•                                                          

                              

     

     

    Le rond de sorcières, cercle des fées ou mycélium annulaire est un phénomène naturel, consistant en une colonie de sporophores pérennants alignés en une formation plus ou moins circulaire, en sous-bois ou dans les prés.

    Les véritables ronds de sorcières voient leur rayon croître par pas de 20 à 40 cm, le record étant atteint par le Catathelasma imperiale avec un accroissement de son rayon d'un mètre par an.

    La fréquence de ces « bonds » , chaque année, dépend de l'espèce considérée. Georges Becker signale deux types de faux cercles :

    celui dont un arbre est le centre, et où le mycélium ne fait que suivre la progression des radicelles périphériques, et le cas des ronds qui apparaissent spontanément tout formés et ne progressent pas.

    Ceci est un extrait de l'article Rond de fées de l'encyclopédie libre Wikipedia. La liste des auteurs est disponible sur Wikipedia.

     

     

    http://bleuvif.centerblog.net/863-ronds-de-sorcieres-

    RONDS DE SORCIÈRES ET AUTRES SUPERSTITIONS

    Pendant des siècles, les gens étaient convaincus que l'apparition soudaine des anneaux de champignons dans les champs était due à des forces maléfiques. Les éclairs, les météorites, les étoiles filantes et les sorcières ont tous été considérés comme agents possibles de ces phénomènes bizarres.

    En France et en Autriche, on a surnommé ces anneaux «ronds de sorcières».

    En Angleterre, on les a appelés fairy rings (ronds de fées) parce que les fées, semble-t-il, dansaient en rond, puis se reposaient sur les champignons.

    D'après une légende tyrolienne, la queue enflammée d'un dragon brûlait ses anneaux dans la terre.

    Selon les croyances populaires aux Pays-Bas, un anneau de champignons marquait l'endroit où le diable avait posé son bidon à lait.

     

    En Europe, les gens ont continué à associer les champignons à la sorcellerie jusqu'au milieu du 19e siècle. D'après la plupart de ces croyances populaires, toute personne qui entrait à l'intérieur du rond de sorcières risquait un châtiment terrible. Les intrus deviendraient aveugles ou ils boîteraient le reste de leur vie.

    Au Pays-de-Galles, ces anneaux étaient associés à la fertilité et au malheur. Si un fermier osait labourer un rond de sorcières, il subirait la colère des esprits malins.

    Dans beaucoup de pays, on croyait que le lait caillerait si une vache broutait à l'intérieur d'un rond.

    Dans certaines cultures, construire une maison dans un champ où poussaient ces ronds de sorcières pouvait porter bonheur.

    Selon une autre tradition, les champignons marquaient le site d'un trésor caché. Malheureusement, le trésor ne pouvait être découvert sans l'aide des fées ou des sorcières. On trouve d'autres explications bizarres au sujet des champignons.

    Dans certains pays d'Afrique, par exemple, les gens regardaient les champignons comme les manifestations des âmes humaines.

    En Europe centrale, les morilles étaient vues comme l'oeuvre du diable. Un conte d'enfant de l'Amérique centrale raconte que les lutins des bois se servent de champignons pour se protéger de la pluie. À l'aube, avant de retourner au monde souterrain, ils abondonnent leurs «parapluies».

     

    Les champignons sont à l'origine d'autres croyances et superstitions.

    Autrefois, en Nouvelle-Angleterre, la présence d'un certain champignon, connu sous le nom de death baby (bébé de la mort), était un signe avant-coureur d'une mort imminente.

    En Suède, au moment de la solstice* d'été, les gens jetaient des champignons dans les feux de joie pour éloigner les esprits malins. *Dates de l'année (22 ou 23 juin, 22 ou 23 décembre) où le Soleil a sa plus grande déclinaison boréale (solstice d'été) ou australe (solstice d'hiver). Correspondent respectivement au début de l'été et de l'hiver, et inversement dans l'hémisphère austral.

    Les fées sont souvent représentées assises sur un champignon hallucinogène

     

    LES RONDS DE SORCIERES DE NAMIBIE

    Les cercles de fées de Namibie ne sont plus une énigme. Ces "ronds de sorcières" sont en fait des endroits de la plaine africaine où la végétation ne peut pas se développer. Les scientifiques ne trouvaient pas d'explication rationnelle à ce phénomène. C'est finalement un botaniste allemand, Norbert Jürgens, qui a réussi avec son équipe à prouver que les cercles de fées de Namibie ne sont pas magiques. Dans un article publié dans la revue Science, il explique que les termites de sable sont derrière le problème.

    Les petites bestioles mangent en effet les racines de toute de la zone, qui peut parfois aller jusqu'à 50 mètres de diamètres. Comme ces racines sont gorgées d'eau et qu'elle est très rare dans les déserts africains, les termites se régalent et forment ainsi les cercles de fées de Namibie. Certains scientifiques restent encore dubitatifs mais les preuves avancées par Norbert Jürgens semblent suffisamment précises pour que cette thèse soit la bonne.

    La voix du Nord

    Partager via Gmail Yahoo!

    17 commentaires
  •                                                             En foret du coté de la foret de brocéliande en Bretagne (mélange de mes photos et de fées du Net)

                                                                           

     

    PA290019

      

                      

                                                                 

     

     

    Aux bois sombres où les légendes chantantes,

    Chaque nuit prennent vie, sous les yeux ébahis

    Des spectres de chevaliers, ombres mouvantes

    Croisant par un chemin, belles fées endormies...

     

    Les arbres mystérieux écoutent sans bruit,

    Des pas lents, incertains sur les feuilles mortes

    Compagnon d'un instant du grand hibou qui fuit

    Vers la clef cachée, l'imaginaire porte.

     

    Près des buissons se trouve une cabane,

    Solitaire et calme, l'oiseau s'approche.

    Au-dessus d'un sorcier, lugubre il plane,

    Mais, protecteur, près de l'Homme reste proche.

     

    Et alors que la longue nuit se termine,

    Près d'une grotte, rode une lumière...

    Deux yeux rouges la regardent qui chemine

    C'est le dragon noir tapis dans sa tanière.

     

    Une épée luit un instant, ce n'est pas l'heure

    Et elle disparait protégée par la forêt

    Il lui faudra la magie pour que l'animal meurt,

    Ce matin-là, elle lui volera ses secrets...

    Les Chevaliers de la Table Ronde Merlin l'Enchanteur Brocéliande et ses légendes

    Poème trouvé sur le net

                                                            

     

    http://images.vefblog.net/vefblog.net/f/i/firmament/photos_art/2008/10/firmament122289566968_art.jpg

    http://images.vefblog.net/vefblog.net/f/i/firmament/photos_gros/2008/10/firmament122289531024_gros.jpg

     

     

    http://images.vefblog.net/vefblog.net/f/i/firmament/photos_gros/2008/10/firmament122293848910_gros.gif

     

     

    http://images.vefblog.net/vefblog.net/f/i/firmament/photos_art/2008/10/firmament122293471908_art.jpg

     

     

    PA290025

     

     

                                                                   

     

                                                 

     

     

    PA290023

     

                                                     

     

     

                                                                 

                                   

                      

    Partager via Gmail Yahoo!

    15 commentaires
  •  



    POUR 4 PERSONNES

    1 Kg de citrouille
    2 Oignons
    50 cl de crème fraiche
    50 g de beurre
    Muscade, sel, poivre

    Epluchez la citrouille et la couper en gros cubes, les faire cuire environ 30 mn à l'eau bouillante salée, bien égoutter.

    Faire revenir dans une poele les oignons émincés avec le beurre, ajouter les morceaux de citrouille bien essorés et faire revenir l'ensemble pendant 5 mn tout en remuant bien, ajouter poivre et muscade.

    Hors du feu, mixer la préparation avec la crème fraiche, vérifier l'assaisonnement.

    Faire réchauffer si nécessaire dans uNE grand casserole pour servir bien chaude cette soupe à la citrouille, que l'on peut accompagner de croutons et de fromage rapé.



        

    une citrouille peut atteindre 615,80 Kg !

                                                            

     

      

     A Droite photo prise par moi meme à PREVEZA en Grèce

                                                 

                   

    Marché d'automne à Anvers en Belgique

    Partager via Gmail Yahoo!

    15 commentaires
  •  



    Quelles belles couleurs, dans ma jeunesse quand j'étais jeune fille au pair à new York la famille chez qui j'étais, nous avait emmenés dans leur chalet du new Hampsire à la frontière du Canada pour Thanksgiving et jamais, (à l'époque je n'avais vu de paysages aussi beaux, de merveilleuses et immenses forets d'érables aux feuilles rouges sur des kilomètres)

     







                                       

     


    L'ETE INDIEN

    Expression d'origine américaine et canadienen. L'ETE INDIEN ou l'ETE DES INDIENS (d'Amérique) est une période de temps ensoleillé et radouci, après les premières gelées de l'automne et juste avant l'hiver.
    Elle se produit en octobre ou au début de novembre dans l'hémisphère nord, et en avril ou au début mai dans l'hémisphère sud. Elle est aléatoire et peut durer de quelques jours à plus d'une semaine, ou ne pas se produire du tout certaines années. 

                                                                                                    

    L'ETE INDIEN - Joe Dassin





     Tu sais, je n'ai jamais été aussi heureux que ce matin-là
     Nous marchions sur une plage un peu comme celle-ci
     C'était l'automne, un automne où il faisait beau
     Une saison qui n'existe que dans le Nord de l'Amérique 

     

                                                       


     Là-bas on l'appelle l'été indien
     Mais c'était tout simplement le nôtre
     Avec ta robe longue tu ressemblais
     A une aquarelle de Marie Laurencin
     Et je me souviens, je me souviens très bien
     De ce que je t'ai dit ce matin-là
     Il y a un an, y a un siècle, y a une éternité

     





     On ira où tu voudras, quand tu voudras
     Et on s'aimera encore, lorsque l'amour sera mort
    Toute la vie sera pareille à ce matin
     Aux couleurs de l'été indien







     Aujourd'hui je suis très loin de ce matin d'automne
     Mais c'est comme si j'y étais. Je pense à toi.
     Où es-tu? Que fais-tu? Est-ce que j'existe encore pour toi?
     Je regarde cette vague qui n'atteindra jamais la dune
     Tu vois, comme elle je reviens en arrière
     Comme elle je me couche sur le sable
    Et je me souviens, je me souviens des marées hautes
     Du soleil et du bonheur qui passaient sur la mer
     Il y a une éternité, un siècle, il y a un an

     

    On ira où tu voudras, quand tu voudras

    Et on s'aimera encore lorsque l'amour sera mort

    Toute la vie sera pareille à ce matin

    Aux couleurs de l'été indien

     


                    


     

    Partager via Gmail Yahoo!

    13 commentaires
  •               

     

                                                

                                                 

     

    http://www.cancerdusein.org/octobre-rose/octobre-rose

     

     

     La campagne d'information du mois d'octobre:

    1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein. Chaque année, le dépistage précoce permet de sauver des milliers de vie.

    En octobre 2014, pour la 21ème année consécutive en France, la campagne de lutte contre le cancer du sein, organisée par l'association "Le Cancer du Sein, Parlons-en !" vous propose de lutter contre le cancer du sein en vous informant et en dialoguant.

    Différents outils de communication sont à votre disposition. Ils vous permettront de trouver l'information qui vous intéresse ou encore, par exemple sur ce ste, de poser vos questions directement à un médecin cancérologue, du 1er octobre au 15 novembre.

    De grands évènements ont marqué les différentes campagnes d'octobre de ces dernères années, comme les flashs mobs au Trocadéro et au musée du quai Branly en 2008 et en 2009 avec de grands lâchers de ballons ; l'évènement "Avec Vous au Grand Palais", en partenariat avec la RMN en 2011 et "Jardins d'Espoir" en 2013, qui a mobilisé près de 15 monumets et sites nationaux, en partenariat avec le CMN.

    Convaincre les femmes du rôle primordial du dépistage précoce et faire progresser la recherche, telle est la vocation de cette campagne et de l'Association.

    Ensemble, portons le Ruban rose et gagnons ce combat ! Ensemble, nous vaincrons !

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique