• LA GASTRONOMIE BRETONNE

     La cuisine bretonne, meme si elle n'est pas particulièrement renommée en dehors des crepes, possède cependant de nombreuses spécialités.

    Les marchés hebdomadaires été, comme hiver font la part belle  aux spécialités locales et aux produits frais, primeurs, charcuteries, fruits de mer, et patisseries.

      Artichauds, chou-fleur, mache nantaise, carottte nantaise, petit gris de Rennes (melon), Poireau, pommes de terre et la célèbre fraise de plougastel.

    mais aussi les fameux oignons rosé de Roscoff

    Et aussi les fruits, Pommes, poires et chataignes
    ne pas manquer la bogue d'or et les fetes du marron à Redon (Morbihan), la fete de la chataigne de Plédéliac (Cote d'Armor)

    FRUITS DE MER

    Huitres de Cancale, de belon moules de la baie du Mont saint Michel, Sardines, langoustine (Le Guilvinec rest un des derniers ports bretons pour la langoustine), homard breton, coquilles saint jacques de la baie de Saint brieuc

                                                                                  


    une sardinerie au début du siècle dernier



    et aussi LA CHARCUTERIE
    paté en tout genre, Andouille la Coglaise et de Guémené                                 
    et le très célèbre "paté henaff"

    LE KIG HA FARTZ
    Entre la potée et le pot au feu, mais on va y ajouter dans un petit sac une préparation à base de farine de blé noire
      

    CREPES ET GALETTES DE BLE NOIR
    La fameuse galette saucise qui est de toutes les fetes populaires et que l'on trouve à la sortie des match de foot et que l'on suit à l'odeur de la fumée des grillades .....  






    AUTRES DESSERTS SUCRES :
    Far breton, gateau breton, Kouign Amann qui est un excellent gateau pas très léger mais excellent, une couche de pate feuilletée, du sucre, du beurre et on recommence......

    Les crepes dentelles dont les origines remontent à 1886, quand une certaine Madame Katel mit au point une pate à crepe pour créer un biscuit très fin. La crepe dentelle fut emportée par les bourgeois de Quimper sur les tables de tous les grands de ce monde.

    Et pui tous les célèbres biscuits Galette de Pont Aven, Gavotte (crepe dentelle), palet breton, Petit beurre Lu



    Kouign Amann,                 



                                                                     


    et naturellement toutes ces patisseries sont faites avec le fameux beurre salé
                      
                                                                  


    SEL DE GUERANDE
            

    ET PUIS LES BOISSONS :

    Muscadet, Poiré, Pommeau de bretagne, Goutte ou eau de vie de cidre,  et Chouchen, biere et cidre.

                      Chouchen proche de l'hydromel, obtenu à partir de la fermentation du miel dans l'eau de vie de cidre, (très, très dangereux !!!!!!!!!!!!!, un verre ca va, mais .....)

    et enfin naturellement LE CIDRE :          

    Le ramassage des pommes est la première étape.
    Ensuite les pommes sont stockées dans des sacs en toiles. Elles doivent etre utilisées à bonne maturité. Le tri des pommes est important.

    Il est nécessaire de mélanger différentes variétés de pommes. Ce mélange conditionera le caractère du cidre.

    En fait on assemble trois grands types de pommes. Les variétés douces, les douces amères et les acidulées. Le cidre accompagne avec bonheur les crèpes salées et sucrées (miam, miam)

                   

        LE SARRASIN appelé communément "Blé Noir, n'est pas une graminée, donc ce n'est pas une variété de blé.
    C'est la graine moulue que l'on utilise pour en faire de la farine

                             La fleur                                                                                                et la graine                      

    « LE COMIQUE AU FEMININLE SUREAU »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    4
    Mercredi 16 Septembre 2009 à 20:50
    le vosgpat breton
    eh bien le pastech était un genre de pain doux, très jaune foncé et au beurre salé, contenant des prunaux. Ajourd'hui certains pâtissiers se vantent de faire du "vrai" pastech (pastechou au pluriel) , mais ce ne sont que de pâles copies et ressemble plus à de la brioche avec deus ou trois raisins de Corinthe qui de battent en duel là-dedans. mes vieille tantes ne donnaient à l'époque que des recettes très floues, car en ce temps_là , les fermes faisaient à tour de rôle pour la comlmunauté environnante sa "corvée" de pains et de pâtisseries maison. Les dosages étaient très conséquents et sans réelles mesures. Alors je chercher depuis 2 bonnes années à trouver une ancienne ménagère qui se souviendrait de ce très succulent gâteau. Bonne soirée...
    3
    Mercredi 16 Septembre 2009 à 19:17
    Eh bien moi, la Normande, j'ai fait ce midi à mes invités des galettes (maison)au sarasin/jambon/oeufs/fromage, un régal! Mais on ne me fera pas manger d'andouille de Guéméné à la place de l'andouille de Vire!
    2
    Mercredi 16 Septembre 2009 à 18:14
    annie
    Ben non ! je n'en ai meme jamais entendu parler !
    tu peux m'en dire plus ?
    Moi je me rappelle de la bouillie d'avoine que je mangeais chez une vieille tante !
    A l'époque je trouvais ca bon ! je n'en n'ai jamais plus vu !
    Bonne soirée
    1
    Mercredi 16 Septembre 2009 à 18:04
    le vosgpat breton
    Eh oui il y en a des recettes en BZH, moi je chercher désespérement la vraie recette du "pastech " gâteau typique du nord Léon, tu n'aurais pas la recette par hasard ? . Bonne fin de journée
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :