• LE BARCARES EN PHOTOS

    http://www.la-clau.net/imatges/noticia/barcares.jpgHISTOIRE :

     Cette étroite bande de terre située entre l'étang de Salses et la mer est de tout temps restée insalubre. Alors qu'aux alentours du XIVe siècle, les templiers firent assécher une partie du Roussillon et de la Salanque (en particulier en élevant des digues autour de l'Agly), la péninsule était laissée de côté, les moyens techniques de l'époque n'étant pas suffisamment développés pour y permettre un habitat correct. Tout commence à changer à partir du XVIIe siècle.

     En 1659 le traité des Pyrénées est signé, officialisant la frontière non plus à la limite du Fenouillèdes mais sur les crêtes pyrénéennes. Le Fenouillèdes, auparavant français, devient le lien naturel entre les catalans et les français. L'économie de la vallée de l'Agly se multiplie, et avec lui les moyens de transport. C'est ainsi qu'un port fut aménagé là où seules quelques maisons légères étaient construites, sur la péninsule.

     « Le port Sous la dépendance naturelle de St Laurent de la Salanque, ce port verra transiter de nombreuses marchandises telles le vin, l'huile, les fruits, le poisson... et le sel, denrée réglementée à l'origine d'une révolte en Vallespir. Pour l'anecdote, c'est à St Laurent qu'on peut encore voir une peinture sur une maison sur laquelle est marquée la vocation de l'habitation :
     "Prud'homie maritime". Se développant peu à peu, le Barcarès devient au XIXe siècle un port de pêche important, ayant même ses propres installations de constructions navales où l'on fabriquait les fameuses barques catalanes. De plus, à cette époque, la mode était aux bains de mer. Des nombreuses personnes venaient passer du temps sur ses plages. Le Barcarès deviendra indépendant durant le XXe siècle.
                                                                                  http://photo.abritel.fr/cv/04/608604/ta.jpg
     Durant les années soixante les promoteurs immobiliers firent élever la station balnéaire que l'on connaît, avec pour symbole le fameux Lydia.
     L'église paroissiale de l'Assomption date du XIXe siècle. Elle contient quatre statues du XVIIIe siècle, dont celle de St Pierre et celle de St Paul, des ex-votos, et quelques figures de proue de navires. http://barcarespourtous.com/IMG/jpg/village.jpg

                                 http://www.jtosti.com/villages/barcares2.jpg

    L'église


    http://media-cdn.tripadvisor.com/media/photo-s/01/2a/96/0b/superbe-petite-maison.jpg

    maisons de pecheurs modernes ! (pour la location je pense)

                            http://www.pierreseche.com/images/le_barcares_paillottes_1.jpg Le Barcarès est une ville récente, on ne peut pas parler de grands éléments du patrimoine à son sujet.
     Elle possède néanmoins une église, du XXe siècle bien sûr, dans le coeur du village, ainsi qu'une chapelle sur la plage. Cette chapelle est dédiée à Notre Dame de tous les horizons. Il faut savoir qu'à l'origine, au Barcarès, la messe était dite en plein air, près d'un autel de fortune.
     En 1976, une association est né, "Notre-Dame-de-tous-les-horizons", dont le but était de faire édifier une chapelle à la plage. La construction fut lancée et la bénédiction de la première pierre eu lieu le 12 aout 1984 par le chanoine Sivieude, vicaire général du diocèse. La consécration eu lieu le 20 juillet 1986 (fin de la construction le 23 mai 1986) Elle contient une statue de la Vierge du XVIIIe siècle, offerte à la chapelle. La cloche, elle, s'appelle "Erika".



    LE LYDIA
                                http://www.bonheurdevivre.eu/lydia/lydia00.jpg


    Le Lydia est un paquebot typique des années 30.
     Son histoire est assez classique pour un bateau de cet âge, si ce n'est sa fin très originale.

     HISTOIRE :

     Construit au Danemark dans les chantiers navals Burmeister et Wainpour pour le compte de l'armement de l'australien "Adelaïde Stemship Company Ltd", ce paquebot a été lancé en juin 1931 et reçoit le nom de Moonta. Jusqu'en 1955 il fera des croisières dans les eaux australiennes avant d'être revendu à la compagnie grecque "Hellenic mediterranean lines" qui double sa capacité en passagers (Il passe de 140 à 280 places). Ainsi modifié il se voit affecter la ligne Beyrouth-Marseille et change de nom : il s'appelle désormais "Lydia".
     Désarmé en 1967, il est revendu à la SEMETA dont le président, Gaston Pams, cherchait un symbole fort pour marquer la naissance des futures stations balnéaires du Barcarès et de Leucate.
     Le "paquebot des sables" » « La passerelle Ensablé, il sera le 1er bâtiment de la côte.

     Il sera revendu en 1974 à un groupe japonais qui y construit une discothèque et un casino. Puis il passera au groupe "Partouche" qui relance le casino. Situation Le Lydia se trouve à Port-Barcarès, après la ville du Barcarès. A la sortie du village, il suffit de retourner vers la plage.

                                                                                  http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:CKEiva8VpcghwM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/63/Escut_del_Barcar%C3%A8s.svg/545px-Escut_del_Barcar%C3%A8s.svg.pn

    « LES ROUSQUILLES CATALANESUN P'TIT VERRE DE LAIT »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    10
    Dimanche 28 Février 2010 à 08:50
    annie
    merci d'etre passée
    bon dimanche
    9
    Samedi 27 Février 2010 à 21:05
    mamé
    Je suis coté d'argeles sur mer a 7 km
    Mamé
    8
    Vendredi 26 Février 2010 à 19:19
    annie
    heu, je ne dirais pas que barcares est une belle ville, il y a beaucoup de béton à mon avis !
    Mais; bon nous sommes dans un joli petit lotissement tout rose et tranquille avec des lauriers roses et des palmiers.
    Je préfère les petits villages de l'arrière pays!
    7
    Vendredi 26 Février 2010 à 17:34
    Et voilà maintenant j'ai envie de partir sur la côte m'aérer un peu ...

    Belles photos !

    Bon week end
    6
    Vendredi 26 Février 2010 à 13:36
    christian lemenuisia
    C'est une belle ville . Cette carte est bien belle . A bientôt
    5
    Vendredi 26 Février 2010 à 11:37
    annie
    c'est vrai que cette partie de la cote n'est pas ce que l'on fait de mieux en matière d'architecture !
    4
    Vendredi 26 Février 2010 à 11:20
    marine-over
    Belles photos ,bel article passe une bonne journée bisousmarine
    3
    Vendredi 26 Février 2010 à 09:33
    J'ai visité le Lydia pendant des vacances il y a longtemps, je m'en souviens car j'étais enceinte de mon 3e enfant.Belle région, un peu ventée.
    2
    Vendredi 26 Février 2010 à 08:42
    Les maisons de pêcheurs, en noir et blanc, j'en ai vu le long de la route, en allant vers Collioure, mais je sais plus où exactement, faudra que je demande à mon skipper préféré...Elles se visitent...
    Bises
    1
    Vendredi 26 Février 2010 à 08:41
    J'ai été le voir la semaine passée et c'est pas vraiment joli surtout avec ce béton tout autour...
    Bonne journée à toi
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :