• L'AMBRE SOLAIRE

                                                                         

     

    Souvenez vous de cette odeur bien particulière de notre enfance sur les plages, c'était l'odeur de" l 'AMBRE SOLAIRE" qui est devenu un produit mythique !

                                                                    

     

    http://www.journaldesfemmes.com/beaute/0503produits-mythiques/garnier.shtml

    L'histoire de la création :

    Chaque été, Eugène Schueller s'adonne aux joies de la voile au large des côtes bretonnes. Et chaque été, le patron de l'Oréal attrape de méchants coups de soleil avant de bronzer. Pour échapper aux brûlures désagréables, il décide un jour de tester les huiles utilisées par les vacanciers. Mais il a beau se tartiner, rien n'y fait. Il recourt alors à ses laboratoires pour évaluer la valeur comme écran solaire de ces diverses huiles (olive, arachide, coco, vaseline...). Le résultat est sans appel : zéro pointé.

    Il demande alors à son personnel d'inventer un produit miracle qui arrête les rayons brûlants sans empêcher le bronzage.

    En avril 1935, ses employés mettent au point une huile qui contient un filtre protecteur. En juin de la même année, l'ambre solaire est commercialisée sur la Côte d'Azur avant d'être vendue dans tout l'hexagone en 1936

                                                                  

     

    Le succès au fil du temps:

    A l'heure des premiers congés payés sur la french riviera, l'ambre solaire rencontre un franc succès auprès des vacanciers. Même pendant la Seconde Guerre Mondiale, le produit fait office de trompe-bas pour les femmes, tandis que les hommes l'utilisent en brillantine pour lisser leurs cheveux.

    Fort de cette réussite, l'Oréal lance deux produits dérivés en 1951 :

    l'ambre solaire crème et l'ambre solaire total, avant de créer l'ambre ski à l'occasion des Jeux Olympiques de Grenoble en 1968.

    Dans les années 1970, la gamme s'enrichit considérablement. Elle compte aujourd'hui une cinquantaine de produits.

      

     

    Pour l'anecdote :

    des pin-up très convoitées Suzy, la première pin-up ambre solaire voit le jour en 1948.

    Photographiée en pied, cette pin-up grandeur nature est placée à l'entrée des magasins. Avec son grand chapeau et son maillot deux pièces, elle est tout simplement irrésistible. A tel point que ses nombreux admirateurs ne pourront s'empêcher de subtiliser la jeune femme en carton !

    Suzy, figure du patrimoine Pub Ambre Solaire Clin d'oeil, beauté et caution scientifique. La famille pin-up s'agrandit.

    En Bretagne, raconte Jean Bortoli, animateur de la marque à l'époque, "les revendeurs refusaient la pin-up car elle était trop dénudée".

    Pour l'Italie et la Suisse, "un maillot une pièce a été redessiné sur la photo" raconte Suzy, qui vit aujourd'hui dans le sud de la France, et qui, à soixante-treize ans, a conservé sa silhouette des années d'après-guerre. "On volait Suzy, mais on n'achetait pas forcément l'huile", continue Jean Bortoli.

    "C'était un produit de rêve avant d'être un produit de consommation et la notoriété de la marque dépassait l'importance des ventes.

    Il a fallu environ dix ans pour que l'une rattrape l'autre" poursuit-il. Un décalage qui ne remet pas en cause le principe des pin-up, qui changent au fil des modes.

    En 1950, la puissance de l'Oréal est déjà affirmée. La teinture Imédia, le shampooing Dop, la laque Elnett et bien sûr Ambre Solaire sont déjà des références. Mais la concurrence s'avive, l'heure est à la diversification.

    http://www.prodimarques.com/sagas_marques/ambre-solaire/ambre-solaire.php

                                                             

    « DU COTE DE CHEZ MOI, LES LAURIERS ROSESLE MARCHE DU DIMANCHE MATIN AU BARCARES »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    20
    Vendredi 6 Juin 2014 à 10:11

    Bonjour Nanou

    Si se weekend il annonce grosse chaleurs le monde sur les plage  il va en avoir des crème a bronzer  qui sera mis dit !!

    Bon journée bisous .

    19
    Jeudi 5 Juin 2014 à 20:57

    Bonsoir Annie !

    Ton article m' a titillé mes narines "comme quand on était môme ..."

    Merci pour ces souvenirs odorants !

    Bonne soirée Mamé

    18
    Jeudi 5 Juin 2014 à 19:58

    Coucou Annie

    Merci pour ton gentil commentaire.

    J'ai plaisir à découvrir ton beau blog et miam miam tes bonnes cerises me font saliver de bonheur, car difficile d'en trouver sur mon île (çà me rappelle ma Lorraine, j'avais deux cerisiers dans mon jardin).

    Super ton article sur l'ambre solaire et sa bonne odeur, de bien belles illustrations, cela me rappelle plein de bons souvenirs houps çà remonte, c'est là qu'on se rend compte que le temps passe trop vite.

    Bonne nuit et bisous.

    17
    Jeudi 5 Juin 2014 à 19:39

    Superbe petit reportage avec ces anciennes affiches ! Ah! oui que je me souviens ! J'adorais cette odeur qui signifiait soleil et vacances !

    Merci pour ces souvenirs de jeunesse !

    Bonne soirée à toi

    16
    Jeudi 5 Juin 2014 à 19:22

    je crois que c'est passé de mode de se faire cramer au soleil ! de toute facon en marchant ou en faisant de l'exercice on bronze !

    les jeunes mamans à notre époque sont très attentive  au soleil sur la peau de leurs enfants et n'hésite pas à mettre chapeau, lunettes et tee shirt (c'est fini les enfantsque l'on voyait cramer sur les plages!)

    bonne soirée

    15
    Jeudi 5 Juin 2014 à 18:54
    Elles sont superbes les affiches , une belle époque A bientôt
    14
    Jeudi 5 Juin 2014 à 18:00

    Apparemment tu viens de réveiller des souvenirs

    Pas besoins de rester allongé sur la plage pour devoir se protéger. Rien que de marcher sur le sable en promenade les peaux sensibles se mettent à rougir.

    Bisous 

    13
    Jeudi 5 Juin 2014 à 17:55

    Tu as raison, le soleil c'est bien mais point trop n'en faut sur la peau !

    Bises et bon week-end.

    12
    Jeudi 5 Juin 2014 à 12:18

    Au soleil je crame, il me faut des protections élevées, en général achetées en pharmacie.

    Bises et bonne journée

    11
    Jeudi 5 Juin 2014 à 11:53

     ahh la la 

     oh oui  j aime l ambre  solaire

     et sur la plage  çà sentait   des  que  tu passais

    super odeur que celle la   un peu huileuse   lolll  mais   quand  même  nous aimions

     bises

     kenavo Annie

    10
    Jeudi 5 Juin 2014 à 10:44

    bonjour Annie , ah moi je n'ai connu ça  , on ne mettait rien à la campagne !  

    on était bronzé dès les beaux jours !   la transpiration suffisait  ... dans les champs   lol lol lol

    belle journée  bises  a+

    9
    Jeudi 5 Juin 2014 à 10:41

      Bonjour

    je viens de découvrir ton blog

    Ah oui oui les crèmes solaires 

    il faut se protéger                                                            
    http://lessoiesdenanou.canalblog.com

    Nanou

     

     

     

    8
    Jeudi 5 Juin 2014 à 09:16

    Je ne supporte pas de rester allonger sur le sable!!!  me promener sur les ramblas oui , par contre vu ma peau de rousse  je ne te dis pas le nombre de crèmes que j'ai essayer  protection bébé , depuis des années je garde Avène   Le soleil est haut et le ciel bleu azur

    7
    Jeudi 5 Juin 2014 à 08:45

    C'est une belle histoire cette ambre solaire qui a conquis les plages et la mer depuis des temps. Une odeur agréable qui sent bon les vacances. Amitiés, JC

    6
    Jeudi 5 Juin 2014 à 08:34

    souvenirs !!!! bonne journée bisous

    5
    Jeudi 5 Juin 2014 à 08:17

    coucou

    se faire cramer au soleil,c'estpas mon truc...je n'ai jamais été bronzésmile

    bizz

    4
    Jeudi 5 Juin 2014 à 07:56

    je suis plus mer sur un bateau que sur la plage ....Surtout depuis que j'habite dans le sud, la foule, la chaleur, le sable qui colle ... on est mieux dans l'arrière pays en été, mais terre ou mer il faut quand meme se protéger du vilain soleil !

    bonne journée !

    3
    Jeudi 5 Juin 2014 à 07:42

    Hello Annie

    Bien sur que je connais l'ambre solaire , mais, on en utilisait pratiquement pas. Parce qu'au moment de la saison estivale, mes parents fuyaient le littoral pour aller dans leur propriété de la montagne....Alors , de tout petit , j'etais plus montagne que mer ... Puis, il m'est impossible de rester allonger sur le sable plus de 3 minutes. J'ai trop la bougeotte ! La mer, on y allait l'avant ou l'apres saison , surtout aux iles de Lerins. La montagne, je faisais de l'escalade, de la spéléo, je decouvrais la flore et la faune merveilleusement presente, je ramassais des fossiles, des champignons ... un attrait qui m'a interréssé beaucoup plus que la mer....

    Mon gendre à un Carver de 9.50 de long avec deux moteurs Volvo et je ne vais pratiquement jamais avec lui et pourtant, il me l'a proposé souvent ... Mais sur la terre ferme, je peux bouger beaucoup plus ....hi hi hi

    bizz

    pat

    * j'ai aussi travaillé chez Robertet à Grasse le N°2 francais de la cosmetologie dans un laboratoire résinoide et à l'epoque , on se disait: Si les femmes savaient ce qu'elles se mettent sur la peau, je crois que ca les ferait hurler !

    2
    Jeudi 5 Juin 2014 à 07:24

    Bonjour !

    c'est notre madeleine de Proust par l'odeur !

    bonne journée

    1
    Jeudi 5 Juin 2014 à 07:19

    L'ambre solaire (la vraie, la classique) réveille en moi des souvenirs de jeunesse .... Bisous.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :