•                                         

     8EME FINALE ( FRANCE - NIGERIA)

                                                           

     

                                                          

     

    Le Mojito fait partie intégrante de la culture Cubaine. C'est un cocktail frais et rafraichissant, à partager entre amis.

    PREPARATION DE LA RECETTE:

    Pour en boire la quintecence, il faut respecter l'ordre de la préparation.

    * Dans un verre de taille moyenne (contenance 40 cl environ), mettez 3 cuillères à café de sucre de canne. * Ajoutez-y le jus d'1/2 citron vert.

    * Coupez en 3 ou 4 votre branche de menthe et mettez-la dans le verre (le fait de la couper permet à la saveur de la menthe de mieux se diffuser).

    * Ajoutez un peu d'eau gazeuse (environ 3 cl) puis avec une cuillère à café, remuez bien le tout et écrasez la menthe (insistez sur les branches plus que sur les feuilles, sinon il y aura pleins de petits bouts de menthe assez désagréables au moment de déguster votre cocktail!).

    * Ajoutez 5 glaçons environ.

    * Ensuite versez 6 cl de rhum (en versant à débit moyen). Pour la dose plutôt chargée, comptez jusqu'à 5; pour la dose légère jusqu'à 4.

    * Enfin, complétez avec de l'eau gazeuse.

    Recette proposée par Laurent Benmayor

    Liste des ingrédients Pour un verre… il faut :

    * 3 cuillères à café de sucre de canne en poudre

    * 1/2 citron vert (j'ajoute le citron coupé en petits morceaux)

    * 1 branche de menthe bien fournie

    * de l'eau gazeuse (Le Perrier est plus adapté que la limonade)

    * du rhum cubain (Habana club blanco ou 3 añejo, ou Bacardi par exemple)

    * des glaçons #

    cependant si vous mettez de la limonade on peut modérer les proportions de sucre

     

    Sur ce site, j'ai trouvé une photo de la pizza vendue au mètre comme nous l'avions mangée en Italie (je crois que c'est un site belge)

     https://www.facebook.com/pages/Pizzeria-da-Baffo-Bianco/552362061464523?hc_location=timeline

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    17 commentaires
  •                                                          

                                                      

     

     le dimanche sera consacré aux slows de l'été, L'époque du quart d'heure américain et des slows dans les boites de nuit de vacances, tout fout le camp ! C'était tellement bien !

    les images sont du film "Pierrot le fou"

     

    http://suite101.fr/article/variete--les-plus-grands-slows-de-lete-de-tous-les-temps-a15019#.U61EL7HIzNg

    http://suite101.fr/article/50-ans-de-slows-de-lete-1960---2010-a9870#.U61FVbHIzNg

     

    j'ai retrouvé ca MONIA été 1969 ca nous rajeunit pas !

    Une autre version Michel Cogoni

     

     

    LA PLAGE AUX ROMANTIQUES - Pascal Danel

     

    ALINE - Christophe

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    16 commentaires

  •  

                                            

     

    http://www.lindependant.fr/2014/06/24/coup-de-force-des-forains,1898373.php

    Une opération escargot a mobilisé, hier, les commerçants qui travaillent sur le domaine public. Mobilisés depuis des mois, les non sédentaires ont rencontré le maire. Bilan mitigé. C'est tous klaxons bloqués que la petite centaine de véhicules a traversé hier après-midi la commune.

    Derrière une banderole "Cidunati métiers de la fête", les manifestants ont mis le cap vers la mairie pour rencontrer le premier magistrat.

    "Nous ne pouvons accepter les tarifs qui nous sont imposés pour travailler, martèle le représentant des forains.

    On nous étrangle et on nous augmente les droits de place sans concertation, c'est inadmissible. Nous sommes sur le domaine public depuis toujours, il n'est pas question que l'on nous rackette ainsi. Nous étions là avant le maire, nous serons là après, nous nous installerons quoi qu'il arrive". .... A SUIVRE SUR LE LIEN

    VOIR AUSSI:

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/2014/06/23/le-barcares-les-commercants-protestent-contre-le-cout-excessif-des-emplacements-504797.html

    LE MARCHE EN COLERE

    LE MARCHE EN COLERE

    LE MARCHE EN COLERE

    LE MARCHE EN COLERE

    Après les cerises, les abricots maintenant les peches du Roussillon

    LE MARCHE EN COLERE

     

    LE MARCHE EN COLERE

    LE MARCHE EN COLERE

    LE MARCHE EN COLERE

    LE MARCHE EN COLERE

     Chaussures Ria SL est une entreprise familiale composée de la famille Truyol Ferreries, Minorque. La famille a commencé Truyol dans le monde de la chaussure par Bartolomé Truyol en 1947, la création de son usine de chaussures première fois en 1955.

    Barthélemy a commencé à fabriquer des chaussures pour hommes, puis allez faire des pantoufles, une baisse de la production typique Avarca Menorquina, qui est la chaussure traditionnelle de Minorque, qui était autrefois limitée au domaine de Minorque.

    Dans Chaussures Ria, SL. a pris plus d'un demi-siècle, la fabrication typique avarca Minorque, Ria a maintenant été incorporés dans le classique et traditionnelle (à base de peau de vache Avarca)

                       En haut vous voyez "les Avarca que l'on voit partout en Espagne)

    LE MARCHE EN COLERE

    Pour les petites princesses, j'ai craqué, j'en ai acheté deux pour mes petites filles !

    LE MARCHE EN COLERE

    LE MARCHE EN COLERE

    Chaque petit enfant à sa plaque de porte!

    LE MARCHE EN COLERE

    LE MARCHE EN COLERE

    LE MARCHE EN COLERE

    LE MARCHE EN COLERE

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    15 commentaires
  •                                                     

     

    http://www.plaisirssante.ca/ma-sante/sante/14-moyens-de-soulager-les-piqures-d-insectes

     14 moyens de soulager les piqûres d’insectes

    Moustiques, abeilles, araignées et guêpes vous gênent sur la terrasse?

    Il est impossible d’éviter tout contact avec eux. Voici quelques moyens pour soulager leurs piqûres et protéger votre peau contre de futures agressions!

                                                      

     

    Soigner les piqûres de guêpe et d’abeille

    • S'il s'agit d'une abeille, imprégnez la plaie de bicarbonate de soude dilué dans de l'eau (une cuillerée à café de bicarbonate dans un verre d'eau). Remplacez le bicarbonate de soude par du vinaigre pur s'il s'agit d'une guêpe. Imbibez un disque de coton de liquide et tamponnez la piqûre quelques minutes afin d'atténuer les rougeurs et l'œdème.

    • Essayez de neutraliser le venin en approchant une source de chaleur de la piqûre – cigarette, flamme ou allume-cigare, par exemple. Approchez-la jusqu'à ce que la douleur commence à devenir difficilement supportable, mais ne touchez pas la peau!

    • Appliquez une pâte à base d'aspirine pour stopper les démangeaisons (sauf si vous êtes allergique à ce médicament). Écrasez un ou deux comprimés dans un mortier. Ajoutez un peu d'eau pour obtenir une pâte que vous étalerez sur la piqûre. Les substances actives de l'aspirine favorisent la neutralisation du venin.

    • Une poche de glace insensibilisera la zone et réduira le gonflement. Placez un gant de toilette entre la glace et votre peau et maintenez-la en place pendant 20 minutes.

    • Frottez la piqûre avec une tranche d'oignon ou de l'ail écrasé. Tous deux contiennent des enzymes qui agissent efficacement contre le venin.

    • Le sucre fait également très bien l'affaire. Trempez votre index dans de l'eau, puis dans du sucre et passez-le sur la piqûre.

    • La papaye contient une enzyme dite protéolytique (la papaïne) qui neutraliserait les peptides (constituants de base des protéines) du venin des insectes. Posez une tranche sur la piqûre et laissez-la en place pendant 1 heure.

                                      

    • Pour réduire les démangeaisons, tamponnez la plaie avec une ou deux gouttes d'huile essentielle de lavande. Attendez environ 15 minutes qu'elle fasse son effet. Si les démangeaisons reprennent, recommencez l'opération, mais n'appliquez jamais plus d'une ou deux gouttes à la fois. Vous pouvez aussi masser la zone de la piqûre avec de l'huile essentielle de lavande diluée (une à quatre gouttes dans une cuillerée à soupe d'huile végétale) ou une pommade au calendula (concentration comprise entre 2 et 5%). Calmer les piqûres de moustique Au lieu de vous gratter…

    • Passez immédiatement un glaçon sur la piqûre afin de réduire l'irritation provoquée par les démangeaisons.

    • Les huiles essentielles (eucalyptus, clou de girofle ou menthe poivrée) agissent efficacement contre les démangeaisons provoquées par les piqûres de moustique. Versez quelques gouttes d'huile sur un morceau de coton et appliquez-le sur la piqûre.

    • La menthe poivrée a des propriétés rafraîchissantes et stimule la circulation sanguine au niveau de la piqûre, favorisant ainsi la cicatrisation. Si vous n'avez pas d'huile essentielle, regardez la composition de votre dentifrice. S'il contient de l'huile de menthe poivrée, enduisez la piqûre d'un peu de pâte.

     

    • Les déodorants contiennent des substances qui soulagent les irritations de la peau. En cas de piqûre d'insecte, appliquez un peu de déodorant (en vaporisateur ou à bille) sur la plaie.

    • Il existe des lotions anti-inflammatoires contre les démangeaisons ou des gels à base de menthol, aux vertus apaisantes. Conservez-les au réfrigérateur pour que la sensation de froid intensifie les propriétés calmantes du produit.

    • Des pommades anti-démangeaisons sont en vente libre en pharmacie: anesthésiques locaux, antihistaminiques et corticoïdes.

                                                                        

    Les piqûres d'insectes autres remèdes :

     

    Un remède naturel est de frotter l'endroit piqué avec :

    * de l'ail (endort la douleur et fait fuir les insectes),

    * une feuille de pissenlit,

    * ou encore du vinaigre blanc (tamponnez la zone de piqûre avec du vinaigre blanc pur. Ce dernier possède des propriétés apaisantes contre les démangeaisons et les piqûres) . piqûre d'insectes

    Pensez également à l'huile essentielle de lavande aspic, 1 goutte pure sur la piqûre et c'est radical! Cette huile est utilisée couramment pour ses vertus antalgiques, anesthésiques, anti-toxiques, cicatrisantes et antiseptiques.

                       

    * Les abeilles et les guêpes détestent les feuilles de noyer. L'odeur les repousse. N'hésitez pas à vous frotter un peu la peau avec cette plante pour vous protéger de leurs éventuelles attaques.

    * Si vous focalisez les rayons du soleil sur l'endroit piqué quelques instants à l'aide d'une loupe, par exemple, l'effet du venin sera annulé. L’application immédiate d’une source de chaleur sur la piqure permet de neutraliser la plus grande partie du venin.

     

     SOULAGER LES PIQURES DE MOUSTIQUES

     Voici quelques astuces pratiques : 

    Appliquez un peu de vinaigre dilué sur l'endroit piqué.

    Frottez avec un demi-citron ou un oignon sur la piqûre sont de bonnes recettes de grand-mère.

    Frotter la piqûre de moustique avec du persil frais et laisser la piqûre à l'air libre pendant environ 45 mn.

    Pour calmer les démangeaisons dues aux piqures de moustique, appliquer un peu de dentifrice sur le bouton.

    Effet calmant immédiat !

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    23 commentaires
  •                                                                                                       
       

    ALLEZ LA FRANCE !

                                       FRANCE - EQUATEUR

                                  

    Ce soir les marchands de pizza vont faire "leur beurre" si j'ose dire, la pizza est l'amie des footeux devant leur télé, mais d'ou vient-elle ?

                                                           

    La pizza est un plat d'origine italienne fait d'une pâte à pain étalée et de coulis de tomate, recouverte de divers ingrédients et cuite au four (à bois, à gaz ou électrique). La pizza est un des mets de la cuisine italienne qui s'est établi presque partout dans le monde, souvent en s'adaptant aux goûts locaux.

     Selon Alain Rey, le mot « pizza » est « attesté primitivement au sens de « fouace », « galette », dès 997 en latin médiéval, depuis 1535 en napolitain et à partir de 1549 en italien florentin, spécialisé dans son sens actuel depuis 1570.

    L'étymologie exacte du mot est difficile à déterminer et il existe plusieurs théories à ce sujet : l'origine pourrait être le haut-allemand « bizzo », « morceau de pain », ou le grec « pitta », « fouace ».

                                                              

    Histoire:

    Jusqu'à l'introduction de la tomate (un des principaux ingrédients de la pizza actuelle) en Europe et à son utilisation en cuisine à la fin du XVIIe siècle, la dite « pizza » d'alors n'avait aucun rapport avec celle d'aujourd'hui : elle se présentait sous différentes formes et de plusieurs types dont la variété ne se limitait pas aux garnitures mais s’élargissait aussi aux modes de cuisson (four ou poêlée dans l'huile), et pouvait être sucrée dans sa version bourgeoise et salée dans une version plébéienne.

    Contexte :

    Dans la seconde moitié du XIXe siècle, des médecins hygiénistes tels Enrico De Renzi, Achille Spatuzzi, Luigi Somma… qui s'intéressent à l'alimentation du popolo minuto napolitain – classent la pizza parmi l'un des « aliments des pauvres » (cibi dei poveri).

    En 1884, Matilde Serao écrit : « La pizza entre dans la grande catégorie des comestibles qui coûtent un "sou" et avec laquelle est constitué le déjeuner ou le dîner de la très grande majorité du peuple napolitain ». Et, c'est vraiment son caractère populaire (simplicité de la préparation, qualité gustative et faible coût) qui permit le développement d'un phénomène qui pouvait s'enraciner et croître seulement dans une ville à forte densité démographique et dont la population souffrait d'une extrême précarité.

     

    les Italiens utilisaient également les mots focaccia, schiacciata (it), stiacciata. C'est seulement à la fin de la Seconde Guerre mondiale que le terme pizza se diffusera en Europe et dans le reste du monde. Royaume de Naples

    En 1789, Ferdinando Gallieni dans un ouvrage posthume, définit la pizza comme un nom générique de toutes les formes de tourtes, de focaccia et schiacciata, et pour les distinguer, il énumère les principales : pizza fritta, pizza a lo furno co' l'arecheta, pizza rognosa, pizza stracciata, pizza di cicoli, pizza doce, pizza di ricotta. En 1797, l'abbé Francesco D'Alberti di Villanova publie à Lucques un Dizionario universale critico della lingua italiana où seul le terme « focaccia » est précisé, et dans une seconde édition de 1804 apparaît le mot pizza défini comme une sorte de mets ou une espèce de focaccia.


     

    Références littéraires :

    Dans les années 1850, la bottega del pizzajolo - qui sera définie comme pizzeria quelques décennies plus tard dans la lexicographie - devient un lieu de socialisation comme le décrit Francesco De Bourcard dans Usi e costumi di Napoli .

    En 1847, l'ouvrage d'Emanuele Bidèra Passegiata per Napoli e Contorni décrit également la bottega del pizzajuolo avec des pizze ornées de mozarelle (ova bianchissime dans le texte) et de tomates (ova rosse) et petits poissons. Le Corricolo d'Alexandre Dumas parle plutôt de pizzaiuolo ambulant qui l'hiver vendait la pizza et en été se transformait en vendeur de pastèque (cocomero dans le texte) : il énumère aussi différentes sortes de pizza et évoque son aspect économique qui pour deux sous doit rassasier toute une famille.

    Italie unie -  Les dictionnaires qui paraissent à Naples après l'Unité de l'Italie continuent de définir la pizza comme une focaccia ou schiacciata.

                                                

    Enfin, en 1905, dans le Dizionaro Moderno, d'Alfredo Panzini (it) la pizza est définie comme le nom vulgaire d'un mets napolitain très populaire, et apparaît également, pour la première fois, le terme de pizzeria qui définit un commerce où se préparent et se consomment pizzas et autres mets napolitains. Le Zingarelli (it) de 1922 la dit d'étymologie incertaine et le mot pizzaiolo expliqué est celui qui fait et vend la pizza à Naples. Dans le Glossario latino-italiano de 1944 de Pietro Sella, le mot focaccia est dit en napolitain pizza. En juin 1889, le chef Raffaele Esposito, de l'illustre pizzeria de la salita Sant'Anna di Palazzo, dite aujourd'hui « Pizzeria Brandi », décide de baptiser« Margherita » une pizza à base de mozzarella, de basilic frais et de tomates (les couleurs du drapeau italien : vert, blanc, et rouge), en l'honneur de la reine Marguerite venue à Naples à l'occasion de l'inauguration des travaux du Risanamento.

    En appréciant une spécialité locale notoirement plébéienne, à sa manière, la reine renforçait les liens entre le royaume d'Italie et le peuple napolitain : et la pizza devint, ainsi, encore plus populaire parmi les Italiens.

                                                   

    Depuis 2008, la pizza napoletana (à ne pas confondre avec la variété aux anchois appelée en France « pizza napolitaine », à Naples « pizza Romana » et ailleurs en Italie « pizza napoletana » ou « pizza Napoli ») est une « spécialité traditionnelle garantie » (specialità tradizionale garantita).

    Le 25 mars 2011, est officiellement déposée une demande de candidature pour l'inscription de L'arte tradizionale dei Pizzaiuoli napoletani (l'art traditionnel des pizzaiuoli napolitains) sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO.

     

    Aspects culturels :

    Trattoria vantant ses 500 pizzas Alfonso Pecoraro Scanio, Ministre italien de l'agriculture, a demandé le classement de la pizza auprès de l'UNESCO, arguant du fait que les spécialités culinaires sont l'expression culturelle d'un peuple, et dépositaires de sa tradition et de son identité. La recette de la pizza napolitaine a notamment été inscrite au Journal officiel italien en mai 2004.

    Désormais populaire et omniprésente presque partout dans le monde, la pizza a pris un statut de produit à la mode. Elle est certainement l'un des symboles de la mondialisation et de la standardisation de la nourriture des populations. En italien, on emploie couramment la métaphore de la pizza pour dire qu'il ne suffit pas de savoir quelque chose pour savoir le faire. En effet, la recette de la pizza est on ne peut plus simple, mais la pratique requiert un grand art. Toujours par métaphore, le mot pizza désigne dans la langue italienne le boîtier contenant une pellicule de film (et par extension la pellicule elle-même), ou encore une personne ou une chose particulièrement ennuyeuse.

    Qualité des ingrédients et fabrications Le choix dans les produits agricoles employés (fromages, huiles, légumes, farines de céréales ...) ont une influence certaine sur la qualité gustative des pizzas.

     

    Préparation de la pâte : eau, sel, farine de blé, levure, huile d'olive.

    On mélange, on forme des boules grosses comme le poing, et on laisse reposer à température ambiante trois à quatre heures ;

    Préparation de la pizza :

    on étale chaque boule (les professionnels le font à la main), sur lesquelles on place les ingrédients ; Cuisson : au four à feu de bois.

    Les meilleurs fours actuellement sont les fours à feu de bois et à régulation électronique de la température : les pizzas sont sur un plateau de pierre tournant qui s'élève à l'intérieur du four pour modifier l'exposition à la chaleur des pizzas.

    La pizza margherita, la plus simple : une cuillère à soupe de tomates, de la mozzarella écrasée avec les mains, une ou deux feuilles de basilic frais, un soupçon d'huile d'olive, et au four, et consommer rapidement, elle ne demande pas plus.

                                                                 

    Si vous voulez en savoir plus :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Pizza

    Partager via Gmail Yahoo!

    15 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires