• La valériane embellit les vieux murs de Piriac

     

     

     

    la valériane est partout en ce moment et embellit les vieux murs, ici dans la petite citée de Piriac

     

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

    Le centranthe rouge (Centranthus ruber), appelé aussi lilas d'Espagne ou valériane rouge, est une plante herbacée vivace de la famille des Valérianacées (famille aujourd'hui parfois agrégée aux Caprifoliacées).

     

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

     Étymologie

    Le nom de genre Centranthus a été forgé en 1805 par le botaniste suisse De Candolle à partir du grec kentron κέντρον « piqure, éperon » et anthos ἄνθος « fleur », car la fleur est munie d'un éperon. L'épithète spécifique dérive du latin ruber « rouge ».

     Caractéristiques botaniques


     
     

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac


     
     

    C'est une plante assez grande vivant souvent en colonies (elle forme des touffes). Sa hauteur est variable, allant de 30 cm à 1,30 m, avec des tiges beaucoup plus longues qui peuvent courir sur le sol pour chercher le soleil (espèce héliophile). La souche est épaisse, subligneuse. Cette partie souterraine à odeur prononcée rappelant celle de la valériane, sa cousine, attire irrésistiblement les chats, d'où son nom vernaculaire d'Herbe aux chats. Les tiges, cylindriques (de 5-12 mm de diamètre), lisses, glauques et glabres, sont creuses et fragiles. D'abord simples et étalées, elles deviennent rameuses lorsqu'elles se redressent. Elles se cassent facilement, tout net.

    Les feuilles sont opposées, glabres, glauques et entières ou finement dentées, charnues. Elles présentent une hétérophyllie marquée : les supérieures sont sessiles, engainantes (souvent connées) et deltoïdes (7 × 6 cm), les inférieures décurrentes et elliptiques (15 × 5 cm).

    Les fleurs hermaphrodites sont rouges, roses ou parfois blanches (10 % des individus : Centranthus ruber 'Albus'), odorantes. Elles sont groupées en cymes multipares qui forment à l'extrémité des rameaux des panicules ou corymbes denses puis les inflorescences s'allongent. Ces grappes de fleurs ressemblent un peu à celles du lilas, d'où son nom vernaculaire de « lilas d'Espagne ». Chaque fleur possède une longue corolle en tube (8 à 14 mm de long) prolongée d'un bout par un éperon étroit (5 à 10 mm) et de l'autre s'étalant en 5 lobes (4+1). Il n'y a qu'une seule étamine et un style dépassant la corolle. La floraison s'étale de mai à septembre. La pollinisation est de type entomogame (bourdons, et surtout papillons à longue trompe).

    Les fruits sont des akènes glabres à dissémination anémochore.

       
       

     Écologie

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

    Centanthrus ruber est originaire des régions méditerranéennes : Afrique du nord (Maghreb), Turquie, Grèce, ex-Yougoslavie, Italie, France, Espagne et Portugal. Le réchauffement climatique lui permet de remonter progressivement vers le nord du pays.

    C'est une espèce thermophile et hyperxérophile qui s’accommode des sols très secs. Ses longues tiges presque lignifiée à la base peuvent courir au sol pour trouver la chaleur et le soleil. Chasmophyte, elle croît sur les rocailles, éboulis, sur les vieux murs eutrophiles ou les rochers ensoleillés (flore des murs, elle est associée en ville avec la Pariétaire de Judée). Elle est assez indifférente à la composition chimique des sols.

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

    Usages

    Les feuilles ont des propriétés antiscorbutiques.

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

     

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

     

     

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

     

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

     

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

     

    La valériane embellit les vieux murs de Piriac

     

     

    « Gateau léger au fromage blancPourquoi les volets et les portes sont peints en bleu en Bretagne ? »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 25 Mai à 06:24

    j'aime cette vivace qui se plait aussi chez nous 

      • Vendredi 25 Mai à 07:42

        Bonjour

        je crois qu'elle se plait partout !

        bonne journée

    2
    Vendredi 25 Mai à 09:33

    Je viens d'apprendre beaucoup de chose concernant la valériane, merci Annie.

    Bises et bon vendredi

    3
    Vendredi 25 Mai à 10:04

    Joli article fleuri ,bonne journée bisous

    ♥Recettes♥

    4
    Vendredi 25 Mai à 10:51

    Une plante fleur que j'aime vraiment beaucoup !

    Merci pour tes recherches 

    Bises

    5
    Vendredi 25 Mai à 11:20

    j aime beaucoup la Valériane

     et je vois quelle se plait à Piriac

     chez moi dans mon jardin  elle n à jamais voulu prendre

     mais dans les ruelles  il y en à beaucoup aussi en blanc , rose  ou rouge

     c'est trés joli  Piriac   et belles photos 

     bises

     kénavo Annie

      • Vendredi 25 Mai à 11:41

        elle aime les vieilles pierres sèches maintenant si ton jardon est humide ca ne doit pas lui plaire !

        ici il y en a plein les rues

        bonne journée

    6
    Vendredi 25 Mai à 15:17

    Magnifique toute cette valériane dans les rue de Piriac ! On n'en voit pas trop par chez nous, et c'est dommage ! En tous les cas, j'aurai beaucoup appris aujourd'hui chez toi ! Bises;

    7
    Samedi 26 Mai à 10:35

    ah j'adore cette fleur, je ne savais pas comment elle s'appelait ! superbe .. 

    8
    Samedi 26 Mai à 17:00
    Marenostrum

    elle ressemble fortement au lila! Splendides couleurs!!

    Bon DImanche Annie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :