• LE CHAMALLOW

                                                              

     

    Le saviez vous, le CHAMALOW, cette confiserie en guimauve est originaire de SAINT MALO

    Une jolie page sucrée

     

     

    Guimauve (confiserie)

    (Redirigé depuis Chamallow) .

    Guimauves roses. Blanches dans leur forme la plus simple, on les commercialise néanmoins souvent avec des colorants.

    La guimauve, ou pâte de guimauve est une confiserie qui était originellement confectionnée avec le mucilage extrait de la guimauve mais qui, dans sa forme moderne est faite de sucre, de blanc d'œufs et de gélatine.

    Elles ont une consistance spongieuse et généralement la forme de cubes ou de longs bâtons souples. Elle est naturellement d'un goût assez neutre et de couleur blanche mais est souvent aromatisée et colorée en teinte pastel dont les plus courantes sont rose, verte, bleue et jaune.

    Cette friandise, sous la forme de bâtonnet d'une dizaine de centimètres, est connue en Belgique sous le nom de « lard ».

    En France, une confiserie faite de guimauve originaire de Saint-Malo] est commercialisée sous l’appellation commerciale « Chamallows » ; la consonnance est proche du nom de la matière en anglais qui est marshmallow. Le produit ne ressemble que d’assez loin à celui vendu en Amérique.

    La marque appartient à la société Haribo-Ricqlès-Zan.


     

      Histoire:

    La guimauve est probablement dérivée d'une préparation médicamenteuse à base d'un extrait mucilagineux de la racine de la Guimauve officinale, une herbe arborescente (Althaea officinalis) poussant sur les littoraux euro-méditerranéens et connu pour son pouvoir antitussif.

    Utilisée depuis l'antiquité, la racine de guimauve était alors sucrée au miel et utilisée contre les maux de gorge mais aussi comme confiserie. Il est aussi attesté l'utilisation de la tige confite au sucre.

    Au début du XIXe siècle, une première innovation fut faite par les confiseurs français en utilisant du sucre au lieu du miel et en battant le mélange pour lui donner du volume. Le procédé demandait beaucoup de main-d'œuvre.

    À la fin du XIXe siècle, les confiseurs français innovent à nouveau en utilisant du blanc d'œuf monté en neige, de la gélatine et de l'amidon. Cette confiserie était alors souvent aromatisée à l'eau de rose.

    Les ingrédients de base revenaient moins cher et la fabrication demandait moins de main d'œuvre et pouvait être plus facilement mécanisée. C'est le début de la production industrielle de guimauve. La première entreprise un peu industrialisée fut la maison Oudard, rue des Lombards à (Paris), à l'enseigne des "Vieux Amis", existant avant 1804 .

    L'existence de la pâte de guimauve est attestée dès 1779, dans une lettre du Marquis de Sade, enfermé au donjon de Vincennes, à sa femme, où il lui dit, "Encore un pain de pâte de guimauve, je vous prie."


     

    Chateaubriand en parle aussi dans son Itinéraire de Paris à Jérusalem en 1811.

    À cette époque, elle est notamment citée dans un ouvrage de Zola et dans un ouvrage d'Alphonse Daudet : « Une boîte de guimauve. Il s'interrompit pour prendre à poignée cinq ou six morceaux de pâte de guimauve (...) il jetait, dans sa bouche ouverte, les morceaux les uns après les autres (ZOLA, Assommoir, 1877, p. 735). »

    « Et le fabricant de pâte de guimauve, allongeant, tordant en gigantesques anneaux la pâte blanche qui sent l'amande ! (A. DAUDET, Rois en exil, 1879, p. 232). »

                                                                 

    En 1948, l'Américain Alex Doumak met au point le procédé breveté d'extrusion consistant à produire un cylindre continu de pâtes coupé en sections régulières et roulés dans un mélange de fécule et de sucre glace. C'est le début de la production industrielle et de la forme cylindrique de la guimauve telle que nous la connaissons de nos jours.

    Aux États-Unis et au Canada, les guimauves sont très populaires aussi bien chez les enfants que chez les adultes et se mangent avec ou sans accompagnement.

     

    Préparation:

    Dans sa forme moderne, la guimauve est confectionnée en battant des blancs d'œufs puis, au stade mousse semi-ferme, en y versant un mélange chaud de sucre et de gélatine tout en continuant à battre jusqu'à tiédissement de la masse.

    Le procédé est identique à celui mis en œuvre pour la meringue italienne.

    Les recettes commerciales y ajoutent divers additifs pour faciliter le battage à basse température et pour faciliter la montée et la prise du mélange ainsi que sa tenue dans le temps. Les additifs les plus couramment employés sont pour les édulcorants le sirop de glucose, le fructose ou le saccharose, des stabilisants comme le sorbitol, la maltodextrine et la gomme arabique, des produits de masse comme l'amidon, des arômes artificiels, des acidifiants comme l'acide citrique, des colorants alimentaires. La densité finale est d'environ 0,5 g/ml.

    Il est aussi possible de faire une guimauve maison allégée, sans l'ajout d’œuf et de multiples agents de conservation. On y ajoute une panure de céréales ou de noix et noisettes qui rend un peu de vitamines à la préparation de sucre blanc raffiné, amidon et gélatine (collagène et eau).

    Utilisation:

    Guimauve grillée

    Dans la culture populaire américaine, on consomme également la guimauve grillée, généralement lors de veillées autour d'un feu de camp. La guimauve est placée au bout d'un bâton, et grillée au-dessus du feu. Cela caramélise sa surface, et liquéfie son cœur. Les guimauves grillées encore chaudes sont donc très collantes et il est très facile pour les consommateurs pressés de s'en brûler les lèvres.

    Une variante, au décapeur thermique, est peut-être moins poétique, mais assure une caramélisation parfaite de l'extérieur sans pour autant brûler le sucre.

    Guimauves au four micro-ondes

    Arbre à guimauve

    Une variante de la guimauve grillée consiste à placer trois guimauves dans un bol et de les placer au micro-ondes.

    Quand les guimauves ont triplé de volume, les sortir et attendre qu'elles dégonflent et refroidissent un peu, c'est du cœur de guimauve grillé. En travaillant cette masse on obtient une pâte irisée, la guimauve de fête foraine.

     

    La guimauve dans la culture :

    Le film Les Vacances de monsieur Hulot de Jacques Tati (1953) montre monsieur Hulot aux prises avec un morceau de guimauve dégoulinant.

    Dans le film SOS Fantômes apparaît la marque fictive de guimauves Stay Puft, dont la mascotte est le géant de guimauve, « Monsieur Stay Puft » (en anglais : The Stay Puft Marshmallow Man) ou encore le Bibendum Chamallow (les Français l'assimilant plus aisément, par son allure ronde, à Bibendum, le personnage des pneus Michelin).

    La mascotte de Michelin aurait d'ailleurs servi d'inspiration à Dan Aykroyd, créateur de la franchise.

     

    Économie :

    Le terme de guimauve est parfois, en France, évincé par des noms de marques comme la marque chamallows® de la société Haribo ou la marque shamallows.

     

     

    J'ai trouvé ce jouet sur un site de jouets pour enfants OXYBUL

    http://www.oxybul.com/kiosque-a-marshmallow/produit/317937

    LE KIOSQUE A MARSMALLOW

    Kiosque à marshmallow Sentosphère De 7 ans à 12 ans 

    Un véritable atelier de confiserie

    Des guimauves à la texture si moelleuse

    4 arômes différents

    Sucres colorés pour décorer ses guimauves

                                                                 

                                                                         

     

    « L'ARMISTICE DU 11 NOVEMBRE - les petits bleuetsCHOCOLAT CHAUD AU CHAMALLOW »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    16
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 19:56

    Ce n'est pas pour moi

    A bientôt

    15
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 18:57

    Jamais je n'aurais pu imaginer qu'il y avait tant de choses à écrire sur cette "guimauve"

    Mes enfants en raffolaient et aujourd'hui les petits !

    C'est vrai que l'on peut voir souvent les américains dans les films assis autour d'un feu de camp ou assis sur leur canapé,entrain de manger cette friandise çà et les pop'corn !

    Pas étonnant qu'il y a tant d'obèses chez eux !

    Merci pour cet article sucré !

    Bonne soirée à toi

    14
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 17:17

    Les chamalows  j'aime bien,et je ne savais pas l'origine et bien documenté sur ce bonbon

    Merci pour les explications

    Bonne soirée

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    13
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 16:07

    Chat Malo - Oui j'aime bien quand je me trouve en compagnie d'enfants qui en mangent.

    Bisous sucrés

    12
    madilys
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 14:22

    j aime l'odeur des chamallow

    biz

    11
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 11:12

    FRAMBOISE, oui c'est vrai, j'avais oublié ce détail que tu nous rappelles !

    10
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 09:53

    bonjour Annie , je t'avoue que j'en ai jamais mangé !!! mais tu m'as donné envie  merci pour ce beau travail de recherche  belle journée A+  

    9
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 09:33

    Je me souviens de tiges de guimauve qu'on achetait chez le boulanger pour avoir une jolie bague en plastique .. LOL

    j'ai vu que cette friandise revenait à la mode !

    bonne journée

    8
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 08:52

    Bonjour,

    c'est vrai ca se mange sans faim !

    7
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 08:42

    Même de si bon matin, en voyant les guimauves, ça donne envie d'en manger quelques unes ! Bonne journée smile

    6
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 08:17

     bonjour

     j ignorais qu il fut   originaire de ST MALO

     mais  ce n est pas pour moi  , je les trouve  jolis quand même

     et les petiots les aiment grillés

     bonne journée

     kénavo

    5
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 07:57

    Bonjour et merci de partager la dégustation si tot le matin !

    Oui hier je l'avais mis en ligne par erreur car il n'était pas terminé,

    bonne journée, bisous

    4
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 07:28

    Hello Annie

    En floride, dans les Everglades, je me souviens de tous les ratons laveurs qui étaient venus manger les chamallow qu'avait un guide sur le bateau...

    Bizz

    Pat

    3
    Mitou
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 07:25

    coucou Annie

    Tiens voilà l'article que j'ai cherché hier !! lol

    je me disais bien qu'il y avait erreur !!

    je déteste les chamallow mais les p'tits loups adorent surtout grillés le soir au barbecue !!

    gros bisous et bonne journée

    MITOU

    2
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 07:12

    Bonjour Annie la guimauve mon péché mignon,merci pour ta page gourmande , j'essayerais au micro onde.

    bon vendredi bisous monique

    1
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 06:21

    J'ignorais que les chamallow étaient originaires de St-Malo !!! Moi, .... je connais bien ceux de Haribo !!!Bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :