• L'ETE INDIEN (marie Laurencin)



    Dans la chanson de Joe Dassin, "L'ETE INDIEN" Marie Laurencin est citée et je vais vous montrer à quoi ressemblent ses fameuses aquarelles dont il est question dans la chanson.
                                                                                       


    Paris, 31 octobre 1883 - 8 juin 1956 La notoriété de Marie Laurencin est légendaire et ambiguëe. Son parcours social et artistique est bien sinueux, depuis la rue de Chabrol où elle naît à Paris en 1883, jusqu'aux frondaisons du Champ-de-Mars, au pied de la tour Eiffel, où elle s'éteint en 1956. Enfant naturelle élevée par sa mère, modeste couturière, elle s'inscrit à l'académie Humbert aux côtés de Georges Braque, avant de rencontrer Guillaume Apollinaire qui l'impose parmi les peintres cubistes. Exilée en Espagne pendant la Grande Guerre avec son mari le baron Otto von Waëtjen, elle est après son divorce une parisienne lancée durant les années folles, et s'affirme rapidement comme l'une des « femmes-peintres » les plus célèbres de son temps.

     L'univers immédiatement reconnaissable de Laurencin s'inspire de rêveries élégantes et tendres. Dans ses nombreuses déclinaisons du féminin : autoportraits, commandes ou effigies de jeunes filles solitaires ou complices, sa palette mêle, en compositions équilibrées et harmonieuses, des tons raffinés d'azur, rose et garance dont la séduction a fait sa signature.


     Significativement, Marie Laurencin, solitaire parmi les artistes, ne fréquenta les peintres qu'entre 1907 et 1912, lorsque la muse accompagnait Apollinaire chez Picasso et ses amis du Bateau-Lavoir. Elle leur préféra toujours écrivains et poètes. Marie Laurencin reste sans conteste comme l'une des femmes ayant su, durant la première moitié du XXe s., affirmer un talent trouvant naturellement sa place à l'égal de ses contemporains masculins. Suzanne Valadon, Sonia Delaunay, Colette, Chanel, et bien d'autres avec elles, ont également assumé en toute indépendance et avec détermination leurs choix de carrière et de vie, loin de tout engagement politique.
                                                                                                 
                                                                                                             

     Le corpus de son œuvre, entre 1903 et 1956, est riche : près de 1800 peintures, sans compter les œuvres sur papier, gravures, livres illustrés, décors de ballets et de théâtre (Ballets russes, Comédie-Française) qui ont établi sa renommée. Le musée Marie Laurencin qui lui est consacré au Japon depuis 1983 présente une centaine de peintures couvrant l'ensemble de son évolution picturale.


     ____________________________ Daniel Marchesseau conservateur général du Patrimoine directeur du Musée de la vie romantique de la ville de Paris
     ____________________________ Publié sous l'autorité scientifique du Haut comité des Célébrations nationales, placé sous la présidence de Jean Leclant, secrétaire perpétuel de l'Académie des inscriptions et belles-lettres. Renseignements auprès de la direction des Archives de France : 01 40 27 62 00
                                                                              

     BIBLIOGRAPHIE * C.GERE, Marie Laurencin, Paris, Flammarion, 1977. * F.GROULT, Marie Laurencin, Paris, Mercure de France, 1987. * D.MARCHESSEAU, Marie Laurencin, Paris, Hazan, 1981. * D.MARCHESSEAU, Marie Laurencin : rétrospective, Martigny, fondation Pierre Granada, 1993. * D.MARCHESSEAU, Marie Laurencin, catalogue raisonné de l'œuvre gravé, Tokyo, Kyuryudo, 1981. * D.MARCHESSEAU, Marie Laurencin, catalogue raisonné de l'œuvre peint, Japon, musée Marie Laurencin, 1986. * D.MARCHESSEAU, Marie Laurencin, catalogue raisonné de l'Œuvre, vol. II, Japon, musée Marie Laurencin, 1999. * J.PIERRE, Marie Laurencin, Paris



                                                      

    « BIGOUD UP, L'AUTRE EGERIE BRETONNE SEXYLES BONNES PLANTES DANS LES BONNES PIECES »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :