• Tapis de course pour chien  (enfin si votre chien ne craint pas le ridicule!), c'est quand  meme mieux de l'emmener courir au bois ou sur la plage ! (pauvre chien)

    SAMEDI 12 SEPTEMBRE

    Saint Apollinaire

    En septembre, pluie fine est bonne pour la vigne

    PROVERBE DU JOUR

    Le mensonge est un os que l'on jette aux autres, mais qui vous étouffe. (proverbe roumain)

    LA CITATION :
    Le paysage n'est créé que par le soleil, c'est la lumière qui fait le paysage
    Chateaubriand - Mémoires d'Outre Tombe

    REMEDES DE NOS GRANDS-MERES

    Anémie :
    Pour lutter contre l'anémie, jeter dans un bocal d'eau des clous propres et neufs et les laisser s'oxyder, puis boire une cuillerée de   cette eau chaque matin.

    LE SAVIEZ VOUS ?
    Ca s'est passé en septembre

    1-1557 : Mort du malouin Jacques Cartier, le "découvreur du Canada". Alors qu'il cherchait une route vers l'Asie par le nord du nouveau continent par Christophe Colomb, il arriva à Terre-Neuve et la cote du Labrador. Au nom du roi Francois 1er, il prit possession du pays qu'il appela Canada (1534-1536).

    MOISSONS D'ANTAN

    La moisson terminée, on fait le battage ou la" battaison "des grains.
    En basse Bretagne, on invite les amis et les voisins pour la danse de l'aire neuve.
    Le maitre offre à boire et on dans dans la cour de la ferme pour tasser le sol sur lequel on dépose les gerbes à battre. C'est l'occasion pour les garcons et les filles de se distinguer à la danse, ce qui est dans ce pays une qualité très appréciée.


    Moissons-charbuy
    envoyé par becafuel. -

    Une reconstitution très bien faite des moissons d'antan


    Et maintenant......La culture intensive !
    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • i.....
    Plus blanc que blanc .....



    VENDREDI  11 SEPTEMBRE


    Saint Apollinaire

    Septembre en sa tournure, de mars fait figure.

    LES VENDANGES D'ANTAN

    Selon les domaines, et les qualités du vin vendangé, on procédait à un tri des grains de raisins avant que les grappes prennent le chemin du pressoir. On procédait alors soir par ciselage pendant la cueillette, c'est-à-dire en écartant les grains abimés ou trop avancés, soit par épluchage après la cueillette : récoltés dans des petits paniers d'osiers afin qu'ils ne soient pas écrasés, les raisins étaient ensuite épluchés à la main par les vendangeurs, qui écartaient sur place tout raisin vert ou pourri.
    Ceux qui n'avaient pas quelques rangs de vigne pour leur consommation personnelle, se rendaient au pressoir itinérant, installé souvent au coeur des villages.



    LES VENDANGES A MONTMARTRE



    "Je ne connais de sérieux ici bas que la culture de la vigne" (Voltaire)

    Qui est maitre de sa soif
    est maitre de sa santé

    en effet, il n'est pas si vieux le temps ou les gens avait leurs rangs de vigne dans la région nantaise et faisaient leur vin (il y a une soixantaine d'année cela se faisait encore).
                  


    MEDECINE DE GRAND MERE

    Contre les coliques, dIarrhée et entérite, boire deux ou trois fois par jour, de l'eau de riz ou de la poudre de glands.

    deux cuillerées à soupe de riz pour un demi-litre d'eau. Laisser bouillir pendant dix minutes.

    autre recette /

    Broyer et réduire en poudre une poignée de glands séchés. A prendre à la dose d'un gramme de cette poudre, dans une cuillerée à café de miel, quatre fois par jour.

    On peut aussi torréfier les glands, les moudres et prendre cette poudre comme erssssatz de café. Une tasse après chaque repas.

    et bon courage pour faire avaler cette mixture à vos enfants d'aujourd'hui ....


    Partager via Gmail Yahoo!

    9 commentaires


  • Doux doux le coussin

    JEUDI 10 SEPTEMBRE 2009

    sainte ines

    Lorsque beaucoup d'étoiles filent en septembre, les tonneaux sont trop petits en novembre.

    L'HELICICULTURE
    Etablis par les romains, les principes de l'héliciculture, autrement dit l'élevage des escargots,furent repris en France à partir de la seconde moitié du XIX siècle,
    notamment en Charente-Inférieure, ou l'on connait le petits-gris sous le nom de cagouille ou encore de lumas en Poitou.
    Les escargots étaient parqués à l'air libre sur un terrain plutot meuble, bien exposé et herbeux.
    Les gastéropodes ayant de gros besoin d'eau, il était nécessaire d'arroser tous les jours. Des tuiles et des planches leur permettaient de se mettre à l'abri de la chaleur.

    L'HELICITHERAPIE
    Parmi les remèdes traditionnels de l'Ouest, il a été rapporté : "Lors de douleurs d'oreilles, mettre des escargots à baver dans le creux de l'oreille pour apaiser la douleur".
    Il est également pratiqué l'application derrière la tete de cataplasmes d'escargots écrasés !

    COMPTINE
    L'ESCARGOT

    un escargot s'en allait à la foire
    pour s'acheter une paire de souliers,
    quand il arriva, il faisait déjà nuit noire
    il s'en retourna nu pieds.

    Un escargot s'en allait à l'école
    car il voulait apprendre à chanter
    quand il arriva, ne vit que des herbes folles
    c'était les vacances d'été.

    Un escargot s'en alllait en vacances
    pour visiter l'Inde et le Japon
    au bout de sept ans, il était toujours en France
    Entre Dijon et ... Lyon!

    Merci à gallezot et à Edith.



    Coloriage d'escargot


    LA CUISINE DES PLANTES SAUVAGES
    LE CORMIER

    C'est un arbre à l'écorce brun-orangé, aux feuilles caduques pennées (13 à 21 folioles) et aux fleurs blanches.

    Ses fruits verts tachés de brun-rougeatres à maturité peuvent ressembler à de petites pommes ou à de petites poires selon les cultivars.

    Une fois tombés, ses fruits (cormes) se ramassent et doivent etre consommés blets (mous).
    Avant ce stade, ils sont fermes, jaunes à rouges, mais ne vous y trompez pas : ils sont absolument immangeables : une fois récoltés, il suffit d'attendre quelques jours qu'ils ramollissent : le blettissement (excès de maturité qui ramollit un fruit) otera toute leur apreté et amertume. Crues ou cuites, leur gout est excellent, très parfumés, et plus délicat que celui des nèfles, qui se mangent de la meme facon. On en faisait autrefois une boisson proche du poiré.

                           
    Partager via Gmail Yahoo!

    4 commentaires


  • Je crois qu'on est regardé !

    MERCREDI 9 SEPTEMBRE 2009

    saint Bienheureux de la Roche

    Pluie de septembre travaille à la vigne et à semailles

    LEGENDES ET CROYANCES POPULAIRES :

    les fadets
    Les fadets descendent la nuit, par le tuyau de la cheminée, pour conter fleurette aux femmes dont les maris dorment. On les dit courts, noirs et velus, cependant on les écoute parfois...Des renards et de grosses écrevisses sont les suites ordinaires de ces liaisons abominales. Plus souvent, il est vrai, les ménagères les éconduisent...En les faisant asseoir sur un trépied rougi au feu.

    Les fadets aiment à monter les chevaux dans les paturages jusqu'à les exténuer, et melent leurs crins dans les écuries. Ils mangent les crèmes de la ménagère, mais souvent aussi, ils bercent les enfants et travaillent pour elle.

    Remèdes traditionnels

    L'huile


    Contre les douleurs d'estomac et les problèmes de digestion, l'huile se déposerait sur la muqueuse de l'estomac en une fine pellicule protrectrice.
    Consommer 1 à 2 cuillères à soupe par jour d'huile vierge (l'huile d'amande douce ou l'huile 'olive dans les salades !

    Le laurier rose :

    Arbuste au feuillage très vert qui peut atteindre plus de 2 mètres de hauteur, le "nerium oleander", qui ornait déjà les somptueux jardins grecs et romains, voit ses fleurs simples ou doubles, blanches, jaunes, roses ou rouges, s'épanouir de juillet à septembre. Plante aux allures majestueuses, le laurier rose est fragile et ne supporte pas le gel de l'hiver, mais il est surtout très dangereux puisque, aussi bien ses feuilles que ses fleurs sont mortelles.
    il ne faut donc absolument pas le confondre avec la laurier sauce, fréquemment utilisé en cuisine...
    Partager via Gmail Yahoo!

    6 commentaires
  •                                                                                                                                                                   


                  2 SEPTEMBRE 2009



    sAINTE INGRID

    septembre se nomme la mai de l'automne

    C'est peine inutile et temps perdu
    Qu'apprendre le bien sans le faire

    TRADITIONS ET SUPERSTITIONS DE BRETAGNE

    En Haute Bretagne, on met au-dessus de la porte des auberges une branche de gui de pommier; il est d'usage en plusieurs pays de la renouveler à chaque tonneau de cidre nouvellement mis en perce. Si le cidre est nouveau, on met une pomme au milieu du gui.

                          PAUL SEBILLOT
                          Traditions et superstitions de Haute Bretagne, 1882


    LE SAVIEZ VOUS ?

    L'usage de désigner un lieu par un nom de saint a commencé vers la fin du VI Siècle (on ne connait aucun nom chrétien en France avant l'an 400) et il s'est particulièrement développé du XI au XIII Siècle.

    A l'origine, le nom du saint était le déterminatif d'un nom commun du type vicus, puis le nom du patron a fini par désigner la localité elle-meme.

    Il arrive aussi fréquemment que le toponyme originaire ait servi de déterminatif au patron, avant de disparaitre lui meme. Parmi les noms de saints, Martin et Pierre font partie de la couche la plus ancienne, celle ou domnus fut d'abord utilisé.

              

    CONFITURE D'AUTREFOIS DE BRETAGNE

    Sorte de confiture le Pommé, peut remplacer le beurre.
    Sa cuisson est longue mais toujours l'ocasion de réjouissances.
    Il faut mettre à cuire des quartiers de pommes dans une grande bassine et les arroser souvent avec du cidre doux, et toujours remuer le mélange.
    La cuisson peut durer sept à huit heures, c'est pourquoi chacun se relaie pour tourner le pommé.

    Avec les cerises sauvages, appelées "badies", on fait la BADIOLET ou cerisé.
    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique