent pourtant clémentes.

     * entre -4 °C et -6 °C, les jeunes pousses flétrissent. Elles reprennent leur vigueur quand la température remonte, en quelques heures ou quelques jours, suivant la sévérité des gelées (plus la température est basse, et plus le flétrissement est durable).

     * en dessous de -7 °C, les jeunes pousses flétrissent puis en quelques semaines prennent un aspect desséché, puis meurent.

     * entre -8 °C et -10 °C : quelques semaines après le gel, les feuilles adultes se recroquevillent et se dessèchent en même temps que les jeunes pousses.
     La reprise se fait sur du bois d'autant plus vieux que le gel a été sévère. Elle a lieu généralement à partir du printemps suivant mais il peut s'écouler plus d'un an avant qu'elle n'ait lieu.

     * en dessous de -11 °C : toutes les parties aériennes de la plante sont atteintes et la plante meurt généralement ; la reprise peut éventuellement se faire au niveau du sol, sur le tronc.

     LE CITRONNIER EN FRANCE :                               http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d0/Lemon_tree02.jpg/250px-Lemon_tree02.jpg

     En France la culture du citronnier est cantonnée à la Côte d'Azur (région de Menton) et à la Corse. Citronnier d'Ota (Corse).

     ENNEMIS DU CITRONNIER :

     En culture, le citronnier est très sensible à une maladie cryptogamique, le mal secco, particulièrement dans les régions à hiver froid. La seule parade efficace consiste à choisir une variété résistante. Les Cochenilles et araignées rouges apprécient les atmosphères chaudes et sèches que l'on rencontre en hiver dans les appartements chauffés. On peut préventivement humecter le feuillage en y vaporisant plusieurs fois par semaine de l'eau non calcaire et non javellisée.

    UTILISATION :

     * Récolte des fruits, les citrons. La plupart des variétés produisent des fruits toute l'année.
     * le bois de citronnier est utilisé en ébénisterie.
     * ses jeunes-pousses sont utilisés en gemmothérapie


    ENTRETIEN :

    Entretien d'un agrume -                                         http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:rkTdI4Yl4cIVgM:http://www.petitpepinieriste.fr/arbreenC/citronniersauvage/citronnier-sauvage-1.jpg

     Donnez un engrais spécial pour agrumes en trois fois, avant la floraison, en juin avant l'éclaircissage des fruits, et en septembre pour favoriser leur grossissement.
     - En automne, améliorez le sol avec des matières organiques.
     - Au printemps et en hiver les arrosages d'agrumes doivent être copieux. Les plantes rentrées en orangerie seront au contraire peu arrosées.

     - EN APPARTEMENT :
     l’atmosphère sèche ne correspond pas vraiment aux exigences des agrumes :
     Eviter absolument la proximité d’un radiateur. Une cuisine ou une salle de bains bien éclairée apporte une humidité bienfaitrice à condition de couper le chauffage lorsqu’il n’est pas nécessaire. Renouvelez l’air quotidiennement mais en évitant les courants d’air qui dessèche la motte et les feuilles. Vaporisez régulièrement le feuillage de votre plante surtout si l’atmosphère de votre appartement est très sèche. Nettoyer les feuilles à l’aide d’une éponge afin de retirer la poussière qui peut finir par asphyxier la plante. Le calamondin est un des agrumes qui se cultive le plus facilement en appartement.

     - EN TERRASSE :
     les conditions de culture des agrumes sont plus délicates :
     Le pot doit être plus grand que dans le cas d’une culture en intérieur, pour pouvoir affronter les rigueurs du climat. Les agrumes aiment avoir le ciel sur la tête, un balcon couvert ne sera donc pas idéal. Abritez vos plantes des vents qui peuvent dessécher la motte ou malmener les fruits. La proximité d’un mur sombre qui absorbe la chaleur et la restitue ensuite pendant la nuit est particulièrement propice.
     En hiver, protégez le pot et les racines avec de la laine de roche et enveloppez la plante avec un voile d’hivernage. Laissez sécher la motte entre deux arrosages abondants, et intervenez en fin de journée lorsque le soleil ne risque plus de griller le feuillage. Arrosez également le feuillage en insistant sur la partie inférieur des feuilles. Pendant l’été, une surveillance accrue de la plante permettra de détecter d’éventuels parasites et de traiter à temps, dès les premiers symptômes.
                                                        http://www.aujardin.com/wp-content/uploads/2009/05/citronnier.jpeg
     TAILLE DES AGRUMES :
     Taillez vos agrumes chaque année.
      En pleine terre :
     - La taille de formation , peut s’effectuer dès la première année en coupant les jeunes pousses de plus de 30 cm. Cette opération incite l’arbre à se développer de façon équilibrée.
     - La taille de fructification quant à elle, est effectuée à la fin de l’hiver lorsque les gelées ne sont plus à craindre. Elle consiste à supprimer le bois mort, éliminer les gourmands mal placés, couper les rameaux qui se croisent et éclaircir les rameaux chétifs.

      En appartement,
     la taille des agrumes s’effectue uniquement pour limiter la prolifération des rameaux et conserver une forme ronde et harmonieuse de l’ensemble de la plante. Si votre arbre est vraiment touffu, la taille s’effectuera au printemps juste avant sa sortie. Lorsque plusieurs fruits poussent sur la même branche, certains doivent être supprimer pour favoriser la croissance des autres.

                                                                      http://ekladata.com/lQsjuDW3Ium64RbUkISVKltskNo.jpg

     
    « MON AMIE LA ROSELA CIGARETTE ELECTRONIQUE (SUITE) »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    8
    lucien le jeune
    Mercredi 31 Août 2016 à 10:55

    Bonjour,

    J’habite des les côtes d’Armor à 4 km de la mer sur un terrain assez venteux.  Je souhaiterais y planter qq agrumes ( citronnier vert et jaunes, orange amer et mandarinier). Pouvez vous me conseiller quelques variétés ? et me donner qq conseils?

     

    Merci d'avance,

    LLJ

      • Mercredi 31 Août 2016 à 11:37

        Bonjour et merci de me lire, mais désolée je ne pense pas avoir les compétences necéssaires pour vous conseiller

        bonne journée

    7
    Mardi 9 Février 2010 à 14:27
    virjaja
    j'aimerais en avoir un, mais lui faire passer est risqué...
    6
    Mardi 9 Février 2010 à 14:27
    virjaja
    j'aimerais en avoir un, mais lui faire passer est risqué...
    5
    Dimanche 7 Février 2010 à 10:53
    Un bon jus de citron dans une tisane bien chaude, un vrai réconfort et de la vitamine C en plus!!
    Bon dimanche à vous 2
    4
    Dimanche 7 Février 2010 à 09:05
    marine-over
    Je vais prendre du citron chaud ,mais j'ai pas de miel bon dimanche bisousmarine
    3
    Dimanche 7 Février 2010 à 08:59
    annie
    Ah oui, je connais la "despé avec du citron" (grace à mes enfants!)
    2
    Dimanche 7 Février 2010 à 08:52
    Annie
    Ce que j'aime aussi c'est le citron vert. Mon fils en a un au Mexique: il ne demande rien, supporte tout, chaleur et sécheresse, et fournit beaucoup. C'est pourquoi on en trouve souvent dans les plats mexicains. Même la bière est servie avec un quartier de citron.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :