• L'OR - LA FOLIE DES GRANDEURS

    l'OR me fait penser au film "LA FOLIE DES GRANDEURS" avec yves Montand, Louis de Funes et Alice Sapritch

    a Folie des grandeurs

      http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/36/10/54/19254669.jpg

    un film franco-italo-germano-espagnol de Gérard Oury, très librement inspiré du Ruy Blas de Victor Hugo, sorti en France le 8 décembre 1971.

     

    1971 - France/Espagne/Italie/Allemagne

    - Comédie - 1h53

     

    Réalisation : Gérard Oury Auteurs & scénaristes : Gérard Oury, Danièle Thompson, Marcel Jullian et Sandro Continenza

     

    avec : Louis de Funès (Don Salluste de Bazan), Yves Montand (Blaze), Alice Sapritch (Dona Juana), Karin Schubert (la Reine), Alberto De Mendoza (le Roi), Don Jaime de Mora y Aragon (Priego, un Grand d'Espagne), Eduardo Fajardo (Cortega, un Grand d'Espagne)

     

     Don Salluste (Louis de Funès) est ministre du roi d'Espagne. C'est un être fourbe, hypocrite et cupide qui collecte lui-même les impôts, qu'il détourne en partie à son profit. Il est détesté par la population qu'il opprime. Accusé par la reine, une belle princesse bavaroise, d'avoir fait un enfant illégitime à une de ses dames d'honneur, il est déchu de ses fonctions et condamné à se retirer dans un monastère. Décidé à se venger, il entre en contact avec son séduisant neveu, César, devenu brigand, mais ce dernier refusant d'entrer dans sa machination, il le fait capturer par ses sbires et l'envoie comme esclave aux "Barbaresques". Il décide alors d'utiliser pour sa vengeance Blaze, son valet récemment congédié (Yves Montand) et dont il a découvert les sentiments pour la reine : il le fera passer pour César et l'aidera à séduire la reine. Le jour même de sa présentation à la cour, Blaze déjoue un attentat ourdi contre le roi par les Grands d'Espagne. Il s'attire ainsi les faveurs du couple royal et devient rapidement ministre. Suivant de loin l'évolution de la situation, Salluste découvre que les Grands ont décidé de se venger de Blaze, ce qui risque de faire capoter sa machination. De son côté, Blaze, à la suite d'une méprise, déclare sa flamme non pas à la reine mais à son acariâtre duègne (Alice Sapritch) dont l'appétence sexuelle est ainsi attisée. La situation se complique encore avec le retour du vrai César, échappé des Barbaresques...

     


     

     

     

     

    La folie des grandeurs

     

     

    « LUNDI - LA TOUSSAINTMARDI - LE CIMETIERE DU PERE LACHAISE A PARIS »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    4
    jill bill
    Vendredi 4 Janvier 2013 à 23:45
    jill bill
    Bonjour anniel, ils manquent au cinéma français,à la chanson... deux grands noms.... Inoubliable il est l'or...Amitiés de jill
    3
    Mardi 2 Novembre 2010 à 20:24
    annielamarmotte
    bien vu
    2
    Lundi 1er Novembre 2010 à 20:19
    lol, les grands esprits se rencontrent, je pense qu'on va être plusieurs à en faire référence.
    Un classique qui ne se démode pas et fait toujours rire!!
    Bonne semaine.
    1
    Lundi 1er Novembre 2010 à 20:14
    guy de bruges
    Bien sûr. Quel film drôle ! Nous l'avons vu maintes fois en famille et les ados adoraient le voir et le revoir...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :