• LES MARAIS SALANTS DE GUERANDE

             

      Aigrette

                                           

                                                                                                                  
                                                                                                                          Avocette
    une maison de SAILLE la capitale du sel dans le marais



                                                                         
                                                                                                                                        les outils du paludier

    costume du bourg de Batz



                    chaumière en brière


                                                                             
                                       Le marais de brière




    Partager via Gmail Yahoo!

    4 commentaires
  • Les 25è journées du patrimoine se déroulent le 3ème week end de septembre depuis leur création en 1984 par le ministère de la culture.

    La Bretagne compte une poignée d'abbayes, neuf cathédrales, une vingtaine de grandes églises, une centaine d'enclos paroissiaux et des milliers de chapelles rurales, sans oublier, les porches, les calvaires dans les campagnes, mais aussi un patrimoine maritime car elle c'est une région riche en traditions maritimes.

    Je vous parlerai de GUERANDE parce que c'est la ville ou j'habite en ce moment .

      
      La porte saint Michel  ouverte à l'Est, vers Nantes, est l'entrée principale de la cité fortifiée de Guérande. Le caractère monumental de son architecture, souligne le prestige et la puissance de la ville au Moyen Age.
    Sa construction, probablement à partir d'un édifice plus ancien, date du milieu du XV Siècle.                                                                                                      

    Terre de sel et de granit, Guérande accueille plus d'un million de visiteurs à l'année. La collégiale ST Aubin est le deuxième monument religieux le plus visité des Pays de la loire avec plus de 340 000 visites.

    Les marais salants attirent, eux aussi, un public nombreux.

    Enfin le Parc naturel de brière offre une alternance de promenades touristiques.

           LES REMPARTS    

           
                                                                                                         la collégiale saint Aubin

    une ruelle
    SURTOUT, posez vous pour regarder et écouter cette superbe vidéo !


    LE MOULIN DU DIABLE

    A deux pas de Guérande se dresse au sommet d'une butte battue par les vents, l'ennemi préféré de Don Quichotte : un moulin à vent

    Il date du XV Siècle, son nom : LE MOULIN DE CREMEUR

    mais il est plus connu sous l'appelation MOULIN DU DIABLE

    le diable propose à un meunier, qui était trop pauvre pour batir son moulin, de le construire en échange de son ame. Celui-ci accepta. Et toute la nuit, le diable construisit le batiment . Mais au lever du jour, il y avait encore une dernière pierre à sceller.

    A la place de la pierre, le meunier posa alors, dans la niche encore vide, une statue de la vierge et se signa. La malin disparut en hurlant : "Tu m'as volé". On dit que le meunier vécut longtemps et mourut avec les saints sacrements.

    ce moulin est carctéristique des moulins bretons "à petits pieds" c'est-à-dire une structure maconnée plus petite à la base sur laquelle repose un chapeau conique couvert de bardeaux de chataigniers.

    Village de Queniquen, ou j'habite !

     
    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires


  • Soixante six types de costumes traditionnels et près de 1 200 variantes !
    La mode bretonne différait d'un terroir à l'autre

    Dans les années 1950, les campagnes restent très attachées aux traditions comme à la langue locale ou au patois.
    Dans les villages bretons, les femmes ne se montrent pas sans leur coiffe.
    Coiffe simple pour les activités quotidiennes et coiffe de fete pour les occasions, ces accessoires sont le signe de l'attachement de toute une région à sa culture.



                                                                                                     

    Une brodeuse

                                              Un bébé


              
                                         




                                                            

                                      Bécassine est bretonne !


                                



                                                    
    Partager via Gmail Yahoo!

    6 commentaires


  • Hum miam, miam .....Si je pouvais sauter !

    Dimanche 13 septembre

    LE SAINT DU JOUR
    Saint Aimé

    DICTON DU JOUR :
    Pluie de septembre, est bonne à semailles et à la vigne

    LE PROVERBE DU JOUR :
    N'est point trompé qui se sait trompé (proverbe latin de Moyen Age)

    LA CITATION DU JOUR :
    C'est parce qu'on imagine sumultanément tous les pas qu'on devra faire qu'on se décourage alors qu'il s'agit de les aligner un à un (marcel Jouhandeau, "de la grandeur")

    BRETAGNE D'ANTAN
    RECOLTE DU GOEMON SUR LES COTES BRETONNES

    De leur petit bateau à fond plat, les gémoniers utilisent des sortes de houes à long manche pour couper et arracher les algues sous l'eau, avant de les rapporter à bord de leur bateau. Une charrette tirée par un cheval emporte le goémon sur la dune ou les algues sont séchées puis brulées pour fournir des pains de soude. Cette activité qui faisait vivre de nombreuses familles en Bretagne a aujourd'hui presque disparu.



                                                  

    Brulage du goémon à Molène

                                                              

    La vie ne devait pas etre facile....Surtout quand on connait le climat rude de ces régions !

                                                              

    Le cheval était "l'outil" principal pour ce travail et les femmes aussi................
    LIRE LE TRES BEL ARTICLE DANS    (www.molene.fr)

    actuellement, déchargement du goémon sur le port de Lanildut

    TRUCS ET ASTUCES DE NOS GRANDS-MERES

    BRULURE :
    mettez un peu de beurre sur l'endroit atteint de manière à bien le graisser et entourer avec une feuille fraiche de laitue. Changez la feuille chaque matin et soir et chaque fois graissez un peu de nouveau.
    (l'ancetre de la biafine !)

    AIL :
    Pour faire disparaitre un durillon, frottez le chaque soir pendant une semaine avec une gousse d'ail coupée en deux. C'est bien entendu la partie coupée et juteuse qui est utilisée.

    je veux bien croire que ca marche, car cet été, après avoir coupé de l'ail en grand quantité pour faire du pain aillé,
    j'ai eu le bout des doigts brulés et douloureux pendant quelques jours .....

    POUR RIRE :
    Un employé déclare à son patron :
    - Monsieur, mon salaire n'est pas en rapport avec mes capacités !

    - Oui, mais nous ne pouvons tout de meme pas vous laisser mourir de faim !

                                          




    Partager via Gmail Yahoo!

    12 commentaires

  •      


    TARA

    Une grande fete est organisée à Lorient les 4 et 5 se^teùbre pour le départ de la prochaine mission TARA OCEANS.


    J-1
    Que se trame -t-il sur TARA ?

    Une jeune araignée qui tisse sa toile dans la mature...Une structure de métal en forme de dome qui s'érige sur le ponton ...Une procesion de camions qui investit la cité de la voile...

    On pourrait croire à l'installation d'un surprenant cirque des mers !

    TARA est le centre de toutes les attentions. Badauds, journalistes, cameramen capturent l'image du bateau sous chaque angle.


    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique