• LA FETE DU MIMOSA

    http://www.ot-mandelieu.fr/mandelieu/animations_mandelieu_la_napoule/Fete_du_Mimosa/images_mimosa/Affiche-Mimosa-2011.jpg

     

    http://www.bormeslesmimosas.com/images2005/route24.jpg

    LA ROUTE DU MIMOSAS

    http://www.bormeslesmimosas.com/village/les8villes.htm

    La saga du Mimosa Le mimosa,

    importé d'Australie dans notre région par des botanistes anglais au début du 19éme siècle, s'adapta formidablement bien à son nouvel environnement. Les aristocrates européens, séduits par la douceur de vivre de ce site enchanteur, furent les premiers à en orner leurs jardins (Lord Brougham, Sir Woolfield). Ne se contentant pas d'être un arbuste décoratif qui rayonne de mille feux en janvier et en février, il est, également, exploité pour ses essences. Il entre ainsi dans la composition de parfums renommés : Farnesiana de Caron, Byzance de Rochas, Amarige de Givenchy.

      http://www.ot-mandelieu.fr/mandelieu/animations_mandelieu_la_napoule/Fete_du_Mimosa/diaporama_fete_mimosa/photos/vignettes/Fete-du-Mimosa-mandelieu-006.jpg

    Éphémère comme toutes les fleurs, le mimosa doit sa commercialisation à la technique du forçage. Ce procédé est exécuté dans une pièce close en maintenant une température de 25° et une hydrométrie de 85. Il permet l'éclosion de la fleur et sa conservation grâce à l'ajout d'une poudre spéciale dite "Chrystal". La technique du forçage, qualifiée de "miracle biologique" par les intéressés, prend sa source dans deux versions à l'origine de sa découverte.

     

    La première : en rentrant de l'école, une petite fille cueille un bouquet de mimosa, pas encore tout à fait éclos, pour sa maman. Celle-ci, ne voulant pas froisser sa fille, place le bouquet dans un vase et l'installe dans la buanderie. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir le lendemain le bouquet épanoui et rayonnant de milles feux.

     

    La deuxième : un jardinier de Cannes-la Bocca avait ratissé toutes les branches coupées d'un mimosa et les avait rassemblées sur un tas de fumier. Le lendemain, grâce à l'humidité de la nuit et à la chaleur du fumier, le mimosa était éclos.

      http://media.paperblog.fr/i/277/2777297/mimosa-L-1.jpeg

    Mais l'histoire du Mimosa est jalonné d'embûches et la première grande catastrophe arrive le 13 février 1929 avec le gel et la neige. Alors, 2 ans plus tard, pour fêter la persévérance des producteurs de Mimosa et sa renaissance, la 1ère Fête du Mimosa fait son apparition à Mandelieu-La Napoule le 16 février 1931. Cette fête est donc bien une des plus anciennes traditions locales qui, malgré quelques interruptions dues parfois aux conditions climatiques, parfois aux incendies de forêts, est ranimée par la volonté farouche des habitants de la commune.

    Ceux-ci, répartis dans les diverses associations de la Ville sont les fers de lance de cette fête traditionnelle et décorent bénévolement les chars durant la nuit précédant le Grand Corso. Le mimosa fait décidément partie intégrante de l'histoire de Mandelieu-La Napoule. * Aujourd'hui, ce sont 8 millions de bouquets qui sont expédiés par les mimosistes locaux dans le monde entier.

     

    http://www.linternaute.com/jardin/fleur/des-fleurs-a-votre-image/image/mimosa-539009.jpg

     

    Et celui là MAME tu le feras ? Je le ferais bien mais Captain JP est à fondsur son bateau en cemoment !

    « DIMANCHE AU SALON DE L'AGRICULTURELUNDI - Visite au salon de l'agriculture »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    5
    Mardi 22 Février 2011 à 19:06
    annieL

    j'aime bien l'odeur du mimosa !

    4
    Mardi 22 Février 2011 à 17:29
    Mamé
    Rigolote Annie oui quand je serais à la retraite !!!!!!!

    Captain Jp a la bougote ?lever les amarres ...
    Bises Mamé
    3
    Mardi 22 Février 2011 à 17:01
    Provencale 84
    Très beau mais son odeur prend vite la tête aussi, dommage
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mardi 22 Février 2011 à 16:09
    Paul
    Le Mimosas, est avec le lilas ma fleur d'arbre préférée. mes parents qui habitent menton en ont toujours eu un dans leur jardin et je ne me lasse jamais de cette odeur et de ces jaunes éclatants sur les flancs du boulevard de garavan.
    C'est une fleur magnifique mais dont la durée de vie est trop brêve. C'es sans doute pour cela qu'on la fête autant.
    merci pour le partage et les photos
    Bonne journée
    Cordialement
    Paul
    1
    Lundi 21 Février 2011 à 12:53
    christian lemenuisia
    Cela doit être magnifique .
    A bientôt
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :